En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

03.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

04.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

05.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

07.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 19 min 18 sec
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 1 heure 50 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 3 heures 14 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 5 heures 12 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 5 heures 48 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 6 heures 36 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 7 heures 57 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 8 heures 21 min
décryptage > Education
Education nationale

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

il y a 8 heures 32 min
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 19 heures 11 sec
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 1 heure 21 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 2 heures 38 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 4 heures 55 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 5 heures 37 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 5 heures 57 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 7 heures 20 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 8 heures 16 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 8 heures 25 min
pépites > Justice
Terrorisme
Sept personnes mises en examen après l'assassinat de Samuel Paty
il y a 9 heures 17 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 19 heures 44 min
© Reuters
© Reuters
Tous ensemble !

Hollande reçu par Poutine : les frappes russes et françaises contre l'Etat islamique en Syrie seront intensifiées et coordonnées

Publié le 26 novembre 2015
François Hollande et Vladimir Poutine se sont dits aujourd'hui prêts à "coopérer" contre l'Etat islamique en Syrie.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande et Vladimir Poutine se sont dits aujourd'hui prêts à "coopérer" contre l'Etat islamique en Syrie.

François Hollande vient de terminer sa semaine diplomatique marathon par un voyage en Russie. En visite au Kremlin, à Moscou, ce jeudi 26 novembre, pour rencontrer son homologue Vladimir Poutine, le chef de l'Etat souhaitait rapprocher les positions diplomatiques et militaires sur la Syrie et la lutte contre le groupe Etat islamique (EI). Son but avoué étant d'atteindre l'organisation responsable des attentats du 13 novembre "au cœur", grâce à une coalition internationale élargie.

François Hollande a obtenu ce qu'il était venu chercher. Il a ainsi annoncé que les frappes russes et françaises contre Daech seront désormais "coordonnées". "Eradiquer Daech, c'est aussi prendre le mal à la racine. Nous voulons que les discussions qui viennent aboutissent à une solution politique. J'ai la conviction que la Russie peut jouer un grand rôle dans le processus." Evoquant les attentats de Paris du 13 novembre, le chef de l'Etat a dit : "Nous sommes tous concernés par le terrorisme, il peut frapper partout. Nous devons donc agir. Et c'est le sens de ce qu'il retenir de notre rencontre, ici : agir."

Et d'ajouter : "Je veux remercier le président Poutine et le peuple russe pour leurs marques d'amitié à l'égard des victimes des attentats". L'Elysée indique aussi dans ce texte, dont voici l'intégralité, que le chef de l'Etat est "convaincu que les autres Européens suivront cet élan en répondant à sa demande de solidarité des États membres de l'Union européenne". 

De son côté, Vladimir Poutine se dit prêt à soutenir des groupes rebelles syriens qui combattent l'Etat islamique. "On est tombé d'accord sur la nécessité de coopérer toujours dans le cadre du groupe d'amitié sur la Syrie et sur la mise en pratique de tous les accords acquis dans le cadre de ce groupe notamment en ce qui concerne les négociations sur la Syrie."

Le chef de l'Etat français n'a pourtant pas hésité à répéter ce jeudi soir devant son homologue russe que le président syrien Bachar al-Assad n'avait pas "sa place dans la Syrie" de demain, lors de la conférence de presse.

Le président de la République a appellé, dès son arrivée, à la création d'une "coalition large" contre l'EI : "Nous devons faire cette large coalition pour frapper ce terrorisme (...), pour que l'ensemble des pays agissent contre le terrorisme et contre Daech, et nous nous devons être à l'initiative", a dit François Hollande à Vladimir Poutine, face à la presse. Et le chef de l'Etat d'insiter : "Nous devons prendre maintenant nos responsabilités". De son côté, Vladimir Poutine a déclaré : "Nous sommes prêts à coopérer avec la France",  en ajoutant qu'il était nécessaire d'"unir les efforts" face aux actes de terrorisme. 

Le président de la République avait reçu ce jeudi matin à Paris l'Italien Matteo Renzi, après avoir rencontré l'Allemande Angela Merkel mercredi, l'Américain Barack Obama mardi et le Britannique David Cameron lundi.

.@fhollande : "Nous voulons que les discussions de Vienne puissent ouvrir une solution politique" https://t.co/I4x9nO1aTc

— Élysée (@Elysee) 26 Novembre 2015
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 27/11/2015 - 10:21
Le syndrome du sarko ? ☺
A noter la vulgarité de hollande qui a tutoyé M. Poutine...qui lui a répondu en le vouvoyant, avec une politesse distante de circonstance qui est tout à son honneur ! Avant hier déjà la même vulgarité envers Mme Merkel à qui il demandait, sans vergogne, en pleine conférence de presse, d'en faire plus que ce qu'elle venait de proposer ! Ce malotru souille la France matin, midi et soir ! Les buts ? : élections et réélection ! Montrer à son électorat de cocus que "lui" aussi "tutoie" les grands de ce monde et allégeance à la germanophobie congénitale de ce même électorat !