En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Capture d'écran
"The Right Honourable Gentleman"

Royaume-Uni : Theresa May étrille son rival travailliste à ses premières questions au gouvernement

Publié le 20 juillet 2016
Une étape passée avec brio pour le Premier ministre britannique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étape passée avec brio pour le Premier ministre britannique.

Prime Minister's Questions. Le rite des questions au Premier ministre à la Chambre des communes britannique, la "Mère des Parlements", où le Premier ministre, et le "Chef de l'Opposition loyale de Sa Majesté" sont face à face, au coeur du fossé, à se héler (mais toujours à la troisième personne), est le creuset de la politique britannique, et une épreuve à laquelle tout homme d'Etat britannique doit savoir parer. 

Theresa May, nouveau Premier ministre britannique et jusqu'à présent très discret ministre de l'Intérieur, s'est acquittée de l'exercice avec brio. Après avoir reçu les félicitations de son opposant, Jeremy Corbyn, pour être la deuxième femme Premier ministre britannique, elle a raillé qu'elle "a beaucoup entendu mes collègues travaillistes se demander ce que les conservateurs font pour les femmes. La réponse : on en fait des premier ministre." 

Elle était combattive et pleine d'allant, et a profité du manque de répartie de son opposant. Après que Corbyn lui a posé une question sur des remarques controversées de Boris Johnson, son ministre des Affaires étrangères, elle a évité la question, mais Corbyn n'a pas rebondi. Lorsque Corbyn a reproché au système d'aide à l'accession à la propriété de financer des premières maisons trop chères à Londres, elle a répondu, avec la quantité qu'il faut de mépris, "Puis-je informer mon collègue que les prix de l'immobilier varient selon les diverses régions pays ?" A une question sur le droit du travail, elle a répondu par une pirouette qui a fait se tordre de rire les députés, se moquant de la rebellion de ses subordonnés contre Jeremy Corbyn : "Un patron qui n'écoute pas ses employés et qui exploite les règles pour son propre avantage ? Ca ne vous rappelle pas quelqu'un ?"

En somme, le nouveau Premier ministre britannique est en forme. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

02.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires