En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

06.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

07.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 8 heures 35 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 11 heures 1 sec
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 12 heures 13 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 14 heures 53 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 14 heures 50 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 15 heures 49 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 16 heures 33 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 17 heures 4 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 17 heures 28 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 18 heures 3 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 10 heures 37 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 11 heures 24 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 13 heures 25 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 14 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 15 heures 5 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 16 heures 28 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 16 heures 49 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 17 heures 22 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 17 heures 34 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 18 heures 4 min
© Capture
© Capture
Voyage au bout de l'enfer

Le témoignage terrifiant d'un otage des djihadistes occidentaux de l'Etat islamique

Publié le 31 juillet 2016
Kidnappé par l'état islamique, Daniel Rye a survécu à 9 mois de captivité en 2013 avant d'être libéré contre rançon. Son témoignage en dit long sur les horreurs pratiquées par l'équipe de feu "Jihadi John".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Kidnappé par l'état islamique, Daniel Rye a survécu à 9 mois de captivité en 2013 avant d'être libéré contre rançon. Son témoignage en dit long sur les horreurs pratiquées par l'équipe de feu "Jihadi John".

Le photographe danois Daniel Rye était parti sur les traces de James Foley, le journaliste executé par l'état islamique. En Syrie, il avait alors été capturé par des partisans de l'Etat islamique. Confié aux "Beatles", ces djihadistes anglais connus pour de très nombreux meurtres, il a subi 13 mois de tortures et d'humiliation avant d'être libéré. Sa famille a réussi à rassembler 1,7 million d'euros (1,5 million de livres sterling) pour payer la rançon demandée par ses geôliers. 

Côtoyant les otages Alan Henning, John Cantlie et James Foley pendant cette année passée aux mains des islamistes, il a raconté son calvaire et celui de ses camarades. Ses bourreaux : quatre anglais décrits sous le nom de John, George et Ringo, soient trois des quatre prénoms des fameux Beatles. Trois anglais ayant été choisi pour faire vivre l'enfer aux otages occidentaux.

Une scène décrit particulièrement l'épreuve rencontrée par les prisonniers. Daniel Rye, les yeux bandés, est emmené dans une voiture en plein désert, devant une fosse creusée par un tractopelle. Les mains attachées il entraperçoit la scène, impuissant. On le met à genoux devant la fosse. A ses côtés, cinq otages dont un espion occidental Nord-Africain, qui n'aura pas la chance de Rye. On met alors une pancarte dans les mains du photographe, demandant de rassembler 2 millions d'euros pour libérer l'otage. "George" met en place le décor, un hymne de l'état islamique. "Ringo" filme la scène. "John", connu aussi sous le nom de "Jihadi John" a dans la main un pistolet. Sur le papier tenu par Rye est aussi écrit "Je ne veux pas terminer comme lui". Lui étant l'espion, qui reçoit quelques instants après une balle en pleine tête, tirée par "John".

Les cinq otages entendent alors le djihadiste s'acharner de huit coups de feu sur le cadavre qui roule dans sa tombe. Rye est rassuré : il était persuadé qu'il allait assister à une décapitation. Il sait qu'il pourrait éviter cette mort horrible à l'avenir. 

Cette anecdote en dit beaucoup, mais intervient dans la mésaventure de Daniel Rye comme le prolongement de violences continues. Un de ses geôliers syrien nommé Abu Hurraya s'acharne sur lui, et il est tous les jours torturé. Les scènes décrites par le photographe parlent de coups et d'étranglements suivis de seaux d'eau glacée pour le maintenir en vie et éveillé.

Dans sa prison – un sous-sol d'Alep – une douzaine d'otages le côtoie. On le questionne un jour pour savoir s'il peut payer une rançon. Daniel Rye lui réponds que sa famille non, mais qu'ils rassembleront l'argent. Les djihadistes se justifient en déclarant que leur action est une réponse à Guantanamo et à la façon "dont l'Ouest traite nos frères". Les trois djihadistes ne cessent de le brutaliser.

Et d'humilier tous les otages. Ceux-ci doivent ainsi chanter, sur l'air d'Hotel California, de Eagles, ces paroles : "Welcome to Osama’s lovely hotel; Such a lovely place, such a lovely place. You will never leave Osama’s lovely hotel; and if you try, you will die, Mr Bigley-style." (Bienvenue au charmant hôtel d'Ousama / Un endroit si charmant / Vous ne quitterez jamais le charmant hôtel d'Ousama / Et si vous tentez, vous le payerez à la façon de M. Bigley). Kenneth Bigley étant un ingénieur britannique décapité à Bagdad en 2004.

"John" avait d'ailleurs un grand sabre d'argent, acheté à cet effet. 

Un autre jour, un otage russe, Sergei, est exécuté parce qu'un otage libéré a parlé à la presse. Les djihadistes montrent la photo du cadavre pour dissuader les vivants d'imiter l'otage relâché. Rye est libéré en 2014. On comprend pourquoi rien n'a percé depuis. Entre temps, James Foley a été décapité en août 2014, Alan Henning aussi en octobre 2014,  puis  "Jihadi John" a été tué par un drone en 2015. Certains djihadistes et otages seraient encore en vie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 02/08/2016 - 19:16
Plancher ?
Qui c'est celui là ? Encore un au ras des pâquerettes qui n'aime pas ce qui dépasse .
Lafayette 68
- 01/08/2016 - 15:30
A envoyer...
...au pape François
hannibal barca
- 31/07/2016 - 19:18
Pas de pitié avec les islamo mafieux
Il faut soutenir Assad et Poutine dans leur chasse a ces crapules sanguinaires.oui les civils vont trinquer mais c est la guerre.
Nous en avons marre des discours droit de l hommiste qui protegent ces creatures sortis du moyen age barbare