En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Au bord de l'implosion

Lutte contre le chômage : Pôle Emploi change de stratégie

Publié le 17 janvier 2012
Pour faire face à une demande toujours plus forte, l’agence a décidé de se focaliser sur les personnes les plus en difficulté.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour faire face à une demande toujours plus forte, l’agence a décidé de se focaliser sur les personnes les plus en difficulté.

A Pôle Emploi, chaque conseiller suit en moyenne 115 chômeurs, selon les chiffres officiels. Mais dans certaines agences, la réalité est bien plus complexe, d'après une enquête réalisée par Le Parisien. 200 par conseiller dans les départements de la Seine-Saint-Denis ou du Val-de-Marne. A Yerres, dans l'Essonne, un conseiller doit même gérer les dossiers de 655 chômeurs. C'est le record.

Dans ces conditions, impossible de faire un suivi mensuel de qualité. En cause : une hausse du chômage et un manque d'effectif depuis la fusion de 2008. Alors l’agence décide d’adopter une approche plus pragmatique : s’occuper, en priorité, des personnes qui en ont le plus besoin.

 "Celles-là seront reçues tous les mois dès leur inscription. Les autres seront reçues tous les trois mois "avec un grand entretien au 9e mois"". Soit juste avant de passer sous le statut de chômeur longue durée.

Mais comment définir ces personnes jugées les plus fragiles ? Les jeunes et les seniors devraient déjà en faire partie. Ensuite, c’est le conseiller lui-même qui devra trancher, et non la direction.

Ce projet a été validé il y a trois semaines, et pourrait être mis en application en février voire en avril.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

Incendie en Amazonie : on vient d’inventer la politique magique !

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Kalinday
- 17/01/2012 - 14:40
 
Et si Pôle Emploi ne s'occupait que de ceux qui veulent réellement bosser ? En radiant ceux qui refusent 2 emplois, ca libérerait du temps pour ceux qui cherchent réellement un emploi. Et quand est-ce qu'on appliquera la diminution des allocations à chaque refus d'emploi ?
Thomas Bishop-Garnier
- 17/01/2012 - 11:10
Un secteur en pleine croissance !
Vu l'augmentation du nombre de demandeurs d'emplois, les conseillers du Pole-Emploi ne doivent pas se plaindre d'etre surchargé de travail puisqu'ils en ont ...un et dans des conditions parfois difficile.

C'est d'ailleurs un secteur en pleine croissance, une veritable réussite européenne avec la monnaie unique qui devait "creer des millions d'emplois, avec une economie hautement competitive" !