En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Copé critique Fillon

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > High-tech
Jeu de vilains
Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes
il y a 7 heures 25 min
light > Société
Transports
Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels
il y a 7 heures 58 min
pépites > France
Chaos
Gilets jaunes : en raison des violences, la préfecture a décidé d'interdire la manifestation prévue cet après-midi
il y a 9 heures 1 min
pépites > Environnement
Volte-face
Huile de palme : l'Assemblée vote finalement pour la suppression de l'avantage fiscal
il y a 9 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

La Fabrique des salauds : Un livre-choc, un roman-fleuve aussi dérangeant qu’indispensable sur l’histoire allemande du XXe siècle

il y a 10 heures 43 min
décryptage > France
Censure

Alerte météo sur la liberté d’expression

il y a 13 heures 28 min
décryptage > Société
Polémique

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

il y a 13 heures 52 min
décryptage > France
Crise de foi (en l’avenir)

Vague à l’âme démocratique : 30 ans après la chute du mur de Berlin, la France et l’Europe de l’Ouest en plein désenchantement

il y a 14 heures 15 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Quand l'échange avec autri stimule notre cerveau : les atouts de l'intelligence collective décryptés

il y a 14 heures 38 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les principaux outils et les solutions médicales de demain pour lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires

il y a 14 heures 41 min
Pas bien
Un tiers des Français avoue avoir déjà fraudé son assurance
il y a 7 heures 40 min
pépites > France
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : deux hommes mis en examen
il y a 8 heures 24 min
pépites > France
Prudence
Pluies et inondations : des départements du sud-ouest en vigilance orange
il y a 9 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Orbital, tome 8 : contacts" : Orbital, une série qui tourne rond

il y a 10 heures 39 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 49 min
décryptage > International
A l'écart

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

il y a 13 heures 45 min
décryptage > France
Soif de populisme

Mais que révèlent les attentes paradoxales des Français vis-à-vis des Gilets jaunes ?

il y a 14 heures 4 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement
il y a 14 heures 22 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le jour où Howard Carter et Lord Carnarvon ont découvert les trésors cachés et les vestiges du tombeau de Toutankhamon

il y a 14 heures 40 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Un virage libéral sauvera-t-il la France d'Emmanuel Macron ?

il y a 14 heures 42 min
© Capture d'écran / Voaafrique.com
© Capture d'écran / Voaafrique.com
Sous haute tension

La communauté internationale s'inquiète d'un Gabon au bord de l'embrasement

Publié le 02 septembre 2016
L'ONU a fait part de sa "profonde préoccupation" face aux violences qui ont touché le pays après la publication des résultats de l'élection présidentielle.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ONU a fait part de sa "profonde préoccupation" face aux violences qui ont touché le pays après la publication des résultats de l'élection présidentielle.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a fait part ce jeudi soir de sa "profonde préoccupation" face aux violences qui ont embrasé le Gabon. La capitale du pays Libreville est sous haute tension depuis mercredi soir et la publication des résultats de l'élection présidentielle donnant la victoire de justesse au président sortant, Ali Bongo, avec 49, 80 % contre 48,20 à son rival, Jean Ping. Le verdict est vivement contesté par l'opposition, qui hurle à la fraude et appelle à la résistance. Le bilan des violences est toujours flou. Les autorités affirment que les émeutes ont fait trois victimes

Les quinze pays membres de l’ONU "ont appelé tous les candidats, leurs partisans, les partis politiques et les autres acteurs à rester calmes, à s’abstenir de tomber dans la violence ou d’autres provocations et à résoudre tout différend éventuel à travers les mécanismes constitutionnels et légaux établis". Selon RFI, 26 personnes étaient toujours retenues par la gendarmerie dans le siège de campagne de Jean Ping.

Lors d’une courte allocution au palais présidentiel, Ali Bongo Ondimba a rejeté la responsabilité des violences qui ont fait trois morts sur des "groupuscules formés à la destruction".  Il a déclaré que "la démocratie s’accorde mal des succès autoproclamés, des groupuscules formés à la destruction. La démocratie s’accommode mal de la prise d’assaut d’un parlement et de la télévision nationale".

Vu sur : Lu sur RFI
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gayet.stephane@chru-strasbourg.fr
- 02/09/2016 - 12:25
Les scrutins présidentiels africains...
Hélas comme beaucoup de scrutins présidentiels africains, le résultat officiel de celui-ci n'est pas crédible. Pas plus que le précédent qui avait officiellement placé Ali Bongo à la tête de l'État gabonais, alors qu'il avait en réalité totalisé moins de voix que son concurrent (des archives l'attestent). Le chef de l'État français et bien des membres du gouvernement le savent très bien. C'est l'Afrique néocoloniale.