En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Capture d'écran Dailymotion
C'est fait

Emmanuel Macron lance son mouvement politique baptisé "En marche !"

Publié le 06 avril 2016
"Il y aura une plateforme numérique, des volontaires, ce ne sera pas un mouvement politique comme les autres car je le veux ouvert", a expliqué le ministre de l'Economie.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Il y aura une plateforme numérique, des volontaires, ce ne sera pas un mouvement politique comme les autres car je le veux ouvert", a expliqué le ministre de l'Economie.

Le ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique était en Picardie ce mercredi pour visiter l'usine de lessive Procter & Gamble d’Amiens. En marge de ce déplacement dans sa ville natale, Emmanuel Macron a profité d'une rencontre citoyenne pour officialiser le lancement de son nouveau mouvement politique baptisé "En marche !". Le jeune ministre veut ainsi promouvoir "des idées radicales sur lesquelles on arrive à construire une vraie action". "Il y aura une plateforme numérique, des volontaires, ce ne sera pas un mouvement politique comme les autres car je le veut ouvert", a-t-il ajouté, assurant que les militants du PS comme ceux des Républicains pourront rejoindre le mouvement "En marche". 

Interrogé sur l'idée de ce "mouvement transpartisan", le ministre a répondu avoir "la conviction depuis plusieurs mois qu'on peut encore aller plus loin en travaillant au contact de nos concitoyens". 

"Nous restons une économie extrêmement forte, une grande puissance internationale, mais malgré tout nous sommes un pays malheureux, la France reste trop souvent recroquevillée sur elle-même, elle doute de sa propre force et de sa capacité à rebondir", avait tout d'abord déclaré Emmanuel Macron. 

>>>> À lire aussi : Emmanuel Macron sera-t-il au socialisme crépusculaire ce que VGE a été au gaullisme finissant ?

"Nous sommes devenus une économie qui a peur du changement et des grands risques : il y a d'abord la grande transformation économique qui touche tous les pays. La mondialisation s'est formidablement accélérée depuis 10 ans, cette région en a subi beaucoup de conséquences, mais la mondialisation qui arrive est différente car numérique, elle fait que l'on innove, que l'on produit, et que l'on consomme très différemment", a poursuivi le ministre, avant d'évoquer la crise des migrants qui touche l'Europe, et l'ampleur de la menace terroriste internationale. 

"Nous sommes dans un monde de plus en plus ouvert où les menaces n'ont plus de frontières, et il est vraisemblable que nous le revivrons (..) à Calais la situation est extrêmement critique, des millions de réfugiés arrivent en Europe, à cause d'une désorganisation mondiale (…) ce changement nous rappelle que l'Europe rentre à nouveau dans l'Histoire, ce que nous vivons depuis quelques semestres, c'est une prise de conscience de l'intensité de ces conflits mondiaux (…) ces grands conflits ont une conséquence directe sur nous (…) nous aurons à vivre avec, et dans le même temps, cette grande transformation numérique et économique nous pose un défi historique (..) le défi de réinventer les règles de la prospérité, les nouveaux équilibres qui lui permettront de réussir dans un monde fait d'incertitudes", a-t-il poursuivi. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

02.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

03.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

04.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

05.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

06.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

07.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

01.

La recette Bernard Arnault

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lafronde
- 07/04/2016 - 16:02
Psycho en marche ?
Amusant le sigle En Marche a les même initiales que son promoteur Emmanuel Macron. Un acte manqué révélateur de ses ambitions ?
A M A
- 07/04/2016 - 14:45
Lessivage.
Le ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique était en Picardie ce mercredi pour visiter l'usine de lessive Procter & Gamble d’Amiens. Une lessive américaine avec laquelle il veut lessiver la France," pour son bonheur", en la séduisant avec un air sucré, façon maison Trogneux,
.
ISABLEUE
- 07/04/2016 - 10:28
ni à droite ni à gauche
DROIT DANS LE MUR