En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Migrants

Allemagne : les migrants auraient "pris le contrôle" d'une petite ville touristique

Publié le 19 octobre 2016
La maire parle d'une "situation explosive" et demande l'aide de l'État de Bavière.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La maire parle d'une "situation explosive" et demande l'aide de l'État de Bavière.

La maire de Garmisch-Partenkirchen, une petite station de ski bavaroise, a demandé de l'aide à l'État de Bavière pour gérer une "situation explosive" créée par une recrudescence de criminalité de la part de migrants. Elle expose la situation de la ville dans une lettre qui a fuité dans la presse. 

En effet, la maire, issue du parti social-démocrate SPD, se plaint de "très graves problèmes" et écrit que "l'ordre public et la sécurité" sont mis en danger s'il n'y a pas d'action rapide. Dans la ville, le Centre Abrams, anciennement une caserne de l'armée américaine, héberge aujourd'hui environ 250 demandeurs d'asile. Si l'année dernière la plupart d'entre eux étaient des familles syriennes, aujourd'hui environ 150 sont d'origine africaine, et 80% sont des jeunes hommes seuls. "La situation s'empire de plus en plus depuis plusieurs semaines autour du centre d'enregistrement Abrams", écrit-elle. Les occupants actuels de l'installation sont devenus "problématiques" et posent des problèmes à "l'ordre public". Le chef adjoint de la police municipale aurait déclaré que les migrants d'origine africaine ont "pris le contrôle", ajoutant qu'il y a eu "des bagarres" et des "atteintes aux biens". 

La presse locale a rapporté des combats, des agressions contre les biens et les personnes, ainsi que des agressions sexuelles, notamment au sein du centre, bien que la police ne les a pas confirmés. Les plaintes des riverains se multiplient, et la maire précise qu'elles ne viennent pas de groupes d'extrême-droite. "Ils nous expriment leurs difficultés. Il y a de très graves problèmes avec les réfugiés à Garmisch-Partenkirchen."

A LIRE AUSSI : Bombe à retardement ? L’Europe face au défi de la sociologie disproportionnellement masculine des migrants

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Le Titanic est-il en train de disparaître définitivement ?

04.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

07.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

01.

Investir pour les Trente prochaines Glorieuses

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (35)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 21/10/2016 - 06:53
Voilà comment l'islam va conquérir l'europe
et la France en premier. Insidieusement, ils se " glissent " partout dans les villes, créent de véritable petit état ou vous et moi aurions du mal à pénétrer, mais ils s'infiltrent aussi dans la police, l'armée, les aéroports, dans le gouvernement, et le jour où ils le décideront ils pourrons prendre le pouvoir légalement ou comme Hitler minoritairement. Ce fait n'est pas à prendre à la légère.
viandapneu
- 21/10/2016 - 01:54
bizarre !!!
Une chose semble n'étonner personne, c'est le nombre de bateaux de pêche libyens. Il semble inépuisable. Parce que quand la marine italienne va au secours d'un bateau en perdition, je n'ose imaginer qu'ils le remettent en service et le renvoie là bas. Donc depuis deux ans, à raison de deux ou trois bateaux par jour, on a déjà "consommé" 2000 bateaux de pêche libyens. je ne suis pas sûr qu'il en reste autant dans les ports de pêche Français (je parle de bateaux capables de transporter plusieurs centaines de personnes). Et dans les zones côtières contrôlées par le "gouvernement libyen", il doit être possible de les neutraliser, non ? sauf si BHL ne veut pas, bien sûr !!
viandapneu
- 21/10/2016 - 01:46
dommage
dommage qu'ils ne prennent pas le contrôle de la ville où Madame Merckel a sa maison, histoire qu'ils s'y installent et la lui décorent à leur façon !!