En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Élysée / Capture d'écran Twitter
In memoriam

13 novembre : plaques commémoratives et recueillement un an après les attentats

Publié le 13 novembre 2016
Des plaques commémoratives ont été déposées ce dimanche devant plusieurs lieux attaqués par les terroristes il y a un an.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des plaques commémoratives ont été déposées ce dimanche devant plusieurs lieux attaqués par les terroristes il y a un an.

Il y a un an, le 13 novembre 2015, une première explosion retentit aux abords du stade de France à 21h20, tuant un passant. Quelques minutes plus tard, des commandos terroristes tirent avec des fusils d'assaut dans plusieurs bars et restaurants du Xe et XIe arrondissements de Paris. Puis, à 21h40, trois terroristes pénètrent au Bataclan. Au total, 130 personnes ont perdu la vie lors de cette soirée.

Un an plus tard, plusieurs plaques commémoratives ont été déposées, en présence du président François Hollande, d’élus et de membres du gouvernement, ainsi que de rescapés et de proches de victimes.

Ils se sont d'abord rendu au Stade de France, où une première plaque a été dévoilée. On peut y lire : "A la mémoire de Manuel Dias et en respect aux nombreux blessés et victimes du terrorisme sur ce lieu le soir du 13 novembre 2015. Manuel Dias 28.4.1952-13.11.2015". Manuel Dias est la première victime de cette nuit tragique, tué par le souffle de l'explosion d'une bombe. 

Le groupe s'est ensuite rendu devant les établissements Le Carillon, Le Petit Cambodge, Café Bonne Bière, Comptoir Voltaire et La Belle équipe, où 39 personnes sont mortes en terrasse.

En mémoire #13Novembre2015 🇫🇷💐 @fhollande @Anne_Hidalgo pic.twitter.com/9PYVm7Neky

— Élysée (@Elysee) 13 novembre 2016

Une plaque a ensuite été déposée devant le Bataclan, où 90 personnes furent tuées lors d'un concert du groupe de rock américain Eagles of Death Metal.  Les noms des 90 victimes ont été égrenées à cette occasion. 

Dans le même temps, une cérémonie d'hommage aux victimes des attaques du 13 novembre a également lieu à Nice, ville frappée par le terrorisme le 14 juillet dernier.

Les associations de victimes avaient appelé à la "sobriété" pour les commémorations de dimanche, et le gouvernement s’est dit soucieux de ne pas être accusé de "récupération". L’association 13 novembre : Fraternité et Vérité a appelé les Français à participer à cette journée d'hommage en mettant une bougie à leurs fenêtres.

Dévoilement de la plaque commémorative au Bataclan #13Novembre2015 🇫🇷 @fhollande @Anne_Hidalgo pic.twitter.com/VkQHmD8OdN

— Élysée (@Elysee) 13 novembre 2016
Vu sur : Lu sur RTL
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hibernato
- 13/11/2016 - 23:39
Novlangue et police de la pensée
Dans le Figaro le fils d'une de l'une des victimes qui a pris la parole devant celui qui se croit encore Président de la République déclare que son discours a été édulcoré par la Stasi de ce misérable Hollande. Quelle honte de forcer un fils à trahir sa pensée alors qu'il veux honorer la mémoire de son père le jour même de la commémoration. Honte !!!!
Lafayette 68
- 13/11/2016 - 18:25
bougies face aux kalachs
tolérance et amour mes amis ! Une pensée pour Patton , Eisenhower , Joukov , Montgomery ou Mac Arthur qui en avaient !
Delacote
- 13/11/2016 - 15:17
Toutes ces commémorations
Toutes ces commémorations vont terroriser les islamisres.
Voilà il fallait y penser.
Les socialos pensent pour vous à défaut d'agir...