En direct
Best of
Best of du 5 au 11 janvier
En direct
A suivre
Attaques terroristes de Paris : le bilan officiel reste à 129 morts
Publié le 15 novembre 2015
Par ailleurs, 7 personnes dont le père et le frère d'Omar Ismaïl Mostefaï, identifié comme étant l'un des assaillants, ont été placés en garde à vue ce dimanche.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Par ailleurs, 7 personnes dont le père et le frère d'Omar Ismaïl Mostefaï, identifié comme étant l'un des assaillants, ont été placés en garde à vue ce dimanche.
  • 129 morts et 352 blessés, dernier bilan des attentats de vendredi
  • les enquêteurs des services antiterroristes ont déjà identifié deux des assaillants
  • 3 Français dans le groupe terroriste
  • de nombreuses personnes se sont réunies pour rendre hommage aux victimes
  • la France est officiellement en deuil pour trois jours
  • Retrouvez notre dossier sur les attaques de Paris

 

A LIRE AUSSI - LES INFORMATIONS DE LA JOURNEE DE SAMEDI MINUTE PAR MINUTE

22h : le ministère de la défense annonce un "bombardement massif français" sur la "capitale" de l'Etat islamique à Raqqa en Syrie. Les frappes ont mobilisé 10 chasseurs ayant lâché 20 bombes. Selon le communiqué du ministère, "le premier objectif détruit était utilisé par Daech comme poste de commandement, centre de recrutement djihadiste et dépôt d'armes et de munitions. Le deuxième objectif abritait un camp d'entraînement terroriste". 

Les premières frappes françaises sur la Syrie et dirigées contre l'Etat islamique avaient débuté le 27 septembre dernier. 

 

21h : Le bilan reste à 129 morts.

Il y a eu confusion suite à un communiqué de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris mentionnant trois décès. Il s'agissait de victimes déjà comptabilisées. Le bilan reste à 129 morts.

20h50 : Bernard Cazeneuve annonce la dissolution de mosquées radicales

Invité au 20h de France 2, dimanche, Bernard Cazeneuve a annoncé que "34 dossiers d'expulsion sont en cours d'instruction pour les prêcheurs de haine". Il a affirmé avoir entamé des démarches pour la "dissolution de mosquées dans lesquelles des acteurs appellent ou profèrent la haine".

Invité au même moment sur TF1, Nicolas Sarkozy a de son côté proposé que toutes les personnes fichées "S" soient "mises en résidence surveillée" avec "bracelet électronique".

19h20 : Trois des blessés sont décédés, le bilan s'alourdit à 132 morts. 42 sont toujours en réanimation, selon une source hospitalière. 

18h50 : Mouvement de panique Place de la République

La place de la République s'est vidée en quelques minutes, suite à un mouvement de panique. Une rumeur a fait état de coups de feu, mais deux policiers ont assuré à un journaliste du monde qu'il ne s'est rien passé.

Mouvement de panique : définition (via @juliamacfarlane) pic.twitter.com/Zk2N9Nu9GU

— Olivier Tesquet (@oliviertesquet) 15 Novembre 2015

Plusieurs hélicoptères survolent actuellement Paris.

Dans le même temps, cinq policiers sont en ce moment à Montreuil dans le bar Le Rendez-vous du Marché. Ils saisissent des caméras de surveillance, soupçonnant que des terroristes soient entrés dans le bar.

18h35 : trois noms de terroristes révélés

Le Washington Post indique que les deux frères impliqués dans l’attaque sont Ibrahim (l'un des kamikazes) et Salah Abdeslam, le second étant activement recherché par la police. Un troisième terroriste s'appellerait Bilal Hadfi. Il vivrait lui aussi en Belgique et serait allé en Syrie. 

 

18h25 : la police lance un appel à témoin

La police nationale a diffusé sur Twitter le portrait d'un individu recherché activement pour son implication dans les attaques de vendredi. Elle recommande d'appeler directement le 197, mais de ne pas agir individuellement car l'individu est dangereux.

[AppelàTémoin] La #PJ recherche 1 individu susceptible d'être impliqué ds les attentats du 13/11/2015 #ParisAttacks pic.twitter.com/Gpr4MY1I53

— Police Nationale (@PNationale) November 15, 2015

17h52 : La Belgique a émis un mandat d'arrêt international contre l'un des trois frères suspectés, annonce une source judiciaire à l'AFP

17h48 : de nombreuses personnalités iront à Notre-Dame

Claude Bartolone, François Fillon, Valery Giscard d'Estaing, Anne Hidalgo, Nathalie Kosciusko-Morizet, Alain Juppé, Valérie Pécresse, Gérard Larcher et une vingtaine de députés, sénateurs et conseillers de Paris devraient assister à la grande messe prévue à Notre-Dame ce dimanche soir.

17h40 : l'état d'urgence pourrait être prolongé

Selon Le Figaro, "un projet de loi va être présenté mercredi en conseil des ministres pour prolonger de trois mois l’état d’urgence décrété vendredi soir. Le texte sera examiné par le Parlement, qui doit, selon la Constitution, valider toute prolongation de l’état d’urgence au-delà de 12 jours".

17h25 : Le corps d'un deuxième kamikaze a été identifié

17h20 : plusieurs imams condamnent les attentats

Plusieurs imams de France se sont recueillis devant le Bataclan pour rendre hommage aux victimes des terroristes. Accompagnés de l'écrivain Marek Halter, ils étaient réunis à l'initiative de l'imam de Drancy Hassen Chalghoumi. Les représentants officiels de l'islam ont condamné les attentats de Paris. Parmi les autres participants, Kamadou Gassama (imam dans le XXe), Hocine Drouiche (Nîmes) et Mohamed Aboualyazid Rachad (Stains).

17h04 : 3 frères parmi les terroristes ?

Selon des sources proches de l'enquête, trois frères pourraient être impliqués dans les attaques. Un serait en fuite.

16h48 : les Etats-Unis travailleront avec la France pour intensifier leurs frappes aériennes contre l'Etat islamique en Syrie et en Irak
 
Ben Rhodes, le conseiller national adjoint américain à la sécurité a expliqué que les Etats-Unis travailleront avec la France pour intensifier leurs frappes aériennes contre l'Etat islamique en Syrie et en Irak. "A l'évidence, il va devoir y avoir une intensification de nos efforts", a-t-il dit sur NBC. "Ce que nous faisons ici au G20 en partie est de chercher à obtenir des contributions supplémentaires de la part de certains de nos partenaires de la coalition, de sorte que nous puissions apporter plus de forces pour nous appuyer sur cet effort" a conclu.
 

16h32 : François Hollande continue ses consultations

Le président @fhollande rencontre en ce moment les représentants du Parlement pic.twitter.com/UVjT0NUV1l

— Élysée (@Elysee) 15 Novembre 2015

 

16h18 : les deux voitures louées en début de semaine près de Bruxelles

Selon le parquet belge, les "deux voitures immatriculées en Belgique" retrouvées par les enquêteurs français à Paris et à Montreuil ont été louées "en début de semaine dans la région bruxelloise".

16h05 : des centaines de personnes devant le Bataclan

Bataclan pic.twitter.com/f4N1GlT3mp

— Fabrice Rigobert (@frigobert) 15 Novembre 2015

 

16h00 : l'hommage d'une équipe de football américain

Army football took the field today carrying the French flag. pic.twitter.com/o01hpLlvkH

— NCAA (@NCAA) 14 Novembre 2015

 

15h48 : "ce ne sont pas des fous de Dieu, ils n’ont pas de Dieu" lance François Baroin

"Ces gars de Daech, qui sont des fous furieux, n’ont rien à voir avec l’islam : c’est des types qui prennent de la coke, qui sont avinés toute la journée. Ce sont des dingues, ce ne sont pas des fous de Dieu, ils n’ont pas de Dieu. Ils n’ont qu’une logique, c’est de tuer : tuer ce qui de près ou de loin leur apparaît comme quelque chose qui ne correspond pas à leur identité, à leur ADN", a expliqué François Baroin lors du Grand Rendez-vous Europe 1/Le Monde/I-Télé.  

15h35 : 3 Français dans le groupe terroriste

Trois Français feraient partie du groupe des auteurs des attentats de Paris de vendredi soir. Deux d'entre eux venaient de Belgique, a annoncé le parquet fédéral via un communiqué.

15h30 : un Français résidant en Belgique serait le logisticien du groupe

D'après le procureur de Paris, c'est un Français résidant en Belgique qui a loué la première voiture, une Polo noire aux plaques d'immatriculation belges retrouvée devant le Bataclan. Il fait partie des 7 personnes arrêtées ce dimanche à Molenbeek (Belgique). Pas connu des services de police, il se serait déplacé à Paris dans la nuit de vendredi à samedi, juste après les attaques.

15h24 : Sarkozy n'a pas demandé le report de la COP21

L'entourage de Nicolas Sarkozy fait savoir qu'il a bien évoqué la COP21 avec François Hollande mais ne demande pas le report de la conférence de Paris sur le climat.

15h19 : la police demande de ne pas diffuser la photo prise à l'intérieur du Bataclan

Sur Twitter, la police demande de ne pas diffuser d'images des scènes de crime. "Par respect pour les victimes et leurs familles, ne contribuez pas à la diffusion des photos des scènes de crime #AttackParis #fusillade", dit @PNationale, le compte Twitter de la police nationale. 

15h05 : Dominique de Villepin estime qu'il ne faut pas parler de "guerre"

"Le piège qui nous est tendu c’est de faire croire que nous sommes en guerre. Le fait d’utiliser des grenades, des kalachnikovs, des munitions, ne constitue pas une armée. Une guerre c’est deux États qui se confrontent" a expliqué Dominique de Villepin.

14h50 : deux des assaillants habitaient respectivement Bruxelles et Molenbeek

Selon le site de la RTBF, le parquet fédéral belge indique que deux des assaillants habitaient respectivement Bruxelles et Molenbeek.

14h32 : visite maintenue du Premier ministre et ministre de l'Intérieur du Qatar

Le Premier ministre et ministre de l'Intérieur du Qatar, le cheikh Abdallah ben Nasser Al-Thani a maintenu sa visite officielle de trois jours en France.

14h12 : Bartolone estime que Daesh tente "d'utiliser un certain nombre de failles qui peuvent apparaître au sein de la République"

"L’ennemi est à l’extérieur. C’est Daesh. Je ne parle pas d’ennemi de l’intérieur. Daesh essaie d'utiliser un certain nombre de failles qui peuvent apparaître au sein de la République. C’est pour cela qu’on a vraiment besoin d’unité nationale. Nos ennemis nous analysent, ils essaient de voir chaque faille dans la société française. Par des attentats, ils essaient de diviser et d’effrayer la France"

13h58 : taper "très fort"

Les dirigeants des pays les plus riches de la planète ont affirmé dimanche en Turquie leur détermination à frapper "très fort" contre la menace djihadiste après les attentats qui ont frappé la France

13h42 : 10 000 renforts policiers à Paris

L'entourage du ministère de l'Intérieur annonce que les renforts supplémentaires des forces de l'ordre seront portés à 10 000 d'ici mardi soir dans toute la France. 

13h33 : un conseil d'urgence des ministres de l'Intérieur de l'Union européenne organisé vendredi

Un conseil d'urgence des ministres de l'Intérieur de l'Union européenne se tiendra vendredi à Bruxelles. La présidence luxembourgeoise l'annonce. Bernard Cazeneuve en avait fait la demande.

13h16 : Poutine souhaite une coordination des efforts

"On ne peut maîtriser la menace terroriste (...) que si toute la communauté internationale unit ses efforts", a dit Vladimir Poutine, lors d'une réunion avec les dirigeants des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) avant le début du sommet du G20 en Turquie.

13h02 : 5 personnes interpellées à Molenbeek-Saint-Jean

5 personnes ont été arrêtées en Belgique dans la commune de Molenbeek-Saint-Jean. La bourgmestre de la ville le déclare lors d'un débat sur la télévision publique RTBF.

12h55 : le message du pape

"Tant de barbarie nous laisse sans voix et on se demande comment le coeur de l'homme peut concevoir et réaliser des événements aussi horribles, qui ont bouleversé non seulement la France mais le monde entier" a déclaré François ce dimanche.

12h40 : l'homme d'origine monténégrine interpellé samedi en Allemagne ne veut pas parler

L'homme d'une cinquantaine d'années arrêté samedi en Allemagne "refuse de s'exprimer sur les attaques à Paris" selon Le Point et affirme être étranger aux armes saisies et avoir simplement voulu visiter la tour Eiffel. "Nous voulons parler (des attaques de Paris) avec lui, mais il ne veut pas parler. En tout cas pas sur ce thème", a indiqué un porte-parole de la police bavaroise.

12h30 : Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France estime que l'Etat islamique est "l'ennemi numéro 1"

Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Roger Cukierman, était l'invité de RTL ce dimanche. Il estime que l'Etat islamique est "l'ennemi numéro 1". "Les juifs de France sont dans la peine, comme tous les Français, ce qui est arrivé est épouvantable. La réaction des forces vives du pays a été saine. C'est réconfortant car cela prouve que l'on est capable de réagir face à une agression épouvantable, une barbarie sans nom. Nous sommes solidaires de tous les Français dans cette terrible épreuve" a-t-il ajouté.

12h15 : des corps pas encore identifiés

Manuel Valls a indiqué ce dimanche midi que 103 des 129 corps de victimes des attentats ont été identifiés et que 20 à 30 corps de victimes ne sont pas encore identifiés.

12h05 : le site serbe Blic publie une photo du passeport d'une personne qui pourrait être l'un des kamikazes

11h55 : Sapin réclame des mesures financières contre l'Etat islamique

Michel Sapin annonce que la France attend des "mesures concrètes" contre le financement du terrorisme lors du sommet du G20, qui vient de commencer en Turquie.

11h47 : Sarkozy voudrait le report de la COP21

Des sources proches de l'ancien chef de l'Etat indiquent à l'AFP que Nicolas Sarkozy va demander le report de la COP21, la conférence sur le climat prévue en décembre à Paris. 

11h43 : François Bayrou prône "l'unité nationale"

"Dans les circonstances que nous traversons, on a besoin d'une unité nationale très forte et cette unité c'est naturellement le président de la République en fonction qui l'assume. Les responsables politiques doivent autour du gouvernement et des forces de sécurité se regrouper" a expliqué ", a déclaré François Bayrou sur France Info.

11h25 : plusieurs sources confirment la découverte de plusieurs kalachnikovs dans la voiture retrouvée ce matin à Montreuil

Plusieurs médias confirment l'info de BFMTV. Au moins trois kalachnikov ont été découvertes dans la voiture ayant servi lors des attentats de Paris retrouvée abandonnée à Montreuil ce dimanche.

11h20 : Nicolas Sarkozy veut des changements

"Nous sommes en guerre. Les risques que des événements similaires se reproduisent sont importants. La seule question qui prime c'est la sécurité des Français. Il faut donc apporter des changements pour que les Français se sentent enfin en sécurité.

11h15 : le ministère serbe de l'Intérieur affirme que le Syrien kamikaze du Stade de France était entré en Serbie le 7 octobre

Le ministère serbe de l'Intérieur, cité par Reuters, affirme que le Syrien kamikaze du Stade de France était entré en Serbie le 7 octobre. Il y avait demandé l'asile

11h11 : Larcher veut que la France dialogue avec Bachar el-Assad

Invité du Grand Rendez-vous Europe 1/Le Monde/I-Télé, Gérard Larcher a expliqué : "il faut que nous nous engagions dans une inversion de nos alliances". "Nous étions dans une impasse" en ignorant Bachar el-Assad, a-t-il ajouté. "Il faut dialoguer bien évidemment avec la Russie, avec l’Iran" a encore indiqué le président du Sénat.

11h00 : Juncker ne veut pas remettre en cause la politique migratoire de l'Europe

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker affirme qu'il n'y a "pas lieu de revoir dans leur ensemble" les politiques sur l'accueil des réfugiés en Europe.

10h45 : le Français arrêté samedi à Gatwick a été inculpé

Selon Le Figaro, "le Français arrêté samedi à l'aéroport londonien de Gatwick était en possession d'une carabine à air comprimé et d'un couteau à cran d'arrêt". Il a été été inculpé ce dimanche pour possession d'un objet dangereux dans un aéroport et d'un objet tranchant dans un lieu public. Selon la police, l'homme est sans travail et n'a pas d'adresse fixe.
 

10h24 : Disneyland Paris restera fermé jusque mardi 17 novembre inclus

Le parc Disneyland Paris ne rouvrira pas avant le mercredi 18 novembre au matin. Une marque de respect aux victimes et aux familles des victimes desattentats de ce vendredi 13 selon le groupe américain.

10h15 : François Hollande reçoit Nicolas Sarkozy

François Hollande a commencé sa série de consultations des responsables politiques. En tant qu'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy a ouvert le bal. L'entretien doit durer une quarantaine de minutes.

Elysee 10h pic.twitter.com/qogRP9iCWT

— Valérie Nataf (@vnataf) 15 Novembre 2015

10h10 : des armes retrouvées ?

Selon BFMTV, des armes auraient été retrouvées à l'intérieur de la voiture à Montreuil.

10h00 : 12 nationalités différentes parmi les victimes

Parmi les tués au moins trois Belges, un Espagnol, deux Portugais, deux Roumains, un Britannique, deux Tunisiennes, trois Chiliens, une Américaine, deux Algériens, un Marocain, deux Mexicaines et probablement 1 Suédois.

9h53 : un membre de l'EI "se fait exploser" en Turquie

Un militant du groupe Etat islamique s'est fait exploser lors d'un raid de la police turque survenu tard samedi soir dans la ville de Gaziantep, dans le sud-est de la Turquie.

9h40 : "Daesh est une véritable armée terroriste" dit Le Drian

Jean-Yves Le Drian appelle à adapter notre défense dans le JDD. "Daesh est une véritable armée terroriste. Nous devons la combattre partout sans relâche. L’échelle des menaces a changé, elle s’est militarisée, notre stratégie de défense doit s’adapter. C’est un défi considérable et la France saura le relever" a dit le ministre.

9h30 : Hillary Clinton prône l'union sacrée contre l'Etat islamique

"Nous ne sommes pas en guerre contre l'islam. Nous sommes en guerre contre l'extrémisme violent, nous sommes en guerre contre ceux qui utilisent leur religion dans un but de pouvoir et d'oppression. Nous devons être résolus pour unir le monde et détruire l'idéologie djihadiste radicale qui anime des organisations comme l'EI, un groupe terroriste violent, barbare, sans pitié", a dit Hillary Clinton,

9h10 : six personnes en garde à vue

Selon plusieurs sources  judiciaire et policière, six personnes sont en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris. Il s'agit bien du père, du frère et de quatre membres de l'entourage d'Omar Ismaïl Mostefaï, le kamikaze français du Bataclan identifié par les enquêteurs.

8h56 : l'AFP confirme l'information d'Europe 1

L'AFP confirme qu'une des voitures utilisées pour les attentats a été retrouvée à Montreuil.

8h50 : la 2e voiture aurait été retrouvée

Selon Europe 1, la deuxième voiture qui a été utilisée par les terroristes vendredi soir à Paris, la Seat Leon noire, a été retrouvée abandonnée à Montreuil, en banlieue parisienne.

8h34 : les unes de la presse de ce dimanche

Comment "vivre avec le terrorisme?" se demande la presse dimanche https://t.co/4hHlevromx pic.twitter.com/OALi51IDE5

— BFMTV (@BFMTV) 15 Novembre 2015

8h28 : des ceintures d'explosifs

Selon une source proche de l'enquête qui s'est confiée au Parisien, "des analyses sont déjà en cours pour en déterminer la nature précise (des explosifs), ce qui pourra, peut-être, permettre de remonter une filière d'approvisionnement. Beaucoup de témoins ont précisé que les terroristes ayant agi à Paris étaient habillés tout en noir et dissimulaient quelque chose sous leurs habits au niveau de la taille ou de la poitrine. L'hypothèse d'explosifs portés en ceinture est privilégiée mais les analyses se poursuivent".

8h17 : de nombreux parisiens ont mis une bougie sur leurs fenêtres ou balcon en hommage

#UneBougiePourParis en mémoire des victimes des attentats du 13 novembre https://t.co/58cobNlzxO pic.twitter.com/SIX6J9cSkB

— Le Monde (@lemondefr) 14 Novembre 2015

8h10 : des victimes très jeunes

Selon BFMTV, la majeure partie des victimes a moins de 30 ans. Des jeunes nés en 1990, 1992 ou encore 1994 sont morts rue de Charonne ou au Bataclan.

8h05 : deux personnes en garde à vue

Le père et le frère d'Omar Ismaïl Mostefaï, identifié comme étant l'un des assaillants, ont été placés en garde à vue. Leurs domiciles, situés respectivement à Romilly-sur-Seine (Aube) et Bondoufle (Essonne), ont été perquisitionnés samedi soir. 

8h00 : François Hollande va recevoir les chefs de partis 

Recueillement et appel à l'unité nationale: François Hollande reçoit dimanche les chefs de partis, deux jours après les attentats les plus meurtriers de l'histoire de France, sur lesquels les enquêteurs tentent de faire la lumière avec de premières interpellations.

Ce qu'il faut retenir de la journée de samedi

Au moins 129 morts et 352 blessés: les attaques perpétrées vendredi soir à Paris, revendiquées par l'organisation jihadiste Etat islamique (EI), sont sans précédent. Après ces attentats coordonnés, menés par au moins sept kamikazes, munis de kalachnikov, tous morts après l'explosion de leurs ceintures d'explosifs, les enquêteurs des services antiterroristes ont déjà identifié deux des assaillants.

L'un, qui a participé à la prise d'otages sanglante dans la salle de spectacle du Bataclan, Omar Ismaïl Mostefaï, est un Français de 29 ans. Né à Courcouronnes (Essonne), en banlieue parisienne, il était fiché pour sa radicalisation islamiste depuis 2010, mais n'avait "jamais été impliqué dans un dossier de filière ou d'association de malfaiteurs terroriste", selon le procureur de Paris, François Molins. Il fréquentait assidûment la mosquée de Lucé, près de Chartres (Eure-et-Loir). Les enquêteurs tentent de confirmer que le kamikaze a bien séjourné en Syrie en 2014, selon des sources policières. Son père et son frère ont été placés en garde à vue.

Leurs domiciles, situés respectivement à Romilly-sur-Seine (Aube) et Bondoufle (Essonne), ont été perquisitionnés samedi soir. Les enquêteurs ont par ailleurs mis la main, près du corps d'un kamikaze du Stade de France, sur un passeport syrien appartenant à un migrant enregistré en Grèce, selon Athènes, mais inconnu des services français. Outre cette piste syrienne, l'enquête a mis au jour une piste belge. Trois personnes ont été arrêtées par les autorités belges. Parmi elles, l'homme qui avait loué la Polo noire des kamikazes retrouvée garée devant le Bataclan, théâtre de la plus meurtrière des attaques qui ont touché Paris vendredi, avec au moins 89 morts. Les terroristes y ont "évoqué la Syrie et l'Irak", selon le procureur.

Ces trois suspects "ne sont pas connus des services de renseignements français", a précisé le magistrat.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
02.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
03.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
04.
Attentat de Strasbourg : la vérité émerge sur la cas de Mehdi Chekatt
05.
Taxe à 75% : pourquoi l’échec de la seule bonne idée de François Hollande aurait dû inquiéter
06.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
07.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Le Royaume-Uni se prépare à un Brexit sans accord et ne voit plus comment arrêter cette chronique d’un chaos annoncé
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Littéralement explosif : le sondage exclusif qui montre que la condamnation de la violence par les Français... baisse (et que le nombre de ceux qui disent la comprendre augmente)
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
07.
Robots payeurs : mais que s’est-il vraiment passé sur la cagnotte de soutien aux policiers ?
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
03.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Marine Le Pen : vent en poupe mais… tigre de papier ?
05.
Si la France vit un moment révolutionnaire (et voilà pourquoi c’en est bien un), quelle stratégie politique pour éviter le chaos et en sortir par le haut ?
06.
“Il n’y a pas d’alternative” : Alain Juppé se rend-il compte que ses vœux 2019 sont une dangereuse publicité pour renverser l’ordre établi ?
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vallain
- 15/11/2015 - 22:29
Attention
Les bombardements massifs en Syrie effectués par la France vont faire des victimes parmi les terroristes français. Il sera alors facile pour leurs familles qui sont sur notre territoire et quelques avocats d'utiliser cette problématique afin d' attiser la haine envers l'état Français. Ils vont se victimiser. Que les médias ne leur servent pas de tribune publicitaire!!!
Pouvez vous nous expliquer pourquoi la France n'a pas encore expulsé les imams radicaux depuis le 11 janvier, pourquoi y a t'il une telle frilosité à agir? Est-ce pour des raisons politiques, pour essayer de contenir les islamistes qui sont en France? On voudrait connaitre les raisons. Sommes nous entourés d'un si grand nombre de radicaux? Bref on ne comprend pas non plus pourquoi on voulait combattre Bachard avant tout. Y a t'il des intérêts supérieurs avec l'Arabie Saoudite? Le bon sens ne doit pas être l'apanage de certains! Le problème c'est que l'on ne comprend pas pourquoi aucune action d'envergure n'a été entreprise sur notre sol depuis le 11 janvier. Merci de nous éclairer!!
borissm
- 15/11/2015 - 19:48
La Marseillaise jouée à Notre-Dame cet après midi
pendant la messe célébrée en hommage et mémoire aux victimes. La Marseillaise, qui avait été qualifiée par Taubira de "Karaoké de comptoir"...La France mérite mieux qu'une ministre pareille.
vangog
- 15/11/2015 - 18:58
Faux-cul de Cazeneuve!
"Un grand nombre des individus ayant participé à ces attentats n'étaient pas connus des services de police!"...c'est justement ce que te reprochent les Francais, pauvre hypocrite! Si tu avais du cran, tu dirais " un petit nombre des individus ayant participé aux attentats étaient connus des services de Police", mais cela signifierait que tu as merdé, petit Cazeneuve! Dur d'avoir le courage d'avouer ça, hein?...