En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© REUTERS / Christian Hartmann
Véto
Traité CETA : la Wallonie fait de la résistance
Publié le 19 octobre 2016
Le traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne (CETA) de pourra pas être signé le 27 octobre prochain, faute d'avoir convaincu l'assemblée francophone.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne (CETA) de pourra pas être signé le 27 octobre prochain, faute d'avoir convaincu l'assemblée francophone.

Il existe une petite région qui résistance encore et toujours à l'Union européenne… Ce mardi, la commission des affaires européennes du Parlement de Wallonie a rejeté l'ultimatum, fixé à vendredi, lancé par la commission européenne pour rapidement enlever son véto à la signature du traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne (CETA) qui devait être entériné le 27 octobre. La Belgique doit obtenir l'aval de ses assemblées pour approuver le texte, comme l'ont fait les autres pays de l'Union européenne.

"Il reste trop de problèmes pour trouver un accord d’ici à vendredi" a tranché le ministre-président de la Région, Paul Magnette (PS). Si l'assemblée n'est pas entièrement hostile au texte, elle souhaite des corrections sur plusieurs points notamment l'agriculture ou la défense de l'environnement.  "Ce n’est pas un veto définitif ou un enterrement" a néanmoins affirmé au Monde Paul Magnette.

A l'instar du TAFTA, le CETA est dénoncé par l'extrême-gauche et certaines associations qui dénoncent des craintes d'harmonisation des règles environnementales ou sanitaires par le bas. Surtout, les opposants estiment que les entreprises agroalimentaires américaines pourraient s'installer au Canada et ainsi inonder l'Europe avec des produits douteux comme les viandes aux hormones.

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
03.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
04.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
05.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
06.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
07.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ex abrupto
- 19/10/2016 - 12:15
...chevaux de course...
...américainS
Ex abrupto
- 19/10/2016 - 12:09
Avec le Canada..
... on a déjà eu les chevaux de course américain recyclés en minerai de boeuf pour beefsteak haché, exportés vers l'Europe...
Eolian
- 19/10/2016 - 11:44
Aux Wallons....
TENEZ BON!