En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Jolie somme

Travail au noir : la fraude des entreprises évaluée à près de 7 milliards d'euros en France

Publié le 04 avril 2016
Calculée par l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss), elle serait donc bien inférieure à ce que prétend la Cour des comptes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Calculée par l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss), elle serait donc bien inférieure à ce que prétend la Cour des comptes.

Fraudeurs ? Pas tant que ça. Une étude de l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss), révélée par Les Echos, affirme que la fraude des entreprises dans le versement des cotisations de Sécurité sociale aux retraites complémentaires Agirc-Arrco ou encore à l'Assurance chômage serait comprise entre 6,1 milliards et 7,4 milliards d'euros en France. La somme est importante mais ne représente que 2% des sommes totales et, surtout, serait bien inférieure à ce que prétendait la Cour des comptes. En octobre 2014, elle évaluait le préjudice entre 20,1 à 24,9 milliards d'euros pour l'année 2012.

Deux explications possibles : la Cour des comptes a mal évalué la somme. Ou bien les services de l'Urssaf sont bien plus efficaces, ce qui est une réalité. "Le taux de redressement pour une action de contrôle pour travail dissimulé a atteint 87 %, quasiment 5 points de plus qu’en 2014" signale Les Echos. En 2015, 460 millions d'euros ont ainsi été récupérés et ce chiffre est en hausse constante depuis plusieurs années.  

Vu sur : Lu sur Les Echos
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

03.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

04.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

05.

Le chômage est au plus bas au Royaume-Uni depuis 1974. Comment l’expliquer dans un pays empêtré dans le Brexit ?

06.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

07.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Fran6
- 04/04/2016 - 19:05
oui
et c'est aussi ce que disait un journaliste de "la croix" sur c'est dans l'air se soir et en nous soutenant (rare!) il disait que le pays est insurrectionnel depuis quelques mois tellement le peuple en à marre des impôts en tout genre...
kaprate
- 04/04/2016 - 18:39
@Fran6
Je note que vous êtes vous aussi un méchant patron qui avez eu des problèmes avec de gentils salariés... J'espère que vous obtiendrez gain de cause mais il est vrai, le combat est inégal. En tous cas, médias et état font encore passer les chefs d'entreprise pour des arnaqueurs et des voleurs. Raz-le-bol!
Fran6
- 04/04/2016 - 17:49
@ kaprate
comme vous, l'an dernier, redressement de 7 000€ pour travail dissimulé alors que j'ai fourni les preuves que c'était des absences volontaires de trois de mes employés pour couler la boite 4 mois d'enfer!), non, faut que j'aille au tribunal!!! comme si j'allai gagné contre le pot de fer, aussi, j'ai envoyé lettre sur lettre pour dénoncer ce racket déguisé au Président de la république, depuis, une enquête est engagé, on verra bien le résultat.... tout cela pour dire, que les médias sont à la botte de l'état pour annoncer des faits qu'ils connaissent même pas, mais eux, ils sont subventionnés, je les comprend!