En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

05.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

06.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

07.

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

01.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 38 sec
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 23 min 43 sec
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 35 min 52 sec
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 58 min 46 sec
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Edouard Balladur, ou les caprices du destin

il y a 1 heure 24 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Robots, intelligence artificielle : qu’est-ce qui va fondamentalement changer pour votre métier ?

il y a 1 heure 24 min
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 17 heures 42 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 18 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 21 heures 18 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 16 min 29 sec
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 29 min 20 sec
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 50 min 18 sec
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 1 heure 8 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 1 heure 20 min
décryptage > Media
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Michel Drucker, le pater familias du PAF

il y a 1 heure 24 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Monde de demain : les bienfaits de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé

il y a 1 heure 24 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 18 heures 13 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 19 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 21 heures 22 min
© Reuters
© Reuters
A voté

Maroc : le parti islamiste du Premier ministre vainqueur des élections régionales

Publié le 06 septembre 2015
Le PJD, parti islamiste du Premier ministre Abdelilah Benkirane, est le principal vainqueur des élections locales qui se sont tenues vendredi au Maroc.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le PJD, parti islamiste du Premier ministre Abdelilah Benkirane, est le principal vainqueur des élections locales qui se sont tenues vendredi au Maroc.

Selon des chiffres fournis samedi 5 septembre par le ministère de l’intérieur, le parti Justice et Développement (PJD) s'est imposé au niveau régional et est arrivé troisième aux communales.

Après le dépouillement de la totalité des bulletins de ce double scrutin, le PJD de Benkirane a remporté 174 sièges sur 678 dans les conseils régionaux (25,6%). Son grand rival, le parti libéral d'opposition Authenticité et Modernité (PAM) est arrivé second avec 132 sièges (19,4 %). L'autre parti d'opposition, le Parti de l’Istiqlal (conservateur) a récolté 119 sièges (17,5 %).

C'était la première fois que les Marocains élisaient pour la première fois leurs conseillers régionaux au suffrage universel direct. La participation à ce double scrutin local a plafonné à 53,6% selon un chiffre officiel, soit une très légère progression par rapport aux élections communales et régionales de 2009 (52,4%).

Le PJD est arrivé en tête dans trois des quatre régions les plus peuplées du pays, dont celles dont dépendent les grandes villes de Casablanca, Rabat et Fès. Mais grâce au jeu des alliances, le PAM et les autres formations d'opposition (le PI) annoncent qu'ils devraient pouvoir diriger "huit régions sur douze, contre seulement quatre au PJD".

Cette opposition a remporté les communales : le PAM est arrivé en tête avec 21,1 % (6655 sièges), suivi du PI (16,2 %, 5 106). Le PJD a, lui, terminé en troisième position (15,9 %, 5 021), selon ces résultats.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 07/09/2015 - 15:00
Tout va bien !!
dans le plus "beau pays du monde " !!!
Clint : ce momo 6 n'est absolument pas comme Hassan II son père....
Rien à voir. Attendons la suite !!
clint
- 06/09/2015 - 20:58
Heureusement qu'il y a le Roi !
C'est certainement le seul rempart à l'islamisme dans ce pays ! N'oubliez pas que si il n'était pas là il y aurait des islamistes avec tous les pouvoirs et une vague très importante de réfugiés en Europe et surtout en France où il y a beaucoup de marocains (et même très bien placés).
vangog
- 06/09/2015 - 13:59
Quelles sont les raisons de ce "succès"?
Toujours les mêmes! Un monarque qui privilégie sa famille et son compte en banque marocain, aux désirs d'émancipation de son peuple. La corruption engendre la misère du peuple et le ressentiment contre la famille régnante. Les islamistes profitent de cette haine accumulée qui ne demande qu'à exploser. Les dictatures corrompues ou sanguinaires du Moyen-Orient doivent disparaître au profit d'hommes forts qui fédèrent leurs pays dans une Démocratie partielle. Le modèle occidental à plusieurs chambres est autant à proscrire que la dictature corrompue: inadapté et corrompu, lui aussi, par la technostructure!