En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
© Reuters
Chaos en Méditerranée
L'Etat islamique menace d'envoyer 500 000 migrants en Europe : la nouvelle arme psychologique du groupe djihadiste
Publié le 20 février 2015
Le groupe terroriste utilise cet avertissement pour empêcher l'Europe d'intervenir en Libye.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le groupe terroriste utilise cet avertissement pour empêcher l'Europe d'intervenir en Libye.

"Si vous engagez des forces armées en Libye, nous vous envoyons 500 000 migrants." C'est, en substance, le message adressé par la branche libyenne de l'Etat islamique à l'Italie. C'est ce qu'indiquent des écoutes téléphoniques que le quotidien italien Il Messagero a pu se procurer, raconte Le Figaro. De fait, le pays, à 350 kilomètres seulement des côtes libyennes, est en première ligne. "Nous avons le risque d'un exode sans précédent", avait averti lundi le ministre italien des Affaires étrangères Angelino Alfano.

Concrètement, le groupe djihadiste envisage d'envoyer à la dérive en direction des côtes italiennes "des centaines de barques remplies de migrants, dès le moment où notre pays évoquerait une intervention armée en Libye", écrit Il Messagero. En occassionnant un désastre humanitaire, l'Etat islamique entend déclencher le chaos en Méditerranée. 

Un scénario qui n'est pas sans rappeler la funeste prédiction faite par Mouammar Kadhafi peu de temps avant sa mort. "L'Occident a le choix entre moi ou le chaos terroriste", avait déclaré l'ancien dictateur libyen dans une interview au JDD.

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
06.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
07.
Près d'un milliard d'euros de dons pour Notre-Dame : une occasion en or pour repenser le lien entre sens de la dépense publique et consentement à l'impôt
01.
Procès Chirac
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (33)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 21/02/2015 - 13:41
Pardon
Et "petits", écoutez les "grands".
assougoudrel
- 21/02/2015 - 13:06
@ mado83
Pendant que j'écrivais mon article, vous m'avez devancé, concernant Troy et les femmes enceintes. Vous êtes quelqu'un qui a du bon sens. Un proverbe antillais dit: "grands", écoutez les "petits" et écoutez les grands", mais nos énarques, gonflés d'orgueil, du haut de leur nuage, n'écoutent pas les "sans dent". Cordialement.
assougoudrel
- 21/02/2015 - 12:59
Concernant les frontières
Fin des années 80, à cause d'attentats sur le territoire, les militaires ont pris comme renfort pour la PAF (Police de l'Air et des Frontières). Les contrôles étaient au faciès; tout basané était arrêté. J'étais sur la frontière suisse, près de Genève, côté Ain. Pour 300 points de passage susceptibles d'être emprunté par des clandestins, il n'y avait que 2 patrouilles et deux 304 Peugeot à bout de souffle, rafistolées avec du fil de fer. A mon avis, avec ce danger imminent, il serait plus judicieux d'installer nos troupes qui sont en Afrique (inutilement), pour assurer la surveillance de nos frontières, avec des ordres clairs et précis. Attention à ces fumiers qui, connaissant la faiblesse des dirigeants occidentaux (lâcheté pour les notres), enverraient femmes enceintes, enfants et ados en premières lignes. La royale, pour mission, au niveau des eaux territoriales, devrait faire faire demi tour à toute embarcation suspecte. Quand aux italiens, ça m'étonnerait qu'ils voudraient des chevaux de Troy chez eux. Mais pour ça, il faut des moyens et finis les faibles de gauche de Bruxelles. N'oublions pas que, quand les dirigeants sont faibles, les militaires prennent les choses en main.