En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
© REUTERS/Luke MacGregor
Restructuration
Airbus devrait supprimer plus d'un millier d'emplois
Publié le 29 novembre 2016
"Tout sera mis en œuvre pour trouver des solutions adaptées et basées sur du volontariat", assure la direction du groupe.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Tout sera mis en œuvre pour trouver des solutions adaptées et basées sur du volontariat", assure la direction du groupe.

La suppression de 1 164 postes en Europe a été confirmée ce mardi par la direction d'Airbus, qui a également promis de faire le maximum pour éviter des licenciements secs. Selon les syndicats, le site de Suresnes, en région parisienne, devrait être fermé. 

"L'impact social du plan Gemini représente 1.164 positions", a expliqué à l'AFP Thierry Baril, le directeur des ressources humaines du groupe. Outre ces suppressions de postes, "un certain nombre de transferts géographiques vont être opérés, essentiellement vers Toulouse", a-t-il ajouté, évoquant le chiffre de 325.

Selon la direction du groupe, ces transferts se feront majoritairement des sites de Suresnes (Hauts-de-Seine) et Ottobrunn, près de Munich, vers Toulouse.

"Tout sera mis en œuvre pour trouver des solutions adaptées et basées sur du volontariat", a affirmé M. Baril. "Si, début 2018, nous devions constater que ces mesures ne sont pas suffisantes, nous serions obligés de considérer des mesures de licenciements économiques contraints", a-t-il admis. 

>>>> À lire aussi : Subventions "illégales" d'Airbus : nouveau bal d'hypocrites entre États-Unis et Union européenne à l'OMC

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Hausse des salaires : Jeff Bezos peut-il révolutionner le capitalisme américain ?
06.
Près d'un milliard d'euros de dons pour Notre-Dame : une occasion en or pour repenser le lien entre sens de la dépense publique et consentement à l'impôt
07.
Le blues des gendarmes de Matignon ne faiblit pas
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Olivier K.
- 13/12/2016 - 10:33
Pas de resturcturation du service restructuration!
Ouf, ma femme travaille dans le département restructuration d'Airbus, cela faisait presque six mois qu'airbus avait achevé sa dernière restructuration. Déjà des bruit courait dans les couloirs que la section restructuration de la restructuration du département restructuration prévoyait des licenciement dans le département restructuration. Heureusement ils ont trouvé une nouvelle restructuration!! Cela leur donne du bouleau pendant deux an au moins!! La restructuration a été justifié comme suit: en déclarant que l'on fait une restructuration, le prix de l'action monte, or quand le prix de l'action monte pour maintenir un bon rendement, il faut rapidement trouver un moyen d'augmenter les dividendes. Et le moyen le plus simple d'augmenter à cours terme les dividendes et de faire une restructuration bien choisie! Ainsi la déclaration de la restructuration qui justifie la restructuration. Brillant non? Ensuite pour assurer une augmentation du rendement à cours terme il suffit de sabrer dans les investissement à long terme, donc fini la R&D. Vous inquiétez pas, il y aura toujours des avions, les fond de pensions réinvestissent ces nouveaux dividendes d'Airbus dans Boeing! :-)
Anouman
- 29/11/2016 - 22:00
1000 emplois supprimés
C'est bien ça fait monter l'action.