En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Tensions
Lituanie : le gouvernement distribue des manuels de survie pour faire face à une invasion russe
Publié le 29 octobre 2016
Le petit pays balte, qui encercle l'enclave russe de Kaliningrad, vit au rythme des menaces du voisin géant.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le petit pays balte, qui encercle l'enclave russe de Kaliningrad, vit au rythme des menaces du voisin géant.

Rien ne va plus en mer baltique. Alors que les incidents militaires se multiplient, le gouvernement lituanien vient d'annoncer la diffusion d'un manuel de survie à destination des citoyens qui devraient faire face à une éventuelle invasion russe. Depuis l'annexion controversée de la Crimée, en 2014, les pays baltes sont sur les dents et la Lituanie particulièrement car elle encercle en bonne partie l'enclave russe de Kaliningrad.

A LIRE AUSSI - Vous pensiez à la Syrie? La 3ème Guerre mondiale pourrait plutôt commencer dans la Baltique (et on y entend justement de plus en plus de bruits de bottes)

Dans ce manuel de 75 pages, diffusé à 30 000 exemplaires, dans les écoles et les bibliothèques, les autorités mettent en garde contre le géant russe, qui "n'hésite pas à utiliser la force militaire contre ses voisins." Face à la menace, le guide apprend la survie, l'utilisation d'instruments comme le compas ou encore la faculté de reconnaitre les chars et les mines russes. Il est même indiqué la façon dont les Lituaniens pourront espionner leurs ennemis en cas d'invasion. "Il est plus qu'important que les citoyens sachent quelle est la situation et soient en capacité de résister", est-il indiqué dans le livret. "En pareil cas, un agresseur a beaucoup plus de difficultés à instaurer un contexte propice à une invasion." En août dernier, la Lituanie avait déjà inauguré une ville factice pour entrainer ses forces à la guérilla urbaine.

La mer baltique est le théâtre d'incidents militaires entre la Russie et les pays riverains. Ce vendredi, c'est la Pologne qui a dénoncé le caractère "agressif et irresponsable" du Kremlin, après le déploiement de deux navires de guerre dans le secteur.

Vu sur : lu sur CNN
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
02.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
03.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
04.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
05.
Notre-Dame : quand du recueillement on passe au cirque !
06.
Pourquoi la fonte du permafrost pourrait avoir des conséquences encore pires que prévues
07.
Les vrais objectifs de la sulfureuse ONG Qatar Charity
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 30/10/2016 - 12:19
Les Russes n'envahiront jamais directement les pays baltes
ils provoquent l'UE, car ils la savent faible politiquement, soumise aux lobbies et Medias gauchistes, et dépendante de l'OTAN. Dans le cas d'un incident grave en mer baltique, une majorité des peuples (Oooooh, populiste!) européens ne suivraient pas les fatwas médiatiques dirigées contre la Russie et refuseraient La défense par l'OTAN et la bécasse Clinton. Les Russes le savent et provoquent dans ce but. Si les europeistes et américains retiraient les sanctions contre la Russie, celle-ci stopperait aussitôt ses provocations. La Crimée vaut-elle une troisième guerre mondiale?...
arcole 34
- 30/10/2016 - 10:25
IL NE FAUDRAIT PAS OUBLIER QUE LES PAYS BALTES FURENT ANNEXES
durant e fin de la seconde guerre mondiale par les soviétiques qui ne demandèrent pas l'avis de la majorité des populations qui subirent l'armée soviétique comme ils subirent les armées d'occupation allemandes . Après on peut bien comprendre la réaction de la Lituanie face à l'ours Russe et je peux fort bien comprendre le désir de sauvegarder leurs indépendance et liberté chèrement conquises à la fin de l'ex URSS. Il ne faudrait pas aussi encourager Poutine qui est un grand démocrate et le bourreau d'un quart de la population Tchétchène ( Chez cela équivaudrait à l'assassinat de 6 millions de Français ) , a reconstituer son empire sous le double prétexte fallacieux de défense périphérique de ses frontières mais aussi sous le couvert de participation à la coalition anti Daech . cela fera passer l'annexion par le biais de séparatistes pro russes d'une partie de l'Ukraine. Quand à un avenir de l'Europe de l'Est, je ne le vois pas comme certains dans la finalité de l'établissement de régimes dictatoriaux , voire acter une finlandisation de cette patrie de l'Europe qui serait en fait une zone sous l'exclusive contrôle de la Russie et de ses consortiums miltaro/industriels mafieux .
Deudeuche
- 30/10/2016 - 09:21
@clint
oui, ils savent ce qu'ils craignent. L'UE en lente décomposition et l'OTAN dont le Menetekel est inscrit sur le mur des élections US ne va pas dissuader longtemps. La "finlandisation" avec un bloc de l'est de "démocraties illébérales" à la Orban ou Poutine National-étatiste-conservatrices est probablement l'avenir de l'Europe de l'Est.