En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Angela Merkel Atlantico.fr
Équilibre
Allemagne : Angela Merkel en difficulté politique face aux troubles de Deutsche Bank
Publié le 27 septembre 2016
Alors que se profilent les élections fédérales de 2017, les liens de la chancelière avec le secteur financier sont de nouveau sous les projecteurs.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que se profilent les élections fédérales de 2017, les liens de la chancelière avec le secteur financier sont de nouveau sous les projecteurs.

Deutsche Bank, une des principales banques allemandes, va de plus en plus mal. Son action vient de s'effondrer à son niveau le plus bas depuis les années 1980. La banque va très certainement écoper d'une amende de plusieurs milliards de dollars du gouvernement américain pour son rôle dans la crise des subprimes, avec les négociations ouvertes sur le chiffre de 14 milliards. Dans ce contexte, l'idée que la banque, qui a environ 50 000 employés et 56% de ses actionnaires en Allemagne, puisse être renflouée par le gouvernement fédéral allemand, fait son chemin. 

Une décision qui serait sans doute mal vue pour Angela Merkel, alors que les éléctions fédérales de 2017 approchent. La chancelière est critiquée pour sa politique d'accueil des migrants, sa cote dans les sondages baisse, et la rebellion dans son parti gronde. Sa décision en avril 2008, au début de la crise financière, d'héberger une fête d'anniversaire pour Josef Ackermann, le PDG de l'époque, à la chancellerie, est toujours mal vue. Le porte-parole du gouvernement a donc fermement nié que Deutsche Bank pourrait recevoir un chèque du contribuable allemand. 

Des rumeurs qui ne sont pas forcément crédibles pour tout le monde. "Je ne crois pas du tout ce qui se raconte, l'idée que l'Allemagne n'interviendrait pas si Deutsche Bank en avait vraiment besoin. La banque est trop importante pour l'économie allemande", explique Andreas Utermann, directeur des investissements à Allianz Global Investors. 

Et 2016 a été une sorte d'annus horribilis pour la banque allemande. Celle-ci est frappée de plein fouet par le Brexit, recevant 19% de son chiffre d'affaires du Royaume-Uni. En juin, le FMI déclare "[Deutsche Bank] semble être le contributeur net le plus important aux risques systémiques", et la Fed américaine déclare que la banque a échoué à ses stress tests. Les vautours tournent autour de la banque blessée.

La question de la détérioration de la position capitalistique de Deutsche Bank fait néanmoins parler en Allemagne. Citant deux sources informées, Bloomberg rapporte que le SPD, premier parti d'opposition, a tenu une réunion à huis clos sur l'éventualité d'un renflouement de la banque. Le magazine allemand Focus avait rapporté que Merkel avait rencontré John Cryan, le PDG de la banque, pour évoquer l'idée, ce que son porte-parole n'a pas nié, disant simplement que la chancelière rencontre régulièrement des personnalités du monde de la finance, et que s'ils se sont rencontrés ce n'était pas à deux. 

Une situation où toute issue semble donc possible, et qui pourrait avoir un véritable impact sur les élections fédérales allemandes de 2017, et donc sur l'avenir de l'Europe. 

Vu sur : Lu sur Bloomberg
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Le sondage qui montre que les sympathisants de LREM se situent de plus en plus à droite
04.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
05.
Stars ET milliardaires : quand la puissance de la célébrité transforme Jay Z ou Rihanna en magnats des affaires
06.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
07.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
05.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
06.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
06.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires