En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

04.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

05.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

06.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

07.

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

01.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

02.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

03.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

04.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

05.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
(Petite) guerre ?

Sites miroir : la guerre (sans espoir) du gouvernement contre l’internet français continu

il y a 2 heures 36 min
décryptage > Economie
Fibre sociale ?

Boris Johnson, l’homme qui voulait rendre une fibre sociale aux Conservateurs

il y a 2 heures 44 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
IA : pourquoi nous devrions songer à restreindre sérieusement les techniques de détection des émotions
il y a 3 heures 22 min
décryptage > Politique
Toxique ?

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

il y a 3 heures 47 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

il y a 3 heures 51 min
light > Justice
Triste nouvelle
Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin
il y a 6 heures 55 min
pépite vidéo > France
Emotion
Clémence Botino, Miss Guadeloupe, a été élue Miss France 2020
il y a 8 heures 29 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

il y a 11 heures 45 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La clé de la réussite pour une stratégie efficace face à la radicalisation : la nécessité de lutter contre la source du recrutement djihadiste

il y a 12 heures 48 min
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 20 heures 56 min
décryptage > Media
On va où là ?

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

il y a 2 heures 41 min
décryptage > Economie
Bonne année !

Jerome Powell à la Fed et Christine Lagarde à la BCE nous souhaitent une bonne année 2020. Et voilà comment ils comptent nous la garantir

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Santé
App santé

Grève : si vous marchez jusqu’au bureau, attention, vous pourriez devenir addicts au sport

il y a 3 heures 30 min
décryptage > Politique
A court ou long terme ?

Grèves : la semaine du tournant sur les retraites ?

il y a 3 heures 49 min
pépites > Défense
"Bring the soldiers back home"
Les Etats-Unis s’apprêteraient à retirer 4.000 soldats d'Afghanistan
il y a 6 heures 18 min
light > Culture
Actrice mythique
Disparition d’Anna Karina, l’icône de la Nouvelle Vague, à l’âge de 79 ans
il y a 7 heures 32 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Mars : de la glace détectée à 2,5 cm seulement sous la surface ; Science décalée : on boit plus d’alcool dans les pays froids et sombres
il y a 9 heures 22 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La délicate question des terroristes étrangers et de leurs nationalités

il y a 12 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 20 heures 25 min
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 21 heures 21 min
© Reuters
© Reuters
Révélations

Fraude fiscale : les 5 plus grandes banques françaises présentes dans les paradis fiscaux

Publié le 13 novembre 2014
Selon une enquête dévoilée ce jeudi 13 novembre par France Info, BNP-Paribas et le Crédit Mutuel ont respectivement installé 31% et 54% de leurs filiales étrangères dans des paradis fiscaux.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une enquête dévoilée ce jeudi 13 novembre par France Info, BNP-Paribas et le Crédit Mutuel ont respectivement installé 31% et 54% de leurs filiales étrangères dans des paradis fiscaux.

Alors que depuis cette année la loi bancaire oblige les banques et l'ensemble des grands groupes français à dévoiler publiquement leurs activités et leur niveau d'imposition dans les paradis fiscaux, une étude dévoilée ce jeudi 13 novembre par France Info risque de faire grand bruit. Selon cette enquête, réalisée par la plateforme "Paradis fiscaux et judiciaires", qui réunit plusieurs associations de lutte contre l'évasion fiscale, la France est massivement présente dans les paradis fiscaux.

Plus précisément, un-tiers des filiales à l'étranger des cinq plus grands établissements brancaires français sont installées dans les paradis fiscaux. Selon France-Info, BNP-Paribas et le Crédit Mutuel ont respectivement installé 31% et 54% de leurs filiales étrangères dans des paradis fiscaux. 26 % du chiffre d'affaires international des grandes banques françaises y serait réalisé. Sans surprise, le pays le plus prisé est le Luxembourg. Le chiffre d'affaire qu'il génère est trois fois supérieur à celui des autres pays. La Belgique, les Pays-Bas, l'Irlande et la Suisse font également partie des dix paradis fiscaux les plus attirants pour les banques.

Autre donnée intéressante : les salariés des filiales situées dans les paradis fiscaux sont "au minimum deux fois plus productifs que les salariés situés dans les autres territoires". Et parfois même plus : selon l'étude, un salarié de la Banque populaire-Caisse d'épargne en Irlande serait 13 fois plus productifs que ses homologues français. Par ailleurs, ces banques n'exercent pas, malgré ce qu'elles veulent faire croire, d'activité réelle dans ces pays. Elles s'en servent surtout comme adresse fiscale. "Ces chiffres, même partiels, confirment que le recours aux paradis fiscaux, loin d'être anecdotique, est au cœur du fonctionnement des banques ayant des stratégies internationales", explique Niaudet, du Secours catholique-Caritas France, co-auteur de l'étude, dans un communiqué.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

04.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

05.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

06.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

07.

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

01.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

02.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

03.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

04.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

05.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 13/11/2014 - 21:17
Cette situation..
...est bien antérieure à l' Union Européenne ( Affaire de la BCCI ) . Il faudrait être vraiment naîf pour donner le moindre crédit à cette chimère que constitue la lutte contre les paradis fiscaux .
MEPHISTO
- 13/11/2014 - 19:20
Une banque qui appartient à ...
A ses clients , ça change tout ... oui, mais est ce que le Crédit Mutuel ,qui prétend dans son slogan publicitaire que les décisions sont prises en réunions et assemblées générales et qui passe en boucle sur les chaînes de télévision , a sollicité ses " sociétaires " pour obtenir l 'aval sur des transferts d 'actifs vers des sociétés offshores ? dans son statut n ' y a t 'il inscrit : banque coopérative ! donc logiquement "cette richesse cachée" appartient aux personnes concernés: celles et ceux qui virent leurs salaires , leurs rentes mensuelles et qui régulièrement déposent leurs fonds propres dans cette société financière " mutualiste " qui se veut vertueuse. et comment vont ils pouvoir maintenant argumenter de refus de prêts sollicités . et malheureusement , ce sont les conseillers ( ères ) nullement responsables parce que pas décideurs , qui vont devoir se justifier auprès de leur clientèle. parce qu 'ils ( qu'elles ) seront interpellés (ées) sur ce sujet
vangog
- 13/11/2014 - 15:11
Les banques sauvées par les naïfs Européens en 2008...
n'ont aucun scrupule pour profiter, légalement, du dumping fiscal organisé par l'Europe et imaginé par Juncker dans son propre pays! Pauvres Européens qui croient encore que leurs dirigeants sont là pour les aider à mieux vivre et à avoir du boulot, car c'est tout l'inverse! Le lobbying ultra-actif des banques leur a permis d'échapper aux contraintes qui sont imposées aux citoyens qui n'ont pas d'autre choix que de rester dans leur enfer fiscal et social. Les banques, elles, peuvent choisir les paradis fiscaux et sociaux européens les plus favorables, et y déclarer la majorité de leurs bénéfices, comme les grandes entreprise internationales. Ridicule UE! Vivement le FN, afin que l'on nationalise ces cupides et qu'on vire ces opportunistes sans scrupules...