En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

04.

Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis

05.

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

06.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

07.

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

05.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

06.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

ça vient d'être publié
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 12 heures 44 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 14 heures 16 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 16 heures 10 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 17 heures 52 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 20 heures 12 min
décryptage > Politique
Sale temps pour Paris

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

il y a 21 heures 2 min
décryptage > Economie
Des villes et des désavantages

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

il y a 21 heures 28 min
décryptage > France
Nouveau Gouvernement : vieilles lâchetés

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

il y a 22 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 1 jour 14 heures
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 1 jour 15 heures
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 13 heures 46 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 15 heures 44 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 16 heures 34 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage aux personnel soignant
il y a 18 heures 29 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 20 heures 42 min
décryptage > Politique
Vieille recette

Vers un nouveau haut commissaire au plan : singer De Gaulle ne peut tenir lieu d’action

il y a 21 heures 14 min
décryptage > France
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

il y a 21 heures 40 min
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 1 jour 15 heures
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 1 jour 15 heures
Législatives

Maroc : les islamistes l'emportent

Publié le 28 novembre 2011
Les islamistes modérés du PJD remportent les législatives, avec 107 députés sur 395. Les observateurs européens sont plutôt satisfaits de la tenue du scrutin, malgré quelques cas de pressions.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les islamistes modérés du PJD remportent les législatives, avec 107 députés sur 395. Les observateurs européens sont plutôt satisfaits de la tenue du scrutin, malgré quelques cas de pressions.

[Mise à jour le 28/11 à 06h30]

Le résultat est définitif : le Parti justice et développement (PJD) obtient 107 des 395 sièges de la Chambre des représentants marocains.

Prochaine étape : la désignation d'un nouveau premier ministre par le roi, Mohamed VI. Ce devrait être Abdelilah Benkirane, le secrétaire générale du PJD. Dimanche soir, ce dernier renouvelait son soutien au monarche : "Le roi est le chef de l'Etat et aucune décision importante ne peut être prise en Conseil des ministres sans la volonté du roi".

Le futur premier ministre sera chargé de former un cabinet de coalition. "C’est une victoire franche, mais on a besoin d’alliances pour travailler ensemble", a déclaré Abdelilah Benkirane après l'annonce des résultats. "On va attendre la nomination par le roi Mohamed VI d’un chef de gouvernement pour commencer les concertations avec les autres partis politiques."

Les autres partis politiques, ce sont Istiqlal (indépendance), la formation de l'actuel Premier ministre qui obtient 60 sièges, et le Rassemblement national des indépendants, troisième avec 52 sièges, d'après les chiffres définitifs du Ministère de l'intérieur.

Dimanche soir, l'ambiance était à la fête au siège du PJD, à Rabat. "Notre objectif est d’assurer la stabilité du pays, tout en revendiquant des réformes avec fermeté", a déclaré Abdelilah Benkirane devant les militants de son parti.

[Mise à jour le 27/11 à 15h15]

C'est désormais officiel : les résultats provisoires officiels annoncés par le ministre de l'Intérieur marocain Taib Cherkaoui confirment la victoire du Parti de la justice et du développement (PJD). Le mouvement des islamistes modérés compterait entre 80 et 100 sièges de députés sur 395 à la Chambre des représentants.

Le Rassemblement national des indépendants (libéral), membre du gouvernement marocain, a reconnu la victoire du PJD.

De leur côté, les observateurs européens se disent "satisfaits" du déroulement du scrutin, mais demandent des éclaircissements sur des pressions qu'auraient subies les personnes appelant au boycott de l'élection. Le Mouvement du 20-février et trois autres partis de gauche avaient refusé de participer au scrutin.

 

[Article publié le 26 novembre à 9h]

Après la Tunisie, le Maroc ? Si les résultats définitifs des élections législatives du vendredi 25 novembre ne seront connus que dimanche après-midi, les islamistes modérés Parti de la justice et du développement (PJD) ont rapidement revendiqué la victoire en sièges au soir du scrutin.

"Sur la base des rapports de nos représentants dans les bureaux de vote à travers le pays, nous sommes les vainqueurs. Nous avons remporté Rabat, Casablanca, Tanger, Kenitra, Salé, Beni Mellal et Sidi Ifni, pour n'en citer que quelques-unes", a indiqué à Reuters le numéro deux du PJD, Lahcen Daodi. S'il assure avoir remporté le plus grand nombre de voix, le PJD est pour l'instant prudent sur le nombre d'élus qu'il pourrait remporter parmi les 395 députés de la Chambre des représentants.

"Nous devons attendre les résultats définitifs, parce qu'il y a eu beaucoup de fraude. Nous espérons que cela ne nous coûtera pas ce qui devrait être une victoire retentissante", a déclaré Moustapha Al Khalfi, membre du bureau politique du PJD, qui était jusqu'alors le premier parti d'opposition marocain, avec 47 sièges.

Le PJD était notamment opposé à la coalition libérale "G8", composée de 8 formations jugées proches du Roi et regroupées en octobre au sein de la "Coalition pour la démocratie".

La participation annoncée vendredi soir par le ministre de l'intérieur Taib Cherkaoui est également une satisfaction pour le roi Mohamed VI, qui avait fait de ce scrutin législatif un symbole du changement démocratique opéré avec la réforme constitutionnelle : avec 45% de votants, il dépasse largement les 37% des précédentes législatives, en 2007.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
chnipe
- 28/11/2011 - 14:18
Et c'est très bien ainsi...
... Islamistes modérés ne veut rien dire. Le sud de le Méditerranée va s'ancrer pour longtemps dans un islamisme de plus en plus rigide.

Gain pour l'occident : il sera de plus en plus difficile aux idiots utiles, au vu de la proximité géographique, de nous vendre un islam tolérant rien qu'en France.

Cela va ouvrir les yeux de beaucoup de naïfs sur cette religion dangereuse pour l'humanité.
ISABLEUE
- 28/11/2011 - 11:49
WAW
ha wili wili wili....
Olivierguy
- 28/11/2011 - 09:45
Comparaison n'est pas raison
Nous voulons absolument montrer nos démocratie en exemple, or il ne faut pas perdre de vue que nous ne somme pas forcément perçus comme des modèles. Il faut être conscient (comme le souligne Lorrain) que la grande majorité des électeurs des pays maghrébins n'ont aucune culture si ce n'est le Coran qui leur est appris par des Imams guère plus érudits.