En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

05.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

06.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

07.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 1 heure 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 2 heures 56 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 3 heures 52 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 4 heures 48 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 6 heures 29 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 9 heures 4 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 9 heures 48 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 10 heures 25 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 11 heures 48 sec
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 2 heures 45 min
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 3 heures 30 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 4 heures 13 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 5 heures 43 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 8 heures 56 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 9 heures 30 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 9 heures 52 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 10 heures 46 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 11 heures 29 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 12 heures 17 min
© REUTERS/Stefan Wermuth
© REUTERS/Stefan Wermuth
La bataille Farage

Brexit : bataille navale sur la Tamise

Publié le 16 juin 2016
Le parti Ukip, a mené une opération de communication "navale" en faveur du Brexit sur la Tamise ce mercredi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le parti Ukip, a mené une opération de communication "navale" en faveur du Brexit sur la Tamise ce mercredi.

A la pêche à la sortie de l'UE ? Une flottille de pêcheurs a remonté la Tamise ce mercredi pour plaider en faveur du "Brexit", la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, dont la question sera tranchée dans moins de 8 jours, le 23 juin prochain.

Une trentaine de chalutiers labellisés "VOTE LEAVE" (votez pour une sortie de l'UE) est partie à l'aube, pour arriver à Londres aux environs de 9h heure locale.

(Crédit photos pour l'article : REUTERS/Stefan Wermuth)

Britannia rules the waves as we enter the final mile to the tower bridge. pic.twitter.com/0NdxkmwPoZ

— Fishing for Leave (@fishingforleave) 15 juin 2016

"Britannia règne ("rules") sur les vagues alors que nous entamons le dernier mile jusqu'au Tower Bridge" peut-on lire en légende d'un message posté par "Fishing for leave" (la pêche à la sortie), campagne officielle de l'industrie de la pêche britannique en faveur du Brexit. La phrase désigne la jeune fille en photo "Britannia", en clin d'œil à une chanson patriotique du XVIIIe siècle, "Rule, Britannia".

L'initiative visait à dénoncer les difficultés des pêcheurs britanniques en les mettant sur le compte des quotas de pêche fixés par Bruxelles. "La seule solution, c'est le Brexit", lisait-on sur les pancartes, tandis que des contre-manifestants plaidaient la cause de l'UE sur d'autres embarcations, indiquant le slogan des anti-Brexit, "IN", pour rester "dans" l'Union européenne.

"Je veux que les gens réalisent que ce référendum oppose les gens ordinaires à l'establishment", a déclaré Nigel Farage, le leader du parti Ukip.

On board with @fishingforleave today, highlighting how EU membership has decimated our fishing industry. pic.twitter.com/rd7KybACqw

— Nigel Farage (@Nigel_Farage) 15 juin 2016
 

"Il y aura un trou dans nos finances si nous quittons l'UE. Cela signifie des impôts plus lourds, des coupes budgétaires, plus d'emprunts ", a prévenu David Cameron sur Twitter. "Tout ce que la Grande-Bretagne a accompli depuis 6 ans est en danger si nous nous coupons de l'UE", a ajouté le Premier ministre britannique.

Everything Britain achieved over the last 6 years is at risk if we cut ourselves off from the EU. We're #StrongerIn: https://t.co/Y7KhnRZKmq

— David Cameron (@David_Cameron) 15 juin 2016

Parmi les autres opposants aux navigateurs du Brexit ce 15 juin, le musicien irlandais Bob Geldof, qui a traité M. Farage d'"escroc", l'accusant au micro d'une puissante sono de n'avoir participé qu'à "une seule des 43 réunions de la commission de la pêche au Parlement européen".

Le dernier sondage en date, de l'institut ComRes, redonnait une avance d'un point (46%) en faveur du maintien du Royaume-Uni au sein de l'UE.

Lire aussi : Brexit : pourquoi Paris peut toujours rêver en pensant récupérer les activités financières de la City

Vu sur : Lu sur Mashable
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires