En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Peur sur l'UE

Référendum sur la sortie de l'UE: Hollande rappelle à Cameron qu'il "y a des règles en Europe"

Publié le 09 mai 2015
François Hollande a rappelé à David Cameron qu'il "y a des règles en Europe" et "parmi ces règles il y a la concertation", dans une conversation téléphonique avec le Premier ministre britannique, qui a réitéré hier sa promesse d'organiser d'ici à 2017 d'un référendum sur le maintien ou non du pays dans l'Union européenne.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande a rappelé à David Cameron qu'il "y a des règles en Europe" et "parmi ces règles il y a la concertation", dans une conversation téléphonique avec le Premier ministre britannique, qui a réitéré hier sa promesse d'organiser d'ici à 2017 d'un référendum sur le maintien ou non du pays dans l'Union européenne.

A peine réélu, David Cameron l'a promis : il organisera bien d'ici 2017 un référendum sur le maintien ou non de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne. Une perspective qui inquiète les autres membres de l'Union, dont François Hollande, qui a téléphoné hier au Premier ministre britannique après la victoire des conservateurs aux élections législatives.

"Je lui ai dit que je voulais travailler avec lui notamment pour que nous puissions regarder la place du Royaume-Uni dans l'Union européenne", a déclaré François Hollande, en déplacement aux Antilles. "Il est légitime de tenir compte des aspirations des britanniques mais il y a des règles en Europe et parmi ces règles il y la concertation", a-t-il ajouté.

"Ils n'ont pas dit qu'ils voulaient partir de l'UE", a-t-il précisé. "Cameron a dit qu'il voulait discuter, donc discutons."

David Cameron appelle à une réforme globale du système européen afin de rapatrier certaines compétences de l'UE vers les Etats membres, notamment la politique étrangère européenne, la politique agricole commune (PAC) et la politique énergétique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

03.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

04.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

07.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Eolian
- 10/05/2015 - 13:10
Culotée la mimolette!
Oser faire la leçon aux Anglais, alors que moi-je n'est pas capable d'observer, lui, les règles du 3% maximum de déficit? N'a-t-il vraiment aucun sens de l'honnêteté?
Le gorille
- 10/05/2015 - 10:56
Ouf ! Quelqu'un qui secoue le cocotier !
Vas-y, Cameron ! Fais tomber les masques européens ! Et plus encore si affinités !J'ai hâte de voir cela... Eliminons l’Europe dans sa définition actuelle, qui lamine les identités nationales. Bon, soyons courtois... En Angleterre, on dit "you"...
winnie
- 10/05/2015 - 07:53
Manque pas d'air l' IMPOSTEUR !
Toujours autant sur de lui, notre IMPOSTEUR. Il se permet de faire la leçon a Cammeron alors qu'il est le plus mauvais élève de la classe UE Ou comme nommer son mauvais ministre des finances commissaire européen au finances.
Les mots me manque !