En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© Reuters
Vers un "21 avril allemand" ?

Allemagne : élections régionales à haut risque pour Angela Merkel

Publié le 13 mars 2016
13 millions d'Allemands votent ce dimanche pour trois élections régionales qui se tiennent sur fonds de crise migratoire. Ces scrutins pourraient faire plonger le camp d'Angela Merkel, au profit de la droite populiste.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
13 millions d'Allemands votent ce dimanche pour trois élections régionales qui se tiennent sur fonds de crise migratoire. Ces scrutins pourraient faire plonger le camp d'Angela Merkel, au profit de la droite populiste.

Les électeurs du Bade-Wurtemberg, de la Rhénanie-Palatinat et de la Saxe-Anhalt, sont appelés aux urnes ce dimanche, dans un scrutin aux allures de grand test pour Angela Merkel, à dix-huit mois des futures élections législatives allemandes, prévues pour l’automne 2017.

L'Allemagne est en ébullition depuis qu'elle a ouvert grand ses portes en 2015 à plus d'un million de migrants. Conséquence : les quatre groupes politiques de la scène allemande, l’union CDU/CSU, le parti social-démocrate (SPD), Die Linke (la gauche radicale) et les Vert, doivent maintenant composer avec un nouveau parti populiste, Alternative pour l’Allemagne (AFD). Selon les sondages, ce petit nouveau va faire une entrée en force dans les trois parlements régionaux.

Actuellement, la CDU d'Angela Merkel préside la Saxe-Anhalt grâce à une coalition avec le SPD. En Bade-Wurtemberg, c'est une coalition entre les Verts et le SPD qui est au pouvoir. Enfin en Rhénanie-Palatinat, la CDU est dans l’opposition.

Si la CDU devrait rester ce dimanche le premier parti de Saxe-Anhalt, la crise migratoire devrait avoir un impact dans les deux autres régions. Dans le Bade-Wurtemberg, les Verts pourraient même arriver en tête, devant la CDU, qui était donnée gagnante. La situation n'est pas meilleure pour le parti social-démocrate (SPD), qui préside la Rhénanie-Palatinat depuis vingt-cinq ans. Dans le Bade-Wurtemberg et la Saxe-Anhalt, le SPD pourrait arriver en quatrième position, derrière même l’AFD.

Les sondages créditent l'AFD d’environ 10 % des voix en Rhénanie-Palatinat et dans le Bade-Wurtemberg, mais de près de 20 % des voix en Saxe-Anhalt, où il pourrait même devenir le deuxième parti derrière la CDU, mais devant Die Linke.

Vu sur : Lu dans Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

03.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

04.

Voilà ce qu’on protège vraiment en protégeant le mode de vie européen (et pourquoi le défi est de taille)

05.

Pourquoi le sectarisme flambe

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

07.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Insécurité : la sombre réalité française dans le match des criminalités européennes

04.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

05.

L’insécurité, grenade dégoupillée pour la fin du quinquennat Macron ?

06.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Université d'Evergreen (États-Unis) : une terrifiante vidéo qui montre le vrai visage de la nouvelle bête immonde

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 13/03/2016 - 14:06
un plongeon
Ce serait bien un plongeon , un beau plongeon bien réussi qui fait aller profond dans la piscine .
vangog
- 13/03/2016 - 13:30
Merkel est politiquement morte!
Même non majoritaire, l'AFD ressortira victorieuse de cette élection, et la coalition des partis archaïques sera forcément recomposée. Les CDU et CSU devront choisir, s'ils veulent conserver électeurs et crédibilité: pour, ou contre la dilution immigrationniste de Merkel-verraterin? Tic-tac, tic-tac...