En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Apaisement

Islam de France : le gouvernement a présenté son plan pour "favoriser le dialogue"

Publié le 25 février 2015
Une instance de dialogue va notamment être mise en place, constituée du Conseil français du culte musulman, et "de toutes les associations qui souhaiteront la rejoindre".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une instance de dialogue va notamment être mise en place, constituée du Conseil français du culte musulman, et "de toutes les associations qui souhaiteront la rejoindre".

Après l’émotion, le dialogue. A la suite des attentats de janvier et de l'émotion suscitée, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a présenté, ce mercredi matin, en conseil des ministres un plan de "communication sur le dialogue avec l’islam de France". Le ministre de l'Intérieur a notamment appelé à mettre fin à "l’hystérie collective" et invité à une "parole publique millimétrée, précise, apaisante" sur la religion musulmane.

Le plan souhaite faire la promotion de l'islam de France et prévoit plusieurs actions pour renforcer le dialogue avec les fidèles et la sécurité de la communauté musulmane.

La principale annonce est la création d'une instance de dialogue, qui se réunira deux fois par an. Elle sera constituée du Conseil français du culte musulman (CFCM), mais aussi "de toutes les associations qui souhaiteront la rejoindre", a indiqué le ministère de l'Intérieur. Plusieurs grandes figures de l'islam de France pourraient y participer. Diverses questions comme le halal ou l'abattage rituel y seront débattus.

Des crédits financiers vont être dégagés pour mettre en place de la vidéo-surveillance sur les sites musulmans les plus menacés. Depuis la mise en place du plan Vigipirate antiterroriste décidée à la suite des attentats de janvier, environ 1000 lieux liés à l'islam (mosquées, centres culturels) sont surveillés par les forces de l'ordre.

L'Etat veut également donner plus de responsabilités aux imams, qui ont "un rôle fondamental à jouer". Afin de combattre le radicalisme d’une partie des jeunes musulmans, notamment dans les prisons, l’Etat va les inciter à suivre des formations civiques et civiles dans les universités qui leur offriront en outre des débouchés. Le gouvernement souhaite faire passer de 6 à 12 le nombre de diplômes accessibles aux imams.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

02.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 26/02/2015 - 18:18
Ne parlons du catholicisme
puisque c'est la religion à extirper du pays. La clique hollandesque nous montre assez la religion de remplacement.
von straffenberg
- 25/02/2015 - 21:02
Un conseil pour Mr Hollande
Pour gagner quelque voix dans les sondages : Qu'il participe au chemin de croix pascal ( pour presser les citrons) à lequel participait Mr Lustiger cela lui rappellera qu'il y a des chrétiens en France avec lesquels on peut également discuter . Un non pratiquant ...chrétien
Pour le reste laïcité à la lettre pour tout le monde
langue de pivert
- 25/02/2015 - 17:04
Not in my name...et pas avec mon fric !
Foutez moi tout ça dehors ! L'islam : basta !