En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

02.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

03.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

04.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

05.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

06.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

07.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

06.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

ça vient d'être publié
pépites > Media
Déprogrammation
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décide de reporter son entretien à Brut de 24 heures
il y a 22 min 22 sec
pépites > Europe
Grisbi
L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance
il y a 51 min 16 sec
pépites > Politique
Hommage du chef de l’Etat
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures pour lui rendre hommage
il y a 1 heure 36 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 3 heures 29 min
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 4 heures 9 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 5 heures 58 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 6 heures 18 min
décryptage > Politique
VGE

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 6 heures 31 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Sarkozy coache Darmanin, Macron tance ses ministres; Hidalgo n’a aucune ambition mais un sens du devoir pour la France; Le Point s’inquiète des milliards de l’argent magique du Covid, Marianne des vaccins
il y a 37 min 12 sec
pépites > Santé
Campagnes de tests
L'Assemblée nationale se prononce en faveur du dépistage systématique du Covid-19
il y a 1 heure 8 min
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 3 heures 5 min
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 3 heures 55 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 4 heures 17 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 5 heures 21 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 5 heures 52 min
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 6 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 6 heures 27 min
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 15 heures 37 min
© Reuters
© Reuters
Conséquences

Syrie : un avion russe violant l'espace de la Turquie intercepté, tensions entre Ankara et Moscou

Publié le 05 octobre 2015
Des chasseurs F-16 turcs ont intercepté ce samedi un avion de combat russe violant l'espace aérien turc à la frontière syrienne (sud-est). Ils l'ont contraint à rebrousser chemin.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des chasseurs F-16 turcs ont intercepté ce samedi un avion de combat russe violant l'espace aérien turc à la frontière syrienne (sud-est). Ils l'ont contraint à rebrousser chemin.

Après les polémiques liées aux cibles des attaques aériennes lancées par la Russie en Syrie, voici un nouveau couac pour Moscou. Des chasseurs F-16 turcs ont intercepté ce samedi un avion de combat russe "violant l'espace aérien turc" à la frontière syrienne. Selon le ministère des Affaires étrangères, Ankara l'a contraint à rebrousser chemin.

L'ambassadeur de Russie à Ankara a été convoqué et les autorités turques lui ont fait part de leur "violente protestation", souligne un communiqué. La Turquie a aussi demandé à Moscou d'"éviter une répétition de cet incident" et fait savoir que le cas échéant, "la Fédération de Russie serait considérée responsable de tout événement non voulu" qui pourrait avoir lieu. Le ministre turc des Affaires étrangères Feridun Sinirlioglu a appelé au téléphone son homologue russe Sergueï Lavrov et lui a transmis ce même point de vue, précise le document. Le chef de la diplomatie turque s'entretiendra de cette affaire notamment avec le secrétaire général de l'Otan. Le régime islamo-conservateur turc s'oppose à la participation de la Russie à la guerre en Syrie. 

Et il n'est pas le seul. En effet, Barack Obama a mis en garde Vladimir Poutine contre une stratégie consistant à prendre pour cible à la fois les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) et l'opposition modérée à Bachar al-Assad. Même position en France où "D'après les informations que nous avons, ils ont frappé, pour une bonne part, des résistants et les civils" a expliqué Laurent Fabius sur RTL. "Soutenir la lutte contre Daech, oui, nous le faisons ! Nos avions sont allés là-bas pour bombarder. Mais s'il s'agit de mettre en avant, prétendument, la lutte contre Daech pour en fait taper les résistants et conforter Bachar, non ! Si c'est avéré, s'ils continuent comme ça, c'est complètement un détournement par rapport à ce qu'ils racontent."

Bachar al-Assad, toujours prêt au sacrifice mais rarement enclin à le faire, a tenu à montrer sa bonne foi de "démocrate" lors d'une interview télévisée pour la chaîne iranienne Khabar. "Si démissionner est la solution, je n'hésiterai pas à le faire" a-t-il lâché au journaliste, non sans accuser son opposition d'absentéisme. "C'est le peuple qui décide. C'est pourquoi je dis à l'opposition: si vous pensez avoir raison, pourquoi ne persuadez-vous pas les Syriens, et ce seront eux qui décideront, à travers leurs institutions ou les élections, qui devra être le président. Il y a eu des élections l'an passé. Où étiez-vous? Que faisiez-vous? Quel est votre impact sur la rue? Vous n'en avez pas" a-t-il expliqué.

Le ton est monté d'un cran ce week-end donc lorsque Recep Tayyip Erdogan a jugé que les frappes russes en Syrie étaient "inacceptables". Samedi, le président turc avait appelé son homologue russe Vladimir Poutine à reconsidérer les frappes menées par son aviation en Syrie, accusant les militaires russes de faire l'impasse sur les dizaines de civils tués dans ses raids. Dans une interview à la chaîne qatarie en arabe Al-Jazeera, dont le texte a été diffusé par l'agence officielle turque Anatolie, M. Erdogan avait fait part de son mécontentement.

President Erdoğan warns Russia’s Syria policy isolating it in the region | Today's Front Page http://t.co/wNtSmsvjoX pic.twitter.com/6RLSOThhAI

— DAILY SABAH (@DailySabah) 5 Octobre 2015

 

Vu sur : Lu sur Europe1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 06/10/2015 - 09:03
Opposition modérée, quid est ?
Opposition... c'est l'opposition. Le mot modéré n'a pas sa place.
von straffenberg
- 05/10/2015 - 19:00
La Turquie.....La Syrie .....La France
Un homme ouvert Mustapha Kémal avait libéré son pays du Califat et en avait fait un pays laïque véritable exploit au pays des minarets et des coupoles mosaïquées ; un bon siècle plus tard tout peut être remis en cause .Comme quoi rien n'ai jamais acquis pour toujours ; la France avait introduit la laïcité en Syrie et au Liban en 1920 maintenant Hollande et sa cohorte veulent destituer un des rares qui a défendu les chrétiens d'Orient Bachar . La démocratie se mérite et a besoin sans cesse d'être défendue ce n'est pas un acquis .... les français devraient y réflêchir
raslacoiffe
- 05/10/2015 - 17:02
Erdogan en plein prosélytisme à Strasbourg!!!
C'est normal ça. Ce n'était pas une visite d'Etat ! Qui l'a invité? Il ne viole pas un peu le territoire français celui-ci ?