En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
Étonnant
Rotterdam : une contraception pourrait être imposée aux femmes jugées "incapables" d’élever un enfant
Publié le 14 octobre 2016
Cette mesure concernerait les femmes toxicomanes, les sans-abri, les prostituées et celles qui souffriraient de problèmes psychiatriques.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette mesure concernerait les femmes toxicomanes, les sans-abri, les prostituées et celles qui souffriraient de problèmes psychiatriques.

Hugo de Jonge, adjoint au maire de Rotterdam (Pays-Bas), voudrait imposer la contraception à certaines femmes jugées "incompétentes" ou "fragilisées". Cette mesure concernerait les femmes toxicomanes, sans-abri, prostituées ou celles qui souffrent de problèmes psychiatriques. Elles sont donc considérées "incapables" d’élever un enfant. L'élu chrétien-démocrate, affirme vouloir "lancer une discussion" et surtout changer les dispositions légales pour permettre à un juge d’ordonner la prise de contraceptifs à ces femmes. Il s’agirait soit d’un stérilet ou d’un implant dans le bras pour une durée de trois ans.

Le pays est divisé 

Une proposition de loi qui divise et choque les Pays-Bas.  De son côté, la ville de Rotterdam se défend en précisant être partie d'un constat. Selon elle, ses agents sont régulièrement confrontés à des situations délicates : négligences graves ou cas de maltraitances qui peuvent avoir des conséquences mortelles pour les enfants, rapporte France 3. 

L'échevin de la jeunesse et de l’éducation explique : "Grandir sainement et en sécurité est également un droit que les enfants doivent recevoir. Et nous choisissons pour les droits de l’enfant. Certains enfants ont alors le droit de ne pas naître." "J’ai toujours été contre la contraception obligatoire jusqu’à ce que je commence à travailler dans la protection des enfants", justifie, de son côté, une conseillère municipale de la ville.

Cependant, certains conseillers s’opposent à cette proposition de loi. L’un estime qu’il est "effrayant de penser qu’une loi pourrait décider des grossesses". Un autre voit "une pente glissante" qu’il ne faut pas emprunter. 

Un programme développé avec 160 femmes volontaires

Selon Le Monde, Rotterdam va, dans un premier temps, développer un programme avec quelque 160 femmes volontaires, qui feront l’objet d’un suivi très attentif. Dans une deuxième phase, le projet concernerait 400 mères potentielles. In fine, c’est un juge qui déciderait si la personne désignée devrait employer un contraceptif. La mesure viserait à terme entre dix et vingt femmes par an.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
03.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
06.
Quand les tabloïds britanniques s’inquiètent de voir Paris livrée aux bandes pendant la fête de la musique : fantasme de no-go zones ou début de réalité ?
07.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
03.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
04.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vacciné
- 15/10/2016 - 08:23
" pourrait"!!!!
il y a loin de la coupe aux lèvres.
cela ne se fera pas , tant il resterait de couches de lâcheté et de déni à traverser...
Deudeuche
- 15/10/2016 - 05:32
@j'accuse
la contraception c'est mal , mais l'avortement c'est mieux???????????
J'accuse
- 15/10/2016 - 00:01
Il faudrait lui expliquer ce que sont des droits
"Le droit de ne pas naître", c'est en fait le droit de ne pas exister, ce qui est absurde. Il ne s'agit pas d'un droit, puisque personne n'en bénéficiera, mais d'une interdiction faite à des femmes. Ne serait-il pas préférable de fournir un logement aux femmes enceintes sans abri, et payer une désintoxication pour les droguées ? Ça, ce serait des droits, des vrais.