En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Constat

Droit d'asile : un rapport édifiant sur les dérives du système français

Publié le 05 novembre 2014
Le Figaro dévoile mercredi 5 novembre les grandes lignes d'un rapport rédigé par Eric Ciotti, sur les dérives du système français de demandes d'asile.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Figaro dévoile mercredi 5 novembre les grandes lignes d'un rapport rédigé par Eric Ciotti, sur les dérives du système français de demandes d'asile.

D'après le quotidien, le député UMP des Alpes-Maritimes note que "30.000 dossiers sont aujourd'hui en attente à l'Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra)" et précise que "la demande de protection internationale s'est accrue de 85 % entre 2007 et 2013". Le rapport avance l'hypothèse que "les demandeurs d'asile, à l'instigation, dans nombre de cas, de filières d'immigration, se sont tournés davantage vers la France et l'Allemagne".

Si le rapport note qu'en dix ans ,"la capacité en places des centres d'accueil pour demandeur d'asile (Cada) a quadruplé, passant de 5 282 places en 2001 à 24.689 places à la fin du premier semestre 2014", Eric Ciotti évoque une charge d'hébergement "insupportable" atteignant "220 millions d'euros". Le député regrette également que "l'hébergement d'urgence (auquel s'ajoute le versement d'une aide temporaire d'attente), qui ne devait avoir au départ qu'un rôle annexe" ne soit désormais "devenu le principe".

"Les dépenses d'hébergement d'urgence, en particulier sous la forme de nuitées hôtelières, se sont par voie de conséquence accrues de façon largement incontrôlée (...) Ce dispositif a pris de l'ampleur, jusqu'à comporter aujourd'hui le même nombre de places qu'en centre d'accueil pour demandeur d'asile (Cada). Près de 22.000 places étaient financées en 2013, contre seulement 13.000 places en 2009, soit une augmentation de près de 70 % des capacités en quatre ans" précise le rapport, cité par Le Figaro. 

"Ceci est d'autant plus dommageable que le coût global de la prise en charge en hébergement d'urgence est au moins équivalent, sinon supérieur, à celui de la prise en charge en Cada. Le coût unitaire de la nuitée hôtelière est en effet estimé à 17,17 euros, auxquels s'ajoute une aide temporaire d'attente de 11,35 euros par jour (soit une allocation mensuelle de 340,50 euros)" déplore également Eric Ciotti.

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Lateticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

01.

Le discours d'un roi, version porno

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 06/11/2014 - 14:18
Tenter de rentrer dans un pays sans papiers
et vous devez illico faire demi tour y compris dans les grandes démocraties. Chez nous ils accueillis ont des "droits", sont épaulés par des ONG , aidés financièrement , on leur paient un avocat, s'ils ont ont plus de 65 ans ils ont droit à une retraite, s'ils sont malades ils sont soignés , le tout à charge du contribuable. C'est pas beau la France, et sa générosité pris, sans notre avis, dans notre porte feuille? De toute façon on vit très bien sans papier chez nous comme à Calais 2.500 " sans papiers" non inquiétés, et partout ailleurs en France.
winnie
- 06/11/2014 - 07:05
Le pauvre CIOTTI ,
Il va être traite de raciste de stigmatisation, d 'exagération,et les bien pensant de continuer a nier la réalité.
vangog
- 06/11/2014 - 01:26
Ces gauchistes qui nourrissent leur ego surdimensionné...
...en croyant agir par générosité, ne savent pas que, non seulement, ils minent notre terre de France déjà trouée comme un gruyère, mais aussi, ils dépouillent de leurs forces vives et souvent les plus éduquées, ces pays qui en auraient tant besoin pour élever leur niveau économique. Ce faisant, ils font doublement du mal à la France, et aux pays du tiers-monde, ces tristes naïfs!...