En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© REUTERS/Ueslei Marcelino
Jugement dernier
Brésil : le début du procès en destitution de Dilma Rousseff
Publié le 25 août 2016
La présidente du Brésil, qui est notamment accusée d’avoir modifié les comptes du gouvernement, sera peut-être destituée. Dilma Rousseff assurera elle-même sa défense.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La présidente du Brésil, qui est notamment accusée d’avoir modifié les comptes du gouvernement, sera peut-être destituée. Dilma Rousseff assurera elle-même sa défense.

Ce jeudi 25 août, le Sénat brésilien donne le coup d'envoi à la phase finale du jugement en destitution de la présidente Dilma Rousseff. Accusée d'avoir maquillé les comptes publics et signé des décrets engageant des dépenses sans l'accord du Parlement, elle est suspendue de ses fonctions depuis le mois de mai 2016. 

Sous le commandement du président de la Cour suprême, la séance plénière des 81 sénateurs décidera si cette ex-guérillera de 68 ans doit ou non quitter la présidence. Le vote final tombera au plus tard le 31 août, d'après le calendrier prévu.  

Les sondages indiquent une nette tendance en faveur de l'impeachment qui requiert une majorité de 54 voix (les deux tiers des sénateurs). Lors du vote du 9 août dernier, qui décidait ou non de mener la procédure jusqu'au bout, 59 sénateurs avaient voté pour.  Des 81 sénateurs jugeant Dilma Rousseff, plus de la moitié sont soupçonnés de corruption ou font l'objet d'une enquête. 

Dilma Rousseff assurera elle-même sa défense

"Nous devons garder espoir", a lancé mercredi soir Dilma Rouseff, entourée de ses partisans dans un petit théâtre de Brasilia, promettant de se battre "avec la même force que quand j'ai lutté contre la dictature militaire". Le lundi 29 août, elle assurera elle-même sa défense devant les sénateurs avant les longs débats et le vote. 

Isolée et boycottée par le Parlement, Dilma Rousseff s'est réfugiée dans la résidence présidentielle pour préparer sa défense. Si elle est destituée, elle ne pourra plus occuper de fonctions publiques pendant huit ans. Si elle est innocentée, cette économiste et ex-guérillera sous la dictature (1964-85) retrouvera son mandat.

Les Brésiliens sont désenchantés

La destitution de la première femme à la tête du Brésil mettrait fin à 13 ans de gouvernement du Parti des Travailleurs (PT), fondé par l'ex-ouvrier devenu président Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010), parrain politique de Rousseff. Il a incarné un Brésil en plein boom économique, qui a sorti près de 40 millions d'habitants de la misère grâce à ses programmes sociaux. 

Cependant, depuis cette belle époque, quatre années de piètre croissance ont suivi jusqu'à la récession en 2015. Sans oublier l'augmentation du chômage (11 millions de demandeurs d'emploi), l'inflation repartie à la hausse et un déficit budgétaire de plus de 45 milliards de dollars. Depuis de graves scandales de corruption, la confiance des brésiliens a été ébranlée.  

"Je ne sais même pas si Dilma est déjà destituée ou si elle est encore présidente", confie, à Sao Paulo, Miralva de Jesus Santos, couturière au chômage de 58 ans. "Et je ne sais pas non plus si avec ou sans elle, cela fera beaucoup de différence pour nous". 

 

 

Vu sur : Lu sur L'Express
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
02.
Après les trottinettes électriques, la prochaine mode pourrait bien être le bâton sauteur
03.
Colis piégé à Lyon : pourquoi la menace terroriste ne parviendra pas à prendre cette élection en otage
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
06.
Ce qui explique la nouvelle vague d'eugénisme
07.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires