En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Contradictions

Jérôme Lavrilleux : l'eurodéputé a "du mal à imaginer que Nicolas Sarkozy ne connaissait pas le nom de Bygmalion"

Publié le 14 octobre 2014
L'ancien directeur de cabinet de Jean-François Copé a toutefois indiqué à L'Express qu'il donnerait sa voix à l'ex-chef de l'Etat pour la présidence de l'UMP.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien directeur de cabinet de Jean-François Copé a toutefois indiqué à L'Express qu'il donnerait sa voix à l'ex-chef de l'Etat pour la présidence de l'UMP.

Le député européen Jérôme Lavrilleux, ancien directeur de cabinet de Jean-François Copé et à l'origine de fracassantes révélations sur le financement frauduleux de la campagne de Nicolas Sarkozy, a affirmé à L'Express avoir "du mal à imaginer que (l'ancien président) ne connaissait pas le nom de Bygmalion". Toutefois, selon les auteurs de l'article, "il exonère l'ancien chef de l'Etat de toute responsabilité dans le système frauduleux".

"L'honnêteté n'empêche pas la maladresse", aurait-il déclaré, allant jusqu'à dire : "C'est la campagne la plus honnête qui a jamais eu lieu !". Jérôme Lavrilleux met toutefois en cause certains membres de l'entourage de Nicolas Sarkozy, comme son directeur de campagne, Guillaume Lambert, son conseiller communication à l'Elysée, Franck Louvrier, et le sondeur Pierre Giacometti. 

Enfin, l'eurodéputé, actuellement menacé d'exclusion pour l'UMP, s'apprête à repayer sa cotisation pour voter Nicolas Sarkozy pour la présidence du parti. Selon lui, l'ancien président est le meilleur candidat pour 2017 – après son ancien patron Jean-François Copé mais bien devant François Fillon, "le mec qui dit tout et son contraire" et Alain Juppé, qu'il juge trop vieux. "Une chose est sûre, la campagne ne coûterait pas cher, on ne ferait pas un meeting tous les soirs. Ce serait physiquement impossible", tacle-t-il sans détour.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

04.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Pourquoi cette étude confirme l'absence de lien entre vaccination et sclérose en plaques (mais ne suffira probablement pas à recréer la confiance)

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vincennes
- 15/10/2014 - 00:43
Pourquoi nous affliger, de nouveau, de l'interview de Benamou ?
que l'on retrouve sur d'autres articles ? alors que l'on sait qu'il avait menti, alors que Mitterand était moribond en étant le FAUX TEMOIN de son dernier diner, démenti par P.BERGE!! Comment croire qqu'un qui n'hésite pas à mentir comme il l'avait fait et qui crache dans la soupe après en avoir bien profitée !!!
Quant à l'Express qu'il fasse, comme nous ......qu'il attende les conclusions de cette affaire plutôt que de faire des supputations à tous vents......ras le bol
myc11
- 14/10/2014 - 20:29
Personne n'a empoché de l'argent, Sarkozy a pu entendre le nom
Bygmalion, mais de connaître ce qui se passait c'est autre chose.