En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Branle-bas de combat

"L'Union européenne est en danger d'éclatement" lance Manuel Valls

Publié le 18 novembre 2016
Pour le Premier ministre, l'UE pourrait s'effondrer si l'Allemagne et la France ne prennent pas en compte les attentes du peuple en matière d'immigration et de terrorisme.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour le Premier ministre, l'UE pourrait s'effondrer si l'Allemagne et la France ne prennent pas en compte les attentes du peuple en matière d'immigration et de terrorisme.

Un ton pour le moins alarmiste. Si l'Allemagne et la France ne prennent pas en compte les attentes du peuple en matière d'immigration et de terrorisme, l'Union européenne va s'effondrer, a estimé Manuel Valls lors d'un évènement organisé par le Sueddeutsche Zeitung, l'un des grands quotidiens allemand. Pour le Premier ministre, l'Europe possède "une grande responsabilité" et le Vieux continent risque que tomber en morceaux et les deux pays doivent travailler davantage pour stimuler la croissance et l'emploi.

Selon les propos relayés par le DailyMail, Manuel Valls a appelé la France à ouvrir encore plus son économie et le couple franco-allemand a plus d'unité pour résoudre les nombreux problèmes qui secouent l'Europe, de la crise migratoire, à l'économie en passant par le terrorisme. 

Le chef du gouvernement français a également évoqué le Brexit. Alors que le Royaume-Uni tente de négocier sa sortie de l'UE en souhaitant durcir ses conditions d'immigration tout en continuant de profiter des du marché unique européen, il a déclaré que si Londres "pouvait avoir tous les avantages de l'Europe, sans les inconvénients, d'autres pays pourraient être tentés de quitter le giron européen". 

Le locataire de Matignon a estimé que le Brexit et l'élection de Donald Trump illustrent la nécessite d'écouter la colère des citoyens. "Nous faisons face à un moment dangereux, pour le monde, l'Europe et la France" a-t-il souligné.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Au Yémen, les Emirats Arabes Unis défendent leurs intérêts... au détriment des Saoudiens

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 19/11/2016 - 10:42
danger
Il a peut-être raison. Mais ce ne serait pas un danger mais un espoir.
vangog
- 18/11/2016 - 22:03
A propos de la France...il est pas premier Sinistre
Valls-la-führer? Il ne peut rien pour stopper l'invasion de clandestins et assurer la sécurité des Français?...pourtant, j'aurais juré...
Deudeuche
- 18/11/2016 - 17:00
Enfin
une vision prémonitoire.