En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 9 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 10 heures 7 min
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 10 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Bureau des légendes" de Éric Rochant : Mille sabords, quelle série !

il y a 11 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert : un roman noir publié en 1947, réédité en 2020 : l'Épuration trop "pure et dure"...

il y a 11 heures 57 min
pépites > France
Constat radical
Un groupe de sénateurs pointe la propagation de l'islam politique
il y a 13 heures 26 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français
il y a 14 heures 45 min
décryptage > France
Le retour du débat

Retraites : ce qu’il faut comprendre entre les lignes des déclarations sibyllines de Jean Castex

il y a 15 heures 23 min
décryptage > International
Bibi dans l'impasse

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

il y a 15 heures 58 min
décryptage > Style de vie
Bien Manger pour bien bouger

Que manger avant, pendant et après un entraînement ?

il y a 16 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 9 heures 52 min
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 10 heures 40 min
pépites > France
Ça vole haut
Greenpeace déploie une banderole sur la grue de Notre-Dame pour alerter de l'inaction climatique du président
il y a 11 heures 24 min
pépites > Santé
Accord nocturne
Ségur de la santé : un projet d'accord trouvé dans la nuit
il y a 11 heures 46 min
pépite vidéo > International
Retour en arrière
À Melbourne, le confinement fait son grand retour
il y a 13 heures 11 min
décryptage > Justice
Reforme en marche forcée

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

il y a 14 heures 28 min
décryptage > France
Sécu d'État

Sécurité sociale : les tenants du tout-Etat gagnent du terrain

il y a 15 heures 2 min
décryptage > France
En cas de malheur

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

il y a 15 heures 47 min
décryptage > Culture
L'art scandale

Monde de l’art : les scandales aussi ont leurs maitres

il y a 16 heures 9 min
décryptage > International
Atlantico Business

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

il y a 17 heures
Alerte rouge

Retraites complémentaires : la Cour des comptes recommande de travailler jusqu'à 64 ans

Publié le 15 décembre 2014
Selon le nouveau rapport des Sages de la rue Cambon, le régime de retraite complémentaire des cadres, l'Agirc risque de se retrouver en cessation de paiement d'ici fin 2017 et celui des non-cadres, l'Arrco, est également menacé.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le nouveau rapport des Sages de la rue Cambon, le régime de retraite complémentaire des cadres, l'Agirc risque de se retrouver en cessation de paiement d'ici fin 2017 et celui des non-cadres, l'Arrco, est également menacé.

La Cour des comptes sonne l'alarme : le régime de retraite complémentaire des cadres, l'Agirc risque de se retrouver en cessation de paiement d'ici fin 2017 et celui des non-cadres, l'Arrco, est également menacé... Aussi, les Sages de la rue Cambon préconisent de relever l'âge de départ à la retraite pour bénéficier d'une retraite complémentaire pleine dans le privé. Si leur rapport, intitulé "Garantir l'avenir des retraites complémentaires des salariés (Agirc et Arrco)", ne sera publié que jeudi 18 décembre, Le Parisien en a déjà diffusé quelques extraits.  

Les Sages envisagent notamment d'augmenter de deux ans l'âge de départ à la retraite obtenue par une augmentation "d'autant des âges légaux de départ". L'âge légal étant actuellement  62 ans, il faudrait travailler jusqu'à 64 ans pour toucher sa retraite complémentaire. Selon la Cour des comptes, une telle mesure dégagerait une marge de financement cumulée de 59 à 94 milliards d'euros. Cette idée va dans le sens du Medef, le syndicat des patrons plaidant même pour une augmentation de l'âge de départ à la retraite à 65 ans et préconisant également un abattement sur les complémentaires de ceux qui partent à la retraite avant 65 ou 67 ans.

La Cour des comptes recommande également d'accentuer les efforts de redressement en diminuant le montant des pensions et en augmentant le niveau des cotisations. Par ailleurs, elle évoque à nouveau l'idée d'une fusion Argic-Arrco et la révision générale d'un système jugé plus avantageux pour les cadres : tous les ans, l'Agirc bénéficie d'un transfert financier net d'environ 1 milliard d'euros de la part de l'Arrco.

Avec 2,7 millions de retraités pour seulement 4 millions de cotisants, le déficit technique de l'Agirc s'est creusé à 3,272 milliards d'euros en 2013. Et si ses réserves, de 16,1 milliards d'euros l'année dernière, lui permettent de continuer à verser les retraites, elles devraient s'assécher dès 2018, met en garde la Cour des comptes. Quant à l'Arrco (18,1 millions de cotisants pour 11,9 millions de retraités), son déficit atteint 3,848 milliards d'euros mais ses réserves sont proches des 63 milliards. Aussi, si aucune mesure n'est prise, l'association se retrouvera en cessation de paiement en 2027. Enfin, les déficits globaux d'Agirc-Arrco atteindront les 25 milliards d'ici 2030, prévient le rapport. Ces propositions seront débattues par le syndicat et le patronat à partir du 17 février prochain. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 15/12/2014 - 23:29
Retraites complémentaires gérées par la CGT et fo
60 milliards de réserves il y a encore qq années, et maintenant un déficit important, ces syndicats responsables non élus, gèrent comme ils le souhaitent nos caisses, et ils ne se gênent pas de faire des périquations avec des caisses en déficit. Le problème c'est qu'ils pillent nos caisses y compris en direction du public qui ne cotisent pas. ils se paient en outre royalement avec des frais de gestions de l'ordre de 3 % sur des sommes énormes, à l'heure de informatique ou tout est automatique.
lexxis
- 15/12/2014 - 17:10
RIEN QU'UNE QUESTION!
Ah, oui à propos j'oubliais: deux ans de plus de cotisations pour les salariées du privé coupables d'un déficit de annuel de quelques milliards, combien d'années en plus pour les fonctionnaires dont le système fait appel à la mendicité publique pour plusieurs dizaines de milliards chaque année. Honnêtement j'ai fait des études, mais sans doute pas assez: il y a des choses que je ne comprends pas.
lexxis
- 15/12/2014 - 17:05
UN DISCERNEMENT A GEOMETRIE TRES VARIABLE!
On remarquera qu'après la dénonciation des prétendus avantages des retraités, la mise à l'index des caisses de retraite des professions libérales, toutes critiques qui avaient immédiatement fait l'objet de projets de lois, puis de lois, la Cour des comptes, avec ce nouveau rapport et alors que s'ouvrent les négociations sur les retraites complémentaires des salariés du privé, vient de démontrer une fois de plus sa parfaite indépendance vis à-vis du pouvoir politique.

On doit la louer d'autant plus qu'elle a le regard fin et exercé pour discerner les quelques milliards de déficit annuel que laisse craindre la tendance actuelle de ces régimes, mais que depuis de longues années, elle réussit le tour de force de ne rien dire ou presque des dizaines de milliards de déficits que les contribuables doivent chaque année éponger pour équilibrer le ruineux régime de la fonction publique, alors que ces couteuses subventions croissent sur un rythme qui n'a rien à voir avec ce qu'il reste d'inflation.

A propos, je me demande si les conseillers de la Cour des comptes sont bien des fonctionnaires?