En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 4 heures 27 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 6 heures 17 sec
pépites > Politique
Nouvelles mesures
Jean Castex intensifie la lutte contre la haine en ligne avec le renforcement de la plateforme Pharos et de nouvelles sanctions
il y a 8 heures 16 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Les islamistes tuent ? Qu’à cela ne tienne, les autorités s’en prennent aux libertés publiques

il y a 12 heures 8 min
pépites > Politique
Séculier
Des ministres considèrent que plutôt que la défendre, l'Observatoire de la laïcité se concentre sur la lutte contre l'islamophobie avec des alliés pas toujours fréquentables
il y a 12 heures 39 min
Sécurité
Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies
il y a 13 heures 17 min
décryptage > Sport
N'ayez plus honte d'être des petites natures…

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

il y a 13 heures 59 min
Pollution
La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus
il y a 14 heures 24 min
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 14 heures 58 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 15 heures 13 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 5 heures 25 min
pépites > Société
Extension
Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours
il y a 6 heures 21 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand un gros œil surveille les minutes et quand le ricin tisse les bracelets : c’est l’actualité des montres
il y a 9 heures 12 min
décryptage > Santé
Mesures contre la Covid-19

Demi-confinement, demi-mesures et omnipotence de l’Etat : la soviétisation de la France

il y a 12 heures 31 min
pépite vidéo > Politique
Election américaine
Ultime débat : Joe Biden focalise ses attaques contre Donald Trump sur sa gestion du coronavirus
il y a 13 heures 16 min
pépites > Justice
Terrorisme
Des obstacles juridiques affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme selon l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, Jean-Éric Schoettl
il y a 13 heures 33 min
décryptage > Santé
Stratégie contre la Covid-19

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 14 heures 37 min
pépites > Politique
Immigration
Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 15 heures 6 sec
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 15 heures 21 min
Témoignage accablant

La mère de James Foley pense que son fils était "une gêne" pour l'administration américaine

Publié le 13 septembre 2014
Diane Foley a déclaré sur CNN que sa famille aurait été menacée de poursuites si elle avait essayé de lever des fonds pour le versement d'une rançon aux ravisseurs de son fils.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diane Foley a déclaré sur CNN que sa famille aurait été menacée de poursuites si elle avait essayé de lever des fonds pour le versement d'une rançon aux ravisseurs de son fils.

La mère de James Foley, le journaliste américain récemment décapité par les djihadistes de l'État islamique (EI), a expliqué jeudi lors d'un entretien sur CNN qu'elle avait "senti" que la situation de son fils avait constitué une "gêne" pour l'administration américaine. 

La famille a été dissuadée d'"aller parler aux médias" et "rassurée sur le fait que l'on s'occupait du cas" du journaliste, a-t-elle dit. Mais elle a aussi été informée qu'aucun prisonnier ne serait échangé contre lui, que le gouvernement ne lancerait pas d'opération militaire et que la famille avait été menacée de poursuites dans le cas où elle aurait essayé de lever des fonds pour une rançon.

"En tant qu'Américaine, j'étais embarrassée et choquée", a-t-elle confié. "Nos efforts pour faire libérer Jim ont représenté une gêne pour le gouvernement,. Cela ne semblait pas faire partie de nos intérêts stratégiques, si vous voulez", a-t-elle ajouté. La mère endeuillée a indiqué que "Jim a cru jusqu'à la fin que son pays viendrait à leur secours. On nous a juste dit d'avoir confiance dans le fait qu'il serait libéré d'une manière ou d'une autre, miraculeusement, et il ne l'a pas été, n'est-ce pas ?"

Interrogé lors d'un déplacement en Turquie, le secrétaire d'Etat John Kerry s'est dit vendredi "surpris" par ces propos et a assuré ne pas connaître l'existence des menaces mentionnées par Diane Foley. "Je peux vous assurer que je ne suis au courant de rien et que je ne pourrais supporter que quelqu'un au département d'État ait pu faire de telles déclarations", a-t-il déclaré.

"Le président Obama a ordonné une mission risquée mais importante et nécessaire pour tenter de sauver les otages. (...) De manière tragique, nous avons échoué. Je suis de tout coeur avec cette famille", a-t-il ajouté. Le Pentagone et la Maison-Blanche avaient annoncé peu après l'exécution sommaire de Foley l'échec d'une opération "cet été" pour porter secours à des otages américains détenus par l'EI en Syrie.

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires