© Reuters
Faille
États-Unis : la NSA aurait été piratée par des hackers
Publié le 17 août 2016
Les activités de l'Agence de sécurité américaine (National Security Agency, NSA), ont été révélées par un ancien employé de l'agence, Edward Snowden, célèbre lanceur d'alerte qui se trouve aujourd'hui en Russie.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les activités de l'Agence de sécurité américaine (National Security Agency, NSA), ont été révélées par un ancien employé de l'agence, Edward Snowden, célèbre lanceur d'alerte qui se trouve aujourd'hui en Russie.

Selon les révélations de plusieurs experts sollicités par le New York Times et le Washington Post mercredi 17 août, un groupe de hackers se faisant appeler les "Shadow Brokers" a publié sur la toile une série de codes informatiques correspondant vraisemblablement à des programmes de la NSA destinés à franchir les pare-feu mis en place par des puissances comme la Chine ou la Russie, ou des pays ennemis comme l'Iran. D'après le New York Times, de tels programmes n'ont pu être obtenus qu'en pénétrant les serveurs de la NSA.

Les activités de l'Agence de sécurité américaine (National Security Agency, NSA), ont été révélées par un ancien employé de l'agence, Edward Snowden, célèbre lanceur d'alerte qui se trouve aujourd'hui en Russie. 

Ces pirates informatiques ont diffusé deux documents, l'un en accès libre, et l'autre chiffré. Les mystérieux hackers prévoient par ailleurs de mettre en ligne plus d'éléments "en échange d'une levée de fonds de 1 million de bitcoins, une monnaie électronique difficile à tracer", rapporte l'AFP. 

>>>> À lire aussi : Prism, un outil de la NSA destiné au renseignement extérieur ? Quand une cour fédérale américaine découvre qu’un système de surveillance de masse peut aussi cibler les citoyens qu’il est censé protéger

 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires