En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

02.

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

03.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

04.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Le journaliste Carl Bernstein révèle les édifiantes conversations privées de Donald Trump avec Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron ou bien encore Angela Merkel

07.

C’est la procureure générale de Paris, Catherine Champrenault, qui va enquêter sur l’affaire ! Et qui va enquêter sur Catherine Champrenault ?

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Qualité nutritionnelle : et voilà la liste des 100 meilleurs aliments au monde

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

06.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Toutes ces erreurs que le Défenseur des droits commet dans son rapport sur la discrimination en France

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

05.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Condamnation
Scandale de la Dépakine : la justice reconnaît la responsabilité de l'Etat
il y a 14 min 48 sec
décryptage > France
Bataille de chiffres

Pourquoi les comparaisons internationales sur la mortalité du Covid-19 sont moins fiables qu’on ne le pense

il y a 2 heures 15 min
décryptage > Société
Mobilisation planétaire

Antiracisme et environnement : l’été 2020 sera radicalement exigeant ou ne le sera pas

il y a 2 heures 43 min
décryptage > Politique
Macron - Le Pen

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

il y a 3 heures 13 min
décryptage > France
Exercices de coloriage

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

il y a 3 heures 46 min
décryptage > Consommation
Sucre caché ?

Eaux parfumées : comment repérer celles qui vous font grossir l’air de rien ?

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Europe
Menace pour l'Etat allemand ?

L’Allemagne a-t-elle un problème d’infiltration de son extrême droite dans les rouages de l’Etat ?

il y a 6 heures 7 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La sortie de crise dépend essentiellement des comportements individuels des populations

il y a 6 heures 46 min
pépites > France
Candidature
Défenseur des droits : l'Elysée envisage de remplacer Jacques Toubon par Claire Hédon
il y a 19 heures 22 min
Représailles
L’Inde décide d’interdire 59 applications chinoises, dont TikTok et WeChat, pour raisons de "sécurité"
il y a 20 heures 49 min
pépite vidéo > International
Tragédie
Birmanie : un glissement de terrain provoque la mort d’une centaine de mineurs
il y a 1 heure 36 min
décryptage > Politique
Formation politique

Les 4 piliers : un parti libéral souverainiste se crée et recrute des candidats pour les régionales

il y a 2 heures 29 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Affaire Fillon : Hollande a envisagé de reporter la présidentielle; Dati a cherché le soutien de l'Elysée contre Hidalgo; Ecologie : truc de riches ou cauchemar vert ?; Cyberhaine sur les réseaux sociaux : le marché plus fort que la loi
il y a 3 heures 2 min
décryptage > International
Soft power

Comment les Émirats arabes unis sont devenus curieusement le partenaire économique et commercial incontournable de Damas

il y a 3 heures 25 min
décryptage > Histoire
Rivalité

Et si on s’était trompé de Voltaire ?

il y a 4 heures 21 min
décryptage > Santé
Vives inquiétudes

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

il y a 5 heures 18 min
décryptage > Europe
Présidence du Conseil de l'Union européenne

Angela Merkel peut-elle sortir de son coma l’Europe ?

il y a 6 heures 29 min
décryptage > International
Fin des haricots occidentaux

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

il y a 7 heures 24 sec
pépite vidéo > Environnement
Pollution
L'eau des égouts a été déversée par erreur sur une plage d'Acapulco
il y a 20 heures 4 min
light > Media
Validation de l’offre de reprise
Soulagement pour Presstalis qui va devenir France Messagerie
il y a 21 heures 24 min
© Reuters
© Reuters
Polémique

Zemmour et la déportation : l'indignation de la classe politique

Publié le 17 décembre 2014
Dans un entretien à un journal italien, Eric Zemmour parle de "la déportation de 5 millions de musulmans de France". Toute la classe politique condamne ces mots. Dans le même temps, l'éditorialiste l'assure: le mot déportation n'a pas été prononcé ni par lui, ni par le journaliste qui l'interrogeait.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un entretien à un journal italien, Eric Zemmour parle de "la déportation de 5 millions de musulmans de France". Toute la classe politique condamne ces mots. Dans le même temps, l'éditorialiste l'assure: le mot déportation n'a pas été prononcé ni par lui, ni par le journaliste qui l'interrogeait.

La classe politique fait front commun après la nouvelle polémique provoquée par Eric Zemmour. Condamnation, dénonciation d'une "haine tenace", une "honte", les formules se succèdent pour juger les propos de l'éditorialiste de RTL. Des paroles qui seraient passées inaperçues si Jean-Luc Mélenchon ne s'était pas réincarné en lanceur d'alerte.

Dans une interview au journal italien, le Corriere Della Sera, Eric Zemmour explique que les Français ont été forcés de quitter les banlieues, chassés par "les musulmans" qui "ont leur code civil, le Coran. Ils vivent entre eux". Alors le journaliste lui suggère que la solution pourrait être "la déportation de 5 millions de musulmans de France". Une suggestion à laquelle Eric zemmour a répondu par un étrange parallèle : "Je sais, c'est irréaliste mais l'Histoire est surprenante. Qui aurait dit en 1940 que un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, seraient partis d'Algérie pour revenir en France ?". "C'est un emballement médiatique et politique qui ne repose sur rien. Le mot 'déporter' n'a été prononcé ni par moi, ni par le journaliste comme il l'a reconnu très honnêtement", a minimisé Eric Zemmour dénonçant la "volonté de (lui) nuire".

Pour autant, les réactions sont vives depuis mardi. Le ministre de l'Intérieur a condamné avec "une extrême fermeté" ces paroles "irresponsables" contre les musulmans "odieusement attaqués". Dans un communiqué, Bernard Cazeneuve "appelle tous les républicains à réagir et à manifester leur solidarité". "La nation française se définit par le vivre ensemble, et les musulmans de France, comme les chrétiens, les juifs, les croyants et les incroyants, sont tous ses enfants", insiste le ministre.

Je condamne avec une extrême fermeté les propos tenus par Eric Zemmour concernant les musulmans de France dans le Corriere della Sera.

— Bernard Cazeneuve (@BCazeneuve) 16 Décembre 2014
 

Pour Bruno Le Roux, il s'agit d'une interview "honteuse". Le chef des députés socialistes à l'Assemblée appelle même les médias à boycotter celui qui intervient sur RTL, Le Figaro et iTélé : "Il est temps que les plateaux télé et les colonnes des journaux cessent d’abriter de tels propos. L’islamophobie est un racisme qui ne doit plus avoir pignon sur rue dans la République." Une mesure partagée par le député européen écologiste Yannick Jadot.

Les médias vont-ils enfin virer Zemmour de leurs grilles ou poursuivre la mise en scène obscène de cet abruti pour faire de l'audience ?

— Yannick Jadot (@yjadot) 16 Décembre 2014
 
Même indignation du côté de l'UMP. "Il se laisse un peu emporté par ce côté qu'il avait déjà chez de lui d'exister médiatiquement, je regrette", comment Claude Goasguen, le député de Paris, sur BFMTV.
 
L'association SOS Racisme a elle indiqué qu'une plainte pour incitation à la haine raciale contre Eric Zemmour devait être déposée d'ici la fin de la semaine. "Après s'être présenté comme un analyste impertinent de la société française et de ses travers, Eric Zemmour, en réalité mû par une haine tenace envers les populations arabo-musulmanes vivant dans notre pays, évolue vers un rôle de prescripteur de politiques publiques ouvertement racistes", selon un communiqué de l'association antiraciste. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (31)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tubixray
- 20/12/2014 - 10:38
E. Zemmour interdit sur Itélé
Qu'on se le dise, la couleur politique de cette chaine est désormais établie clairement, dans le même panier que France désinformation.
Les débats entre N. Domenach et E. Zemmour étaient passionnants du fait de ces deux brillants polémiqueurs, Léa Salamé est partie faire de la figuration sur France 2 affichant désormais son appartenance politique et voilé Zemmour viré.
Itélé aux orties...
vangog
- 18/12/2014 - 09:21
@anguerrand Quand j'évoque la gauche...
j'y inclus aussi l'UMP et l'UDI, qui ne sont jamais revenus sur les erreurs de la gauche en matière de chômage, d'impôts, de dette, d'immigrationnisme débridé, de désindustrialisation, de politiques inutiles de la ville, de délocalisations, de destruction des structures régaliennes, de lois de décentralisations ratées, d'européanisation sans issue etc...nous les FN ferons totalement différemment! Et ce n'est pas du bla-bla...
von straffenberg
- 18/12/2014 - 09:10
Cà,continue ce matin sur Europe 1.....
Pour répondre à Vangog je ne connais pas le mot en psychanalyse ,peut être qu'exutoire conviendrait Le gouvernement les médias ( écoutez Europe ce matin vers 10 h ) ont trouvé un bouc émissaire en la personne de Zemmour pour faire croire que l'infime minorité qu'ils représente réellement ( 15% et je suis généreux) pense qu' il faut faire taire Eric ... Défendez Eric son esprit brillant est un honneur pour les Françàis de toutes religions