En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Flickr
Un véritable marché

50 hôpitaux américains facturent des prix 10 fois supérieurs à ceux qui sont autorisés

Publié le 10 juin 2015
Une étude menée outre-Atlantique dénonce le fait que la population la plus pauvre aux États-Unis paie les plus grosses factures sur leurs frais hospitaliers.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude menée outre-Atlantique dénonce le fait que la population la plus pauvre aux États-Unis paie les plus grosses factures sur leurs frais hospitaliers.

Une nouvelle étude a analysé les frais d’hôpitaux outre-Atlantique et ses conclusions sont alarmantes. En effet, elle met en exergue le fait que 50 hôpitaux aux États-Unis ont facturé des prix 10 fois supérieurs à ceux qui sont autorisés par Medicare. Menée par le professeur Gerard F. Anderson de l’université de John Hopkins et Ge Bai de l’université Washington and Lee, les résultats ont été publiés dans la revue Health Affairs.

Ces chercheurs concluent que l’absence de régulation et de compétition a provoqué une augmentation des prix qui affectent tous les patients qu’ils soient assurés ou non. En moyenne, l’équipe a découvert une majoration des prix sur les soins médicaux qui étaient supérieurs à 1000 % comparé aux mêmes soins couverts par Medicare. Le professeur Anderson a déclaré qu’il n’y a aucune justification sur de tels prix, mais personne ne dit aux hôpitaux qu’ils ne doivent pas pratiquer de tels tarifs.

Au final, ces 50 hôpitaux gonflent les prix à hauteur de 1000 % par rapport aux prix de Medicare, mais en moyenne, tous les hôpitaux américains augmentent leur prix par 3 ou 4 par rapport aux barèmes de Medicare de 2012. Par exemple, si le coût autorisé d’un soin est de 100 dollars pour Medicare, alors l’hôpital va demander 340 dollars. Et l’un des 50 hôpitaux mentionnés n’hésitera pas à facturer 1000 dollars. Et sur ces 50 hôpitaux, il y en a 49 qui sont des établissements à but lucratif.

Cette étude prouve donc que la population la plus pauvre aux États-Unis paie les plus grosses factures sur leurs frais hospitaliers. Ainsi, à l’exception des patients qui possèdent une assurance de santé fournie par le gouvernement, la plupart des consommateurs sont touchés de plein fouet par la surfacturation des hôpitaux. Selon l’équipe, le gouvernement contrôle les frais hospitaliers qui sont fournis au Maryland et dans l’ouest de la Virginie, mais il n’y a pas de loi fédérale qui contrôle les prix pour tous les Américains.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

02.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

03.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

04.

Lateticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

05.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

06.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

07.

Psychogénéalogie : comment les générations familiales qui nous précèdent laissent leur empreinte sur notre identité

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 10/06/2015 - 14:09
Et nos éminents chercheurs..
...precisent-ils dans leur document que les dépenses de Medicare , donc les dépenses de couvertures , ont décrues au pire et stagnées au mieux , juste aprés le passage de l' Affordable Care Act ( ObamaCare ) ?