En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
C'est reparti

Ukraine : regain de tensions dans l'est, l'ONU craint "une guerre totale"

Publié le 13 novembre 2014
Pour la première fois depuis la fragile trêve du 5 septembre, l’Otan a confirmé mercredi 12 novembre l’entée de convois militaires russes dans l’est de l’Ukraine. Kiev a alors annoncé se "préparer au combat".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour la première fois depuis la fragile trêve du 5 septembre, l’Otan a confirmé mercredi 12 novembre l’entée de convois militaires russes dans l’est de l’Ukraine. Kiev a alors annoncé se "préparer au combat".

La trêve serait-elle sur le point de prendre fin ? Après deux mois de calme fragile, l’Ukraine a déclaré se préparer au combat en réaction à la concentration des troupes russes dans l’Est séparatiste pro-russe. Cette annonce a fait craindre à l’ONU "une guerre totale". Lors d’une réunion d’urgence de l’ONU où Occidentaux et Russes se sont à nouveau affrontés, mercredi 12 novembre, le secrétaire général adjoint aux Affaires politique, Jens Andres Toyberg-Frandzen, a évoqué parmi les scénarios possibles "un conflit gelé et persistant qui maintiendrait le statu quo dans le sud-est de l'Ukraine pendant les années ou les décennies à venir". L'ambassadrice des Etats-Unis, Samantha Power, a alors accusé Moscou de "parler de paix tout en continuant à formenter la guerre". Des "déclarations de propagande", lui a répliqué le représentant russe Dimitri Pankin. 

Hier, pour la première fois depuis la fragile trêve du 5 septembre, l’Otan a confirmé l’entée de convois militaires russes dans l’est de l’Ukraine, fait déjà dénoncé par Kiev. Ces deux derniers jours, "nous avons vu des colonnes d'équipements russes, des chars russes, des systèmes de défense antiaérienne russes, de l'artillerie russe, et des troupes de combat russes entrant en Ukraine", a déclaré le commandant en chef des forces alliées de l'Otan en Europe, Philip Breedlove. Des accusations "sans fondements", lui a répondu le ministère russe de la Défense.

Craignant une éventuelle offensive, le ministre de la Défense Stepan Poltorak a donc annoncé un redéploiement des troupes ukrainiennes. "Nous observons un renforcement de la part des groupes terroristes (les insurgés dans la terminologie de Kiev, NDLR) ainsi que de la part de la Russie (...) Nous nous attendons à des agissements imprévisibles de leur part", a-t-il déclaré. "Notre principale tâche est de nous préparer au combat". Aussi, le gouvernement ukrainien va-t-il renforcer la sécurité autour de Marioupol, port stratégique sur la mer d'Azov et prochaine cible des rebelles, ainsi que des centrales nucléaires et des gazoducs. Par ailleurs, mercredi, des tris d'artilleries, plus puissants qu'au cours des jours précédents, ont été entendus dans le bastillon rebelle de Donestk. La tension regagne du terrain depuis les éléctions qui ont eu lieu le 2 novembre dans les zones séparatistes. 

 



 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Vent de panique veju d'Espagne

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 13/11/2014 - 13:02
@l'enclume En politique extérieure...
les amis d'hier sont souvent les ennemis de demain...
Même si Marine Le Pen regrette notre soumission à l'OTAN et la porosité de nos frontières (avez-vous ces stay-Behind russes envahir nos squares, dès qu'il y a un regain de tension avec les russes?...), cela m'étonnerait qu'elle soutienne l'invasion de l'Ukraine par son voisin russe dont le "Président" a été élu à plus de 80 % des suffrages... À propos, faisiez-vous partie de ceux qui faisaient croire, comme Poutine, qu'il existait une majorité de fascistes en Ukraine et qui ont oublié de signaler que les dernières élections Ukrainiennes (plus démocratiques que les élections russes..) ont fait émerger, à peine 1,5% d'extrême-droite? Ouh! ça fait peur...
l'enclume
- 13/11/2014 - 11:58
Tous pourris, certain(e)s plus que d'autres
vangog - 13/11/2014 - 08:23 A votre avis que ferait Marine Le Pen, grande amie du "fasciste Poutine" ?????
Ex abrupto
- 13/11/2014 - 11:40
Où se sont donc...
..."promenées" ces derniers mois les troupes de l'OTAN (des exercices?....)