En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

07.

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 24 min 35 sec
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 4 heures 18 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 5 heures 22 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 5 heures 40 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 5 heures 59 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 6 heures 25 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 7 heures 21 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 7 heures 50 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

il y a 8 heures 22 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

COVID-19 : ce qu’il est encore possible de faire malgré une situation hors de contrôle

il y a 9 heures 25 sec
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 1 heure 29 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 4 heures 49 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 5 heures 27 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 5 heures 57 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 6 heures 20 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 7 heures 4 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 7 heures 33 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 8 heures 7 min
décryptage > France
Clash des confessions

Boycott pour "attaques contre l’islam" : saurons-nous éviter notre guerre du Liban à nous ?

il y a 8 heures 33 min
pépites > Santé
Coronavirus
L'épidémie de Covid-19 a franchi un nouveau seuil avec 52.010 nouveaux cas en 24 heures, selon les chiffres officiels publiés hier soir
il y a 9 heures 29 min
Renouvellement

Législatives britanniques : Ed Miliband (Travaillistes), Nick Clegg (Libéraux démocrates) et Nigel Farage (Ukip) quittent la tête de leur parti

Publié le 08 mai 2015
Les leaders des trois grands perdants de l'élection d'hier au Royaume-Uni ont quitté la direction de leurs partis.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les leaders des trois grands perdants de l'élection d'hier au Royaume-Uni ont quitté la direction de leurs partis.

C'est ce qu'on appelle assumer la défaite : après sa cinglante défaite hier face au parti conservateur de David Cameron, Ed Miliband, chef de file du Parti travailliste, a annoncé sa démission. "Ce n'est pas le discours que je voulais prononcer", a-t-il dit en introduction de son allocution devant la presse et de nombreux partisans, avant d'assumer l'"entière responsabilité de la défaite"". "Il est temps qu'un nouveau leader prenne le relais", a-t-il dit.

A 13h, sur 640 circonscriptions dont les résultats sont connus, le parti du premier ministre sortant obtient 325 sièges, contre 228 pour les travaillistes.

Nick Clegg, leader du Parti libéral-démocrate britannique, a annoncé aussi sa démission, ce matin. Vice-premier ministre dans le gouvernement de coalition de David Cameron, il a sauvé son siège de député, mais son parti a connu une déroute phénoménale : la grande majorité de ses 46 députés sortants ont été battus. Seuls huit députés ont sauvé leur siège.

Nigel Farage, le chef de file du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP) a aussi annoncé sa démission de la tête de son mouvement. Il a été battu dans la circonscription du Kent où il se présentait.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 09/05/2015 - 16:05
Vous oubliez un " détail"
Les politiques anglo saxons sortent de la société civile et à ce titre ils ont un métier qu'ils reprendront apres avoir été battu et connaissent la vraie vie. En France c'est tout le contraire, apres leurs études, l'ENA, ils font de la politique TOUTE leur vie, et ne savent rien faire d'autre. S'ils sont fonctionnaires , battus, ils seront recasés sans problème et sans avoir perdu le moindre avantage sur leur carrière. De Villepin est retourné pour " travailler " UNE journée, et pouvoir toucher sa retraite et son ancienneté, c'est ça la France. dans le privé allez faire la queue à Pôle Emploi...Hollande battu, dans le privé, quel poste pourrait il tenir ? N'est ce pas une bonne question? ...
lafronde
- 09/05/2015 - 14:17
Les partis politiques français à la traine.
ça a de la gueule de partir lorsqu'on perd une élection. c'est ainsi que se renouvelle le personnel politique en GB aux US et au Canada. En France seul De Gaulle agissait ainsi. Aussi nous avons subi des longévité record Mitterrand 1954-1995, Chirac 1972-2007, et de nombreux politiciens ne sachant rien faire d'autre. Des ignorants de l'entreprise concurrentielle, donc des ignorants de l'économie ! Pour l'UMP les perdants de 2012 : Sarko-Copé-Fillon-et son gouvernement auraient du céder la place à la relève !
Deudeuche
- 09/05/2015 - 09:06
Les Brits comme on les aime
(la réciproque n'existe pas!) Néanmoins hommage aux Irlandais du nord, Gallois, Ecossais et Anglais; LES BRITS