En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Violences

Calais : 16 policiers blessés dans des heurts avec des migrants

Publié le 09 novembre 2015
Des affrontements ont eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi près de la "jungle".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des affrontements ont eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi près de la "jungle".

La tension reste palpable à Calais. Dans la nuit de dimanche à lundi, des migrants ont tenté de "ralentir, voire de bloquer le trafic sur la rocade portuaire de Calais", a expliqué à l'AFP un porte-parole de la préfecture du Pas-de-Calais. Jusqu'à 200 personnes se sont réunies provoquant une importante opération policière. Face à des jets de projectiles, les CRS ont répondu par des gaz lacrymogènes. Le calme est finalement revenu vers 1h du matin mais 16 policiers ont été légèrement blessés par des pierres.

"C'est la première fois que c'est aussi violent et qu'on a malheureusement autant de collègues blessés", a confié Gilles Debove, responsable du syndicat SGP Police-Force Ouvrière dans le Calaisis, à l'AFP. "On est inquiet, si un jour on a une révolte au sein du camp, ça va être la folie."

Il y aurait environ 4500 migrants dans la "jungle" de Calais, un chiffre en forte baisse. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a décidé d'ouvrir des "centres de répit" dans toute la France pour disperser cette population. Les migrants qui renoncent à l'Angleterre sont ainsi pris en charge. Mais les associations pointent du doigt d'autres manières plus musclées : certains sont emmenés de force dans des centre de rétention fermés. Manière, selon les associations, d'en finir rapidement avec la jungle de Calais, à quelques semaines des élections régionales.

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Le Titanic est-il en train de disparaître définitivement ?

04.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

07.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 09/11/2015 - 13:57
4500 clandestins à Calais! du délire total...
l’appellation "migrants" n'est plus valable, puisque l'Angleterre leur ferme intelligemment les portes...Soutien aux 16 policiers blessés à cause de la connerie des gauchistes! Mais ces fous ne savent pas prendre conscience de leurs erreurs...
Djib
- 09/11/2015 - 13:25
A Metz les (im)migrants remplacent les fonctionnaires de l'INSEE
A Metz, les Socialistes savent ne pas rester sur un échec. Incapable depuis des années de faire venir à Metz l'INSEE, dont le déménagement avait pourtant été promis au titre des mesures de compensation de la fermeture des sites militaires (les socialos savent qu'ils ont intérêt de caresser dans le sens du poil ces fonctionnaires chargés de nous expliquer, chiffres incontestables à l'appui, que la délinquance baisse ou que les immigrés rapportent plus qu'ils ne coûtent), la ville s'est empressée de se porter volontaire pour accueillir des (im)migrants. Gageons que là elle obtiendra satisfaction, pour la plus grande satisfaction de ses habitants.
Texas
- 09/11/2015 - 12:28
De futurs...
...citoyens exemplaires , qu' il convient de répartir judicieusement par groupe de 50 , dans de tout petits villages du terroir .