En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

03.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

04.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

05.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

06.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

07.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Séculier
Des ministres considèrent que plutôt que la défendre, l'Observatoire de la laïcité se concentre sur la lutte contre l'islamophobie avec des alliés pas toujours fréquentables
il y a 3 min 40 sec
Sécurité
Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies
il y a 42 min 17 sec
décryptage > Sport
N'ayez plus honte d'être des petites natures…

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

il y a 1 heure 23 min
Pollution
La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus
il y a 1 heure 48 min
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 2 heures 22 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 2 heures 37 min
décryptage > Economie
Diversions budgétaires

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

il y a 2 heures 58 min
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 16 heures 57 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 17 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 18 heures 59 min
pépite vidéo > Politique
Election américaine
Ultime débat : Joe Biden focalise ses attaques contre Donald Trump sur sa gestion du coronavirus
il y a 41 min 13 sec
pépites > Justice
Terrorisme
Des obstacles juridiques affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme selon l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, Jean-Éric Schoettl
il y a 57 min 39 sec
décryptage > Santé
Stratégie contre la Covid-19

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

il y a 1 heure 41 min
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 2 heures 1 min
pépites > Politique
Immigration
Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 2 heures 24 min
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 2 heures 46 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Trump Biden : vers une élection beaucoup plus serrée qu’il n’y paraît ?

il y a 3 heures 14 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 17 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 18 heures 37 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 20 heures 1 min
© Reuters
© Reuters
Catastrophe

Bousculade meurtrière à La Mecque : le bilan serait trois fois pire que ce qu'annonce l'Arabie saoudite

Publié le 20 octobre 2015
Le bilan de la bousculade au pèlerinage de La Mecque s’établissait, ce lundi à au moins 1 849 morts, selon des chiffres officiels donnés par 31 pays, ce qui en ferait la catastrophe la plus meurtrière de l’histoire du hadj.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le bilan de la bousculade au pèlerinage de La Mecque s’établissait, ce lundi à au moins 1 849 morts, selon des chiffres officiels donnés par 31 pays, ce qui en ferait la catastrophe la plus meurtrière de l’histoire du hadj.

Le bilan humain est lourd. La bousculade du 24 septembre dernier à La Mecque est la plus meurtrière de l'histoire du pélerinage. Mais, un mois après la catastrophe les bilans divergent et les chiffres varient selon les sources. L'Agence France Presse dénombre 1 849 morts, Associated Press 2 121 et l'Arabie saoudite, elle, reste sur son bilan de 769 pèlerins tués et 934 blessés, donné deux jours après le drame.

Les agences de presse, elles, se basent des chiffres fournis par 31 pays dont des ressortissants se trouvaient à La Mecque le jour de la bousculade. Parmi les nations plus durement touchées, l’Iran compte 465 ressortissants, suivi du Nigeria avec 199 pèlerins décédés, et le Mali avec 198, d'apèrs un bilan de l’AFP révélé ce lundi 19 octobre. Malheureusement ces chiffres pourraient être revus à la hausse puisque le Mali a notamment affirmé être sans nouvelle de 300 de ses ressortissants. 

Pourtant, ce dimanche soir, le prince héritier saoudien Mohammed ben Nayef a balayé les critiques d’un revers de la main en se disant "rassuré sur le déroulement de l'enquête en cours" et en poussant les membres de la commission d’enquête à "poursuivre leurs efforts pour déterminer les raisons de l'accident".

L'Arabie saoudite a été vertement critiquée pour l'organisation du hadj notamment de la part de l'Iran, son grand rival chiite. Téhéran affirme d’ailleurs que le bilan total de la bousculade dépasserait les 4 700 morts, même si le pays n’avance cependant aucune preuve de ces chiffres. Riyad et Téhéran se battent au Moyen-Orient pour étendre leur influence respective. Outre les conflits (Syrie, Yémen, Liban, Irak), la monarchie sunnite wahhabite et la République chiite ont un gros contentieux sur La Mecque. Selon l’Iran, aucune raison ne justifie que le royaume saoudien soit seul à gérer ce haut lieu de l’islam. Pour Riyad, qui tient une partie de sa légitimité politique par son statut de Gardien des lieux sacrés, il est hors de question d’associer les autres pays musulmans dans la gestion de La Mecque et de Médine.

Le roi saoudien, Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, avait lui-même pris la parole le 12 octobre pour pointer du doigt une manœuvre politique de l’Iran. "Les déclarations irresponsables destinées à exploiter politiquement cet accident et à diviser le monde musulman sont sans effet sur le rôle, le devoir et l'énorme responsabilité du royaume saoudien à servir les pèlerins", avait-il déclaré en Conseil des ministres.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 21/10/2015 - 13:24
légitimité lieu saint; bla bla ....
incroyable...
Le commerce d'abord..