En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 20 min 45 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 2 heures 36 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 3 heures 12 min
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 4 heures 50 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 5 heures 37 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 7 heures 5 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 7 heures 57 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 8 heures 28 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 59 min
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 1 heure 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 2 heures 28 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 2 heures 50 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 3 heures 46 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 5 heures 9 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 6 heures 35 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 7 heures 41 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 8 heures 17 min
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 21 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 22 heures 9 min
© Reuters
© Reuters
Musique militaire

L'Eurovision cette année, lieu de contestation de la politique russe de Poutine

Publié le 14 mai 2016
Le concours voit deux candidats s'opposer très frontalement au régime cette année. La question de la Crimée sera même évoquée par une chanson d'une artiste ukrainienne.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le concours voit deux candidats s'opposer très frontalement au régime cette année. La question de la Crimée sera même évoquée par une chanson d'une artiste ukrainienne.

La finale de l'Eurovision, concours de chant qui rassemble chaque année des artistes de tous les pays d'Europe (et un d'Australie) est sous tension avant ce dimanche. Le concours, qui avait rassemblé 197 000 spectateurs l'année dernière,  semble s'être clairement positionné contre la Russie de Vladimir Poutine cette année.

Alors que l'annexion de la Crimée continu à susciter de très vive tension en Ukraine, son candidat pour le concours européen, Sergueï Lazarev, est une star reconnue et appréciée dans tous les pays de l'Est. Populaire et très à l'aise avec l'anglais (ce qui est rare au pays de Tolstoï), il est considéré comme un des vainqueurs les plus probables de cette édition. Mais il est aussi très contesté pour son positionnement anti-gouvernemental et sa critique acerbe de l'annexion de la Crimée. Il défend aussi publiquement les droits des gays dans un pays où le climat est souvent décrit comme "fortement homophobe".

Face à lui, la jeune Jamala est une Tatare de Crimée, population qui a été fortement persécutée sous l'URSS et qui continue de souffrir depuis l'annexion de leur région d'origine. Elle entonnera sa chanson 1944, qui raconte la déportation de son peuple sous Staline.

En Russie, de nombreuses voix se sont élevées pour critiquer ce choix, considéré comme un affront. 

Vu sur : Lu sur La Croix
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
raslacoiffe
- 15/05/2016 - 10:55
A Vangog
Et les Ukrainiens n'ont-ils pas collaboré aussi avec des nationo-socialistes allemands ??? C'est pour cette raison que l'Ukraine serait récompensée par l'Eurovision à travers cette jeune Tatar de Crimée, ou plutôt parce qu'elle est le prétexte pour l'Ukraine (et l'Europe, Turquie y compris) de crier non pas sa haine contre Staline mais contre Poutine bien sûr... Quand l'Eurovision devient une tribune de missiles géopolitiques anti russes où se situe donc le vrai talent ??? Il suffit d'entendre les commentaires des médias mainstream qui n'ont pour leur part retenu que la victoire de l'Ukraine sur la Russie....
vangog
- 14/05/2016 - 23:37
La chanson de Jamala évoque la déportation par les socialistes
de 193865 tatars de Crimée, accusés d'avoir collaboré avec les nationo-socialistes allemands. Mais les socialistes du NKVD déportèrent aussi des tatars de l'armée rouge, prouvant ainsi leur motivation génocidaire... Vous me direz: ce n'est qu'un détail parmi 110 millions de morts du socialisme! mais Jamala s'est souvenu de ce que lui avait raconté sa grand-mère tatare. Sa chanson est pleine d'émotion, et Poutine a tord de la prendre pour une atteinte contre la Russie. Ce faisant, il se solidarise des crimes du socialisme et rappelle ce que le monde était parvenu à oublier: il est un produit du KGB socialiste...