En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Violences
L'IGPN ouvre une enquête après la diffusion d'une vidéo montrant deux policiers frapper un manifestant à terre le 5 décembre
il y a 5 heures 59 min
pépites > International
Drame
Pakistan : les autorités enterrent l'enquête sur les centaines de femmes chrétiennes vendues à des Chinois
il y a 7 heures 11 min
pépites > France
Autre mouvement de protestation
Prix du gazole : des blocages routiers organisés dans toute la France
il y a 8 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Léonard 2 Vinci" : Une étonnante fresque, qui magnifie le grand Léonard, et le "9ème art"

il y a 9 heures 38 min
décryptage > Politique
Perdus

Après le ratage des Gilets jaunes, la droite impuissante sur la réforme des retraites

il y a 11 heures 57 min
décryptage > International
Election présidentielle américiane

Joe Biden, fantôme poids plume d'Obama ?

il y a 13 heures 18 min
décryptage > France
Et pendant ce temps-là...

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

il y a 13 heures 35 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le jour où de Gaulle est tombé sous le charme de Jackie Kennedy

il y a 14 heures 59 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le débat public peut-il se passer des Libéraux ?

il y a 15 heures 26 sec
décryptage > France
Il n'est pas trop tard

Contre la pensée bourgeoise – celle du politiquement correct – osons être révolutionnaires !

il y a 15 heures 46 sec
pépite vidéo > People
Plus de peur que de mal
Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain
il y a 6 heures 26 min
pépites > Politique
Friends will be Friends
Mise en examen de François Bayrou : Emmanuel Macron continuera à échanger avec lui
il y a 7 heures 56 min
light > Société
Inégalités
Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe
il y a 8 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'A-Démocratie. Volet 1: Elf, la pompe Afrique" : un des plus grands scandales politico-financiers de la fin du XXème siècle

il y a 9 heures 42 min
décryptage > Politique
Vrai combat

Fini de rire, la République s'attaque à la Haine

il y a 12 heures 58 min
décryptage > Politique
Pour une nuit, pour la vie ?

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

il y a 13 heures 28 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex
il y a 14 heures 2 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sportif, ce nouveau héros de temps de paix

il y a 15 heures 18 sec
décryptage > International
Bonnes feuilles

Elections 2020 : les enjeux du combat face à Donald Trump

il y a 15 heures 37 sec
décryptage > Economie
Paroxysme

Services publics paralysés et pression fiscale record : tous les symptômes d’une faillite programmée du système français

il y a 15 heures 54 sec
© Reuters
© Reuters
Tous ensemble

Laurent Berger : "Il n'y a pas de remise en cause possible sur le compte pénibilité"

Publié le 27 octobre 2014
Le leader syndical de la CFDT était l'invité de RTL ce lundi matin. Il est revenu sur les mauvais chiffres du chômage.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le leader syndical de la CFDT était l'invité de RTL ce lundi matin. Il est revenu sur les mauvais chiffres du chômage.

Laurent Berger a évoqué la hausse du chômage. Invité de RTL ce lundi matin, le leader de la CFDT a estimé que ce n'était pas un problème "de dire que la France est en échec sur ce sujet" car "il faut regarder la situation avec lucidité". Par ailleurs, il a aussi répondu au Medef qui souhaite une remise en cause du compté pénibilité.

La hausse du chômage et les déclaration de François Rebsamen

"Le chômage augmente donc il y a échec. Aucune politique n'a permis de sortir de la spirale négative du chômage. Beaucoup de choses sont faites, tentées. Mais il y a aussi la politique économique, c'est là dessus qu'il faut faire mieux. (...) Il y a une absence d'engagement de la part du patronat dans certaines branches. Sur la politique d'accompagnement des démanadeurs d'emplois, il faut faire plus, le chômage est une question humaine".

"Il faut une politique d'investissemnt plus forte en Europe. C'est cela qui est attendu. Il faut de l'engagement et de l'action, c'est ça le plus important. Et pas seulement en France".

Le contrat de travail unique

"A chaque fois qu'il y a un problème, on ressort le contrat unique. Mais il y a déjà une réforme du marché du travail. Des choses ont été faites, on a déjà discuté de ça. Il faut arrêter des dévier les questions. La question, c'est la politique économique menée. Sur le marché du travail, il faut laisser en vigueur les choses actées. Il faut éviter la recette miracle, ce qu'il faut c'est de la marge de manoeuvre sur le terrain". 

Le patronat qui ne veut plus du compte pénibilité 

"Moi, je l'ai défendu ce compte pénibilité. (...) L'application doit être le plus simple possible. La loi a été votée, il faut que le patronat se mette ça dans la tête. Les décrets sont en vigueur. Je suis pour les choses simples. Il n'y a pas de remise en cause possible sur le compte pénibilité".

Vu sur : Lu sur RTL.fr
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
l'enclume
- 27/10/2014 - 11:12
Plus cons qu'eux tu meurs
Rappelez vous que Serge Dassault a été la risée de toutes et tous, parce qu'il a écrit que dans x années les robots arriveront pour remplacer les hommes. Cela créera des millions de chômeurs supplémentaires a-t-il dit. Malheureusement sa prédiction commence à se réaliser. Et, ce ne sont pas des décisions aussi ridicules que ce compte pénibilité ou l'obligation de dévoiler aux salariés la mise en vente de l'entreprise, qui arrêteront le déluge, bien au contraire. Un robot ça bosse 24/24, ça ferme sa gueule et, ça ne se met jamais en grève. Ces pauvres types, gauche comme droite, ne se sont pas encore aperçus que le monde change au grand galop.