De l'eau dans le gaz

Ioulia Timochenko condamnée à 7 ans de prison

Publié le 11 octobre 2011
Celle qui fut premier ministre de l'Ukraine a été condamnée pour abus de pouvoir sur la compagnie de gaz nationale. Elle dénonce un procès politique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Celle qui fut premier ministre de l'Ukraine a été condamnée pour abus de pouvoir sur la compagnie de gaz nationale. Elle dénonce un procès politique.

L'ancienne égérie de la révolution ukrainienne (2004) Ioulia Timochenko a été condamnée à sept ans de prison fermes pour abus de pouvoir. Un tribunal de Kiev l'estime coupable d'avoir commis un abus  en signant des accords gaziers avec la Russie jugés défavorables à l'Ukraine.

Celle qui fut premier ministre en 2004 a été par ailleurs condamnée à rembourser 137 millions d'euros à l'entreprise Naftogaz qui aurait été lésée par les contrats signés par Ioulia Timochenko. Par ailleurs, si Ioulia Timochenko est privée de droits politiques pendant trois ans comme le prévoit la sentence, elle ne pourra se présenter à l'élection présidentielle de 2012, malgré sa position de favorite.

Le procès s'est déroulé dans une ambiance électrique alors que des partisans de Ioulia Timochenko manifestaient aux abords du tribunal. Cette dernière a dénoncé "un retour à 1937" en écho aux purges soviétiques. Son procès, qui prend des allures de règlement de compte, intervient dans un contexte de rivalité entre Mme Timochenko et le président Victor Ianoukovitch. Catherine Asthon, représentante de la diplomatie européenne a dénoncé  "un procès qui ne respecte pas les normes internationales".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
cappucino
- 11/10/2011 - 15:27
Mouais, Ianoukovitch c'est le complot à la Stalinienne
ce qui est assez surprenant c'est que Ianoukovitch est plus proche de la Russie que Timochenko, et l'on parle bien de gaz Russe. De toute façon c'était, signé ou l'Europe et l'Ukraine étaient privées de gaz. Cela s'appelle quand même un peu du chantage. l'Europe ne se bouge pas beaucoup sur le sujet. Dommage, l'Ukraine est un grand pays. Même si Timochenko ne doit pas être une sainte.
Chamaco
- 11/10/2011 - 15:25
"révolution" orange pressée jusqu'à la fin...
Soros est muet ?
Saakachvili le Géorgien out ?
Les Etats-Unis endormis ?
les gazoducs russes qui contournent l'Ukraine...
Ioulia en prison...
qui a raté son pari ?