En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Géopolitique

Syrie : les Kurdes dans le viseur d'Amnesty International pour "crimes de guerre"

Publié le 13 octobre 2015
Tandis que la situation s'ensile toujours un peu, l'ONG a critiqué les pratiques de rebelles kurdes, soutenus par les Etats-Unis.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tandis que la situation s'ensile toujours un peu, l'ONG a critiqué les pratiques de rebelles kurdes, soutenus par les Etats-Unis.

Dans un rapport complet de 38 pages, Amnesty International a pointé du doigt des rebelles kurdes, coupables, selon l'organisation de "crimes de guerre." Les Unités de protection du peuple (YPG), organisation combattante de Kurdes syriens soutenue par les Etats-Unis sont ainsi accusées d'avoir expulsé des milliers de non-Kurdes et d'avoir incendié leurs maisons, dans les zones reprises à l'Etat islamique.

D'après le rapport, ces attaques visent les civils qui auraient "des liens supposés" avec l'Etat islamique ou un autre groupe terroriste. "ils font sortir les gens de leur maisons, brûlent ces dernières et les détruisent au bulldozer" affirme ainsi une source à Amnesty. "C'est tout simplement faux" a rétorqué Redur Xelil, le porte-parole des YPG.

Ces unités restent actuellement les meilleurs alliés des Etats-Unis au sol, malgré leur lien avec le PKK, organisation considérée comme terroriste pour Washington.

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Lazydoc
- 13/10/2015 - 13:45
Amnesty en revanche
Ne condamne pas : Daesh, Al-Quaida, Al-Nosra, Hezbollah.
Faites la guerre avec des fleurs. Si on vous coupe la main droite, tendez l'aure main. Si on vous décapite , tendez l'autre joue (euhhhh)
Deudeuche
- 13/10/2015 - 13:40
Amnésie internationale
reprend son bâton islamo-gauchiste.
ISABLEUE
- 13/10/2015 - 09:31
on marche sur la tête
Pas de crimes contre les "autres" ???