En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
Enervement
DSK hausse le ton mais reconnaît "une sexualité plus rude que la moyenne"
Publié le 11 février 2015
Au deuxième jour de son audition par le tribunal correctionnel de Lille, l'ancien patron du FMI a continué à critiquer "la fausse logique continuelle" de l'accusation dans le dossier.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au deuxième jour de son audition par le tribunal correctionnel de Lille, l'ancien patron du FMI a continué à critiquer "la fausse logique continuelle" de l'accusation dans le dossier.

Dominique Strauss-Kahn est apparu agacé ce mercredi à Lille. Au deuxième jour de son audition par le tribunal correctionnel, l'ancien patron du FMI a écouté religieusement le témoignage de Jade, la deuxième prostituée de l'affaire avant de contre-attaquer. "Je commence à en avoir un peu assez. Les comportements que j'ai (...) n'ont de sens que s'ils impliquent que cela nécessite d'avoir des prostituées, ce qui est absurde. Sauf à vouloir me faire comparaître devant les juges pour pratiques dévoyées, ce qui n'existe plus" explique DSK faisant une allusion à la sodomie.

Tout au long de son audition, l'ancien ministre s'est donc indigné que la rudesse de ses pratiques sexuelles puisse être considérée comme une preuve à charge. Sa "brutalité" dans les relations sexuelles rapportées par plusieurs participantes aux soirées incriminées ne s'explique-t-elle que parce que ces femmes étaient des prostituées et qu'il le savait ? "Je dois avoir une sexualité qui par rapport à la moyenne des hommes est plus rude. Que certaines femmes ne l'apprécient pas, c'est leur droit, qu'elles soient prostituées ou pas" a dit DSK.

Plus tôt, Jade la protituée avait éclaté en sanglots lorsque le président du tribunal lui a demandé  d'expliquer ce qu'il s'est passé dans la chambre d'hôtel bruxelloise de DSK en automne 2009. "Chaque fois que je vois sa photo, je revis cet empalement de l'intérieur qui me déchire dedans, parce qu'aucun client n'aurait jamais fait ça. (...) Si j'étais libertine, il m'aurait quand même posé la question. Pour m'avoir infligé ce qu'il m'a infligé, il ne pouvait avoir que peu de respect pour moi" raconte-telle. DSK reprend la parole : "la pratique sexuelle peut ne pas plaire à Jade, elle peut appeler ça de l'abattage, mais cela ne veut pas dire que ce sont des prostituées".

L'ancien patron du FMI dénonce la fausse logique continuelle" de l'accusation dans le dossier. DSK explique encore que sur quatre épisodes en sa présence de Jade dans des hôtels en Europe, il "ne se passe rien" à trois reprises. "Et on voudrait me dire qu'elle était là pour moi et que je devrais m'en rendre compte ?" lance-t-il alors. 

Puis DSK reste sur ses positions. Il ne savait pas qu'il s'agissait de prostituées. "Dans les soirées privées, je n'ai jamais entendu parler de prostituées" a-t-il dit de nouveau avant d'être interrompu par l'avocat de la défense, "mais vous savez que ça existe ?" Dominique Strauss-Kahn rétorque : "Moui... Je sais que ça existe. C'est comme les poissons volants : ça existe mais c'est pas le plus fréquent".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
02.
Peut-on encore s’enrichir autrement qu’avec l’immobilier en France ?
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
France/Allemagne, le match éco ou la preuve par 4 de l’inefficacité de la politique économique d’Emmanuel Macron
05.
Pourquoi la trahison d'Emmanuel Macron envers François Hollande pourrait bien lui revenir en boomerang le jour où il aura besoin d'appuis...
06.
France stratégie : le gaité fonction publique s’enferme dans ses dénis sur la dépense publique
07.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
05.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 12/02/2015 - 21:59
Désormais, on sait
ce qu'est un hussard de la République.
MichelSaintJean
- 12/02/2015 - 11:58
Plus pute que ça tu meure
Elles avaient tellement cru au rôle qu'elles jouaient "femmes du monde libertines aimant se faire un peu brutaliser"; elles se réveillent comme ce qu'elles sont: des prostituées banales se faisant payer grassement et malgré les soit disant désagrément en en redemandant encore après une première séance.
Alors elles jouent les victimes innocentes et qui ne savaient pas ce qui allait leur arriver en témoignant en pleurnichant ; c'est tout juste si elles n'avaient jamais entendu parler de cette pratique que la majorité des femmes disent avoir pratiquée: la sodomie...
Des vraies putes effectivement!
Anguerrand
- 12/02/2015 - 08:24
DSK, comme d'habitude il sera relaxé
Les meilleurs avocats, de l'argent pour arroser les témoins, la franc maçonnerie, son origine et malgré ses mensonges énormes qui fait passer le tribunal pour des gogoles, il sera relaxé. Dans toutes ses affaires ça a été le cas même la snef.