En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Justice

L'ancien comptable d'Auschwitz bientôt jugé en Allemagne

Publié le 03 février 2015
Oskar Gröning va comparaître devant un tribunal allemand pour "complicité d'assassinat" de 300 000 personnes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Oskar Gröning va comparaître devant un tribunal allemand pour "complicité d'assassinat" de 300 000 personnes.

Il est l'un des derniers criminels nazis à ne pas avoir répondu de ses actes devant la justice. Oskar Gröning, aujourd'hui âgé de 93 ans, va comparaître à partir du 21 avril devant le tribunal de Lunebourg, une ville située au sud de Hambourg, au nord de l'Allemagne. Il devra répondre de complicité d'assassinat de 300 000 personnes dans ce procès où 55 parties civiles seront représentées.

Oskar Gröning  est considéré comme le comptable d'Auschwitz. Sous le régime nazi, il s'occupait, de mai 1944 à juillet 1944, de comptabiliser l'argent récupéré dans les affaires des déportés du camp d'extermination, avant de l'envoyer aux autorités. Il avait également en charge de les débarrasser de leurs bagages.

Selon l'accusation, Gröning était conscient du sort réservé aux prisonniers déclarés inaptes au travail. En 2005, le criminel de guerre avait déclaré avoir "honte", non pas d'avoir tué des gens mais pour l'aide qu'il a procuré au régime nazi. Ce procès tardif, avec un accusé à l'âge avancé, intervient seulement cette année, la justice allemande s'étant concentrée jusqu'alors aux accusés dont elle détenait des preuves directes de leur implication dans le génocide.

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

06.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

07.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
arcole 34
- 03/02/2015 - 16:17
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Il semblerait qu'il ait mené une vie tranquille sans remords , cela n'a pas été le cas des déportés qui ne sont pas revenus d'Auschwitz et de leurs familles . Le temps peut bien passer les blessures elles ne se cicatrisent pas pour les survivants et leurs familles .Même âgé la justice doit être rendue , cela doit servir aussi pour le devoir de mémoire mais aussi celui de l'Histoire . Pour tout les futurs génocidaires c'est une leçon à retenir : plus jamais cela .
arcole 34
- 03/02/2015 - 16:17
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Il semblerait qu'il ait mené une vie tranquille sans remords , cela n'a pas été le cas des déportés qui ne sont pas revenus d'Auschwitz et de leurs familles . Le temps peut bien passé les blessures elles ne se cicatrisent pas pour les survivants et leurs familles .Même âgé la justice doit être rendue , cela doit servir aussi pour le devoir de mémoire mais aussi celui de l'Histoire . Pour tout les futurs génocidaires c'est une leçon à retenir : plus jamais cela .