En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© Reuters / Philippe Wojazer
Ca chauffe

Nuit debout : des manifestations sauvages ont eu lieu pendant l'émission "Dialogues citoyens"

Publié le 15 avril 2016
Des incidents ont éclaté dans les 10e et 19e arrondissements de la capitale.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des incidents ont éclaté dans les 10e et 19e arrondissements de la capitale.

Quand les manifs dégénèrent. En marge du rassemblement "Nuit debout", place de la République, un groupe d'au moins 300 personnes a commis des dégradations dans les 10e et 19e arrondissements de Paris, dans la soirée du jeudi 15 avril, selon  la préfecture de police. Le mouvement a démarré peu après 22 heures, à la fin de l'émission "Dialogues citoyens" sur France 2, où François Hollande s'est exprimé pendant près de deux heures.

Alors que l'ambiance était festive sur la place de la République, lieu de ralliement depuis deux semaines des participants au mouvement "Nuit debout", des jeunes, cagoulés pour certains, ont brisé sur leur passage des vitrines, des abribus tout comme des véhicules Autolib. Défiant les CRS, ils ont crié des slogans tels que :"Tout le monde déteste la police!", "la rue elle est à nous!".

Aux alentours de 23 heures, ils se trouvaient vers la mairie du 19e. Les forces de l’ordre ont demandé leur dispersion. Les manifestants sont partis par petits groupes et le calme est revenu, tandis que des renforts policiers étaient déployés en nombre.  "Des enquêtes sont d'ores et déjà en cours pour identifier les auteurs de ces faits et les traduire devant la justice", a déclaré la préfecture de police dans un communiqué.

Incidents en marge de #NuitDebout Dégradations commises sur les 10ème et 19ème par un groupe de 300 personnes pic.twitter.com/9qHAjSHtLz

— Préfecture de police (@prefpolice) 14 avril 2016

 

Quelques dizaines de manifestants s'étaient également déplacés sur la place du Trocadéro, non loin du Musée de l'Homme où se déroulait l'émission avec François Hollande. Un important dispositif de police était sur place pour les contenir. Une partie d'entre eux souhaitaient "marcher sur l'Elysée" à la fin de l'émission mais les CRS les ont rapidement dispersés.

Par ailleurs, des violences ont éclaté entre lycéens et forces de l'ordre jeudi matin à Montpellier, en marge de rassemblements contre le projet de loi Travail.17 personnes ont été placées en garde à vue, et 16 policiers ont été blessés.

>>>> A LIRE AUSSi : Nuit debout ou le crépuscule des bobos

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

05.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

07.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 15/04/2016 - 10:48
Les Zadistes-fascistes attaquent la République...
et les gauchistes regardent saccager la Democratie, comme des vaches regardent passer le train de l'histoire...elle finira mal, cette histoire de zadistes et de trotskystes ultra-minoritaires, qui manipulent des enfants qui ne rêvent que de devenir des tanguy-de-l'état, jusqu'à leur retraite! Car il faut absolument un mort ou un blessé pour que les zadistes-faschistes puissent crier victoire contre la très bête loi travail. Le mieux serait de retirer cette loi communautariste tout de suite, et d'expédier les affaires courantes avant la déconfiture finale de 2017...