En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
En queue de poisson

Procès du Carlton : des parties civiles abandonnent leurs poursuites contre DSK

Publié le 16 février 2015
L'ancien patron du FMI est protégé par l'insuffisance des charges pesant contre lui.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien patron du FMI est protégé par l'insuffisance des charges pesant contre lui.

DSK sera très bientôt tiré d'affaire. Deux avocats de parties civiles ont indiqué ce lundi 16 février qu'ils abandonnaient les poursuites à l'encontre de l'ancien patron du FMI dans le procès pour "proxénétisme", dit du Carlton.

Les charges contre l'ancien favori à la présidentielles de 2012 étant insuffisantes, "Equipes d'action contre le proxénétisme retire sa constitution de partie civile à l'encontre de Dominique Strauss-Kahn", a déclaré lors de l'audience Me David Lepidi, avocat de l'association. Son confrère Gilles Maton, qui défend quatre prostituées dont deux poursuivaient DSK, a également annoncé qu'il abandonnait ses poursuites contre l'ancien patron du FMI.

Plus tôt dans la journée, Gilles Maton avait fustigé "le sentiment de toutes puissance des prévenus". "Nous n'avons entendu ni excuse ni sincérité. C'est tout, c'est ainsi", avait-il déploré, ajoutant : "Nous avons l'intime conviction que M. Strauss-Kahn savait que ces femmes étaient des prostituées, mais cela ne suffit pas. L'absence d'éléments est telle qu'il ne lui sera rien demandé après l'audience".

"Les parties civiles ont envie de leur dire : on a certes eu besoin de votre argent. Mais aujourd'hui à la vérité, on n'en veut plus", a également déclaré Me Gilles Maton, qui ne réclame qu'un euro symbolique au titre du préjudice moral. 

Aussi, DSK qui devrait entendre le parquet plaider sa relaxe mardi, n'a définitivement plus rien à craindre dans le dossier du Carlton. 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 16/02/2015 - 20:28
Personne..
...n' aurait eu la naîveté de croire à une condamnation...!
jurgio
- 16/02/2015 - 19:42
Le système avinaniste (Avinain)
« N'avouez jamais ! » Un hypocrisie qui fait de Strauss-Kahn un homme de gauche accompli. Il peut, désormais blanchi comme un sépulcre, briguer une place politique
Ganesha
- 16/02/2015 - 19:30
DSK Proxo
J'ai au moins la satisfaction d'être le premier et le seul à avoir dit, dans mes commentaires précédents, que ce ''procès DSK'' était grotesque ! Dsk était bien-sûr un peu de'' mauvaise foi'' en affirmant qu'il ne savait même pas qu'il s'agissait de prostituées : il ne les payait jamais lui-même, mais il devait bien se douter que ces dames ne venaient pas là uniquement pour le plaisir ! Mais le considérer comme ''proxénète'' était absurde !