En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Contexte

Egypte : le président Al Sissi avait récemment appelé à "révolutionner l'islam"

Publié le 14 janvier 2015
Au cours d'une intervention à l'université Al Azhar du Caire le 28 décembre, le président Al Sissi a notamment appelé les imams à "prendre leurs responsabilités".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au cours d'une intervention à l'université Al Azhar du Caire le 28 décembre, le président Al Sissi a notamment appelé les imams à "prendre leurs responsabilités".

Si cette déclaration n'avait pas interpellé outre mesure les médias occidentaux, les attentats de Charlie Hebdo lui donnent une dimension particulière. A l'occasion d'un discours devant plusieurs autorités religieuses le 28 décembe 2014, le président égyptien Al Sissi avait appelé à "révolutionner" l'islam. Au cours de cette intervention à l'université Al Azhar du Caire, le président Al Sissi avait estimé que les craintes formulées contre la religion musulmane à travers le monde ne sont pas sans fondement, mais proviennent de l'islam lui-même. 

"Ce corpus de texte et d'idées que nous avons sacralisé depuis de nombreuses années, au point que s'en éloigner est devenu presque impossible, suscite l'hostilité à notre égard du monde entier" a notamment regretté le président Al Sissi

"Est-il concevable que 1,6 milliard de personnes puissent penser qu'ils doivent tuer les autres membres de l'humanité qui compte 7 milliard de personnes afin de pouvoir vivre?" s'est-il ensuite interrogé, avant d'appeler les imams à "prendre leurs responsabilités".

Après avoir renversé le chef des frères musulmans, Mohamed Morsi, à l'été 2013, Al Sissi avait remporté dans la foulée l'élection présidentielle égyptienne avec plus de 95% des suffrages.

Vu sur : Lu sur iTélé
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

03.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

04.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

07.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

Hadopi : vivra ? vivra pas ?

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 14/01/2015 - 20:51
@pivert
Sont ce les 4 cavaliers de l'Apocalypse ( cheval blanc cheval rouille cheval noir cheval verdâtre ) ?
langue de pivert
- 14/01/2015 - 15:07
Les lignes bougent ! :-)
Les lignes bougent ! J'écrivais la même chose hier ! Si si ! ☺ L'islam doit se remettre en question ou il disparaitra dans un tsunami de rage ! Les 3 grandes pestes viennent de l'occident (la blanche du colonialisme, la rouge du communisme, la brune (vous savez...la bête immonde...NA comme national, ZI comme socialiste :-) du fascisme. La quatrième sur le marché, la verte de l'islamisme, la plus dérisoire (en malfaisance) devrait se méfier des retours de manivelle et d'Histoire : ne grattez pas trop le vernis, ce que vous trouverez vous fera peur ! Ne réveillez pas la bête qui dort ! Conseil d'ennemi, vous êtes prévenu ! Les islamistes ne craignent que dieu, l'occident même pas !
Texas
- 14/01/2015 - 14:03
Patience
Et Mr Al Sissi est clairvoyant sur la religion . Mais les Frères Musulmans attendent le pouvoir depuis 1928 . Une partie de la socièté égyptienne les a rejeté en 2013 . Malgré une répression féroce des militaires , le scenario Turc n' est plus à exclure dans ce pays , et ce jour là , il ne fera pas bon porter un uniforme .