En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

02.

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : ouf, l'Agence France Presse ne risque rien

03.

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

04.

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

05.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

06.

Pendant le confinement les oiseaux ont chanté de manière différente

07.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

01.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

02.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
décryptage > Media
Le journalisme est un foutu métier

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : ouf, l'Agence France Presse ne risque rien

il y a 10 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Enquête en cours
Jean Castex confirme qu'une attaque s'est produite "à proximité" des anciens locaux de Charlie Hebdo
il y a 13 heures 10 min
pépites > France
Onzième arrondissement
Paris : attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo
il y a 15 heures 3 min
pépites > Santé
Politique
Le Premier ministre n'a pas téléchargé l'application «StopCovid» comme la quasi totalité des Français
il y a 16 heures 51 min
light > Economie
Economie
La Chine va lancer la version numérique de sa monnaie officielle le yuan
il y a 17 heures 25 min
décryptage > France
Faut voir

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

il y a 17 heures 45 min
pépites > Société
Politique
Louis Aliot maire RN de Perpignan protégé par trois gardes du corps
il y a 18 heures 1 min
décryptage > Société
Angoisse face au Covid-19

Petits conseils pour rester un parent serein quand la pandémie fait flamber votre stress

il y a 18 heures 38 min
light > Santé
Sport
Pas plus de 1.000 spectateurs par jour pour le tournoi de Roland Garros
il y a 19 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 1 jour 10 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la ballerine pousse quelques notes et quand on doit se replonger dans la dolce vita : c’est l’actualité automnale des montres
il y a 13 heures 51 sec
Environnement
Pendant le confinement les oiseaux ont chanté de manière différente
il y a 14 heures 57 min
pépites > Politique
Justice
Le Rassemblement National face à un ex-salarié devant le tribunal de Nanterre
il y a 16 heures 23 min
décryptage > Société
Impact pour les entreprises

Un congé paternité à côté de la plaque ?

il y a 17 heures 10 min
décryptage > Politique
Mesures concrètes ?

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

il y a 17 heures 34 min
décryptage > High-tech
Plaque tournante des trafics

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

il y a 17 heures 57 min
décryptage > Justice
Succession de Ruth Bader Ginsburg

Cour suprême : ce que la démocratie et l’état de droit américains doivent aussi aux juges conservateurs

il y a 18 heures 18 min
décryptage > Economie
Crise sanitaire

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ?

il y a 19 heures 26 min
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 1 jour 9 heures
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 1 jour 11 heures
Alerte

Prise d'otages à Sydney : la police donne l'assaut

Publié le 15 décembre 2014
Une homme a pris en otage une trentaine de personnes dans un café du centre de Sydney en Australie. Si ses revendications ne sont pas explicites, il a demandé à parler au Premier ministre et qu'on lui apporte un drapeau de l'Etat islamique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une homme a pris en otage une trentaine de personnes dans un café du centre de Sydney en Australie. Si ses revendications ne sont pas explicites, il a demandé à parler au Premier ministre et qu'on lui apporte un drapeau de l'Etat islamique.

16h25 - Assaut de la police australienne

Six otages ont été libérés du café Lindt de la Martin Place à Sydney. Des échanges de coups de feu ont été entendus.

15h30 - L'identité du preneur d'otages dévoilée

Selon les médias australiens, il s'agirait de Man Haron Monis. L'homme est âgé de 49 ans et est un responsable religieux musulman. Arrivé en 1996 en Australie, il s'est autoproclamé cheikh. 

BREAKING: Now free to confirm that radical cleric Sheikh Man Monis has been named as gunman behind #SydneySiege. pic.twitter.com/siHXBFN6RS

— Jack Moore (@JFXM) 15 Décembre 2014
 
11h20 - 40 organisations musulmanes condamnent la prise d'otages

 

Plus de 40 associations musulmanes australiennes ont vivement condamné la prise d'otages. "Nous rejetons toutes tentatives pour ôter des vies innocentes de n'importe quel être humain et de suciter la peur et la terreur dans les coeurs."

Australian Muslim groups condemn #SydneySiege in statement: "This is a time for all Australians to stand together" pic.twitter.com/pfa0P0vjqJ

— Mike Walker (@New_Narrative) 15 Décembre 2014
 
11h - La police australienne communique un numéro d'urgence
 
Les autorités ont invité toutes personnes en possession d'informations sur le preneur d'otages ou sur la situation de se manifester. 
 
If you have any information to report re: the situation at Martin Place, please call the National Security Hotline on 1800 1234 00.
— NSW Police (@nswpolice) 15 Décembre 2014
 
10h40 - "On fait tout pour vous sortir de là"
 
La police tient une conférence de presse. "Nous avons les meilleurs négociateurs au monde sur le pont" assure Andrew Scipione, commissaire de police à Sydney. "Les personnes libérées travaillent à nos côtés pour résoudre la situation".
 
La police confirme que les otages n'ont pas été libérés mais se sont enfuis. A l'intérieur les employés du café donneraient à manger et à boire aux autres otages. 

10h15 - La police a identifé le preneur d'otages

L'homme a été identifié. Il serait déjà connu des services de police. Comme pour les vidéos, les autorités ont demandé aux médias de ne pas révéler son identité.

Le ravisseur a été identifié. Il serait connu des services. Les autorités ont demandé de ne pas révéler son identité #sydneysiege #europe1

— Julien Pearce (@JulienPearce) 15 Décembre 2014
 

9h40 - Le preneur d'otages relaient ses messages via les médias

La chaine de télévision TenNews a reçu une vidéo dans laquelle l'homme expose ses revendications et ses requêtes. A la demande de la police, le message n'a pas été diffusé.

TEN news has received a video in which a #lindtcafe hostage relays the gunman's demands. At police request we will not broadcast it.

— Hugh Riminton (@hughriminton) 15 Décembre 2014
 
8h15 - Le preneur d'otages veut parler au Premier ministre Tony Abbott

 

8h10 - Le preneur d'otages évoque quatre bombes

Selon la chaine de télévision australienne TenNews, le preneur d'otages assure avoir disposé deux bombes dans le café Lindt où il est retranché avec une trentaine d'otages et deux autres dans le quartier d'affaires, Martin Place. 

Il est environ 10 heures du matin, heure locale, alors que de nombreuses personnes font leur course de Noël dans ce quartier d'affaires, quand un homme pénètre dans le café Lindt. Si on a parlé dans un premier temps de 50 personnes, il aurait pris finalement une trentaine de personnes en otage tout au plus. Les premières images montrent ces otages plaqués face au vitre du commerce. Deux d'entre eux se voient obligés de brandir un drapeau noir islamique sur lequel une profession de foi musulmane serait inscrite, "Il n'y a de Dieu qu'Allah et Mahomet est son prophète". Au fil des heures, cinq personnes, des clients ou des membres du personnel, ont été libérées ou ont réussi à s'enfuir du café.

Sydney : cinq otages sont sortis du café depuis le début de la prise d'otage http://t.co/6XaruFOYjG #JDD pic.twitter.com/XTeLshqGl9

— Le JDD (@leJDD) 15 Décembre 2014
 

Pour le moment, l'homme n'a toujours pas revendiqué son acte. Barbe blanche, bandeau dans les cheveux, l'homme serait âgé d'une quarantaine d'années. Si des négociations seraient en cours, trois télévisions australiennes auraient reçu des appels des otages qui auraient livré les revendication de l'homme. Ce dernier souhaiterait parler au Premier ministre australien Tony Abbott, mais aussi il voudrait qu'on lui apporte un drapeau de l'Etat islamique, groupe auquel il serait apparenté.

Suivi - la police de Sydney a identifié le preneur d'otage du #lindtcafe #SydneySiege pic.twitter.com/z0nRJHyS23

— LesNews (@LesNews) 15 Décembre 2014

Le Comité de sécurité nationale, regroupant les membres du gouvernement et les responsables de la sécurité, s'est réuni autour du Premier ministre. Ce dernier a appelé au calme. Peu avant l'annonce de la prise d'otage, l'opéra de Sydney avait été évacué à la suite du signalement d'un colis suspect.

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 15/12/2014 - 15:44
beu non : un "imam" autoproclamé
Vont dire que c'est un "déséquilibré". Je le sens bien comme ça !!
ISABLEUE
- 15/12/2014 - 13:19
Debout à 10 h du mat !!!
un australien australien ??
Texas
- 15/12/2014 - 11:41
Urgence
Composer une Task Force de spécialistes de la Féderation des ligues des Droits de l' Homme pour gérer cette situation délicate .