En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

03.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

04.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

07.

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

06.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

06.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 2 heures 27 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 7 heures 5 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 7 heures 53 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 8 heures 30 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 9 heures 8 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 9 heures 46 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 10 heures 15 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 10 heures 55 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 11 heures 16 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 11 heures 42 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 5 heures 25 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 7 heures 18 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 8 heures 15 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 8 heures 47 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 9 heures 23 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 10 heures 4 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 10 heures 18 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 11 heures 13 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 11 heures 21 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 11 heures 43 min
Bouleversant

Etat islamique : le poignant témoignage d'une jeune Yézidie donnée en cadeau au Califat

Publié le 11 septembre 2014
Le "Washington Post" a raconté ce mercredi l'histoire d'une adolescente de 14 ans "donnée en cadeau" à un commandant du groupe djihadiste.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le "Washington Post" a raconté ce mercredi l'histoire d'une adolescente de 14 ans "donnée en cadeau" à un commandant du groupe djihadiste.

"Je suis une jeune Yézidie de 14 ans donnée en cadeau à un commandant de l'Etat islamique. Voilà comment je me suis enfuie." Cette histoire c'est celle de Narin (dont le prénom a été modifié pour éviter d'éventuelles représailles) telle que la rapporte ce mercredi le Washington Post. Un témoignage, recueilli par Mohammed A. Salih,  journaliste kurde basé à Erbil, dans le Kurdistan irakien, qui montre en partie les atrocités menées par le Califat en Irak et en Syrie. En voici quelques passages. 

"Le 3 août dernier, ma famille s'est enfuie de son village de la plaine de Ninive avec un peu d'argent et quelques vêtements, avant l'arrivée des dihadistes de l'Etat islamique. Alors que nous faisions une pause dans le désert, nous avons été entourés par des militaires qui étaient vêtues des uniformes de l'Etat islamique" renseigne la jeune Narin au quotidien américain. Et d'ajouter : "Plusieurs personnes se sont mises à crier, nous avions peur pour nos vies. Je ne me suis jamais sentie aussi impuissante du haut de mes 14 ans. Il n'y avait rien que nous puissions faire".  

La petite Yézidie poursuit : "Les djihadistes nous ont séparés par sexe et par âge ; les jeunes hommes d'un côté, les jeunes femmes de l'autre. Un dernier groupe était consisté  de personnes âgées qu'ils ont dépouillé de leurs biens et abandonné dans une oasis." Ensuite, "les jeunes femmes et jeunes filles ont été placées dans des camions. Quand les véhicules ont démarré, nous avons entendu des coups de feu, et compris plus tard qu'ils avaient tué les jeunes hommes, dont faisait partie mon frère âgé de 19 ans et qui s'était marié six mois plus tôt".

Narin explique ensuite qu'ils sont arrivés dans une petite ville située non loin de Mossoul, près de la frontière syrienne. Il y avait déjà sur place bon nombre de femmes yézidies, elles aussi capturées par l'Etat islamique.  Leurs pères, frères et maris avaient également été tués. Dans son témoignage, l'adolescente explique que les djihadistes les ont forcés à se convertir à l'islam. "Nous avons refusé. Ils étaient furieux. Ils nous ont insulté en disant que nos croyances étaient maudites". Une autre fois, "ils nous ont dit que nous étions des païens et en punition nous ont enfermés dans un bâtiment pendant 20 jours. Nous dormions à même le sol et ne mangions qu'une seule fois par jour" assure Narin. "Chaque matin, un membre de l'Etat islamique venait pour essayer de nous convertir, mais nous avons toujours refusé".  

Elle et son amie Shayma ont ensuite été offertes "en cadeau" à deux membres de l'Etat islamique dans le sud de l'Irak, près de Bagdad. "Ils voulaient faire de nous leurs épouses ou leurs concubines" indique-t-elle au Washington Post. Et de détailler : "J'ai été 'donnée' à Falloujah à un gros homme à la barbe noire d'une cinquantaine d'années, apparemment d'un grade élevé, qui m'a ordonné de me convertir, en vain. Il a tenté de me violer plusieurs fois, sans y réussir. Il m'a insultée, battue, donné des coups de pied et des coups de poing. Il ne me nourrissait qu'une seule fois par jour."

Mais grâce à des téléphones portables donnés pour qu'elles appellent leurs familles respectives, Narin et Shayma ont pu contacter "Mahmoud, ami sunnite d'un cousin" de cette dernière et élaborer un plan pour s'enfuir. Pour cela, "je me suis servie de couteaux de cuisine afin de briser les serrures des deux portes de la maison" dans laquelle Narin était enfermée. Habillées de longues abayas noires, à l'heure de la prière du soir, elles ont marché pendant 15 minutes dans la ville. Puis Mahmoud les a retrouvées et les a emmenées chez lui. 

Le lendemain, il "nous a trouvé un chauffeur de taxi pour nous conduire à Bagdad, à deux heures de là. Couvertes d'un niqab, munies de fausses cartes d'identité d'étudiantes, nous avons pu passer les différents barrages routiers de contrôle, qu'ils soient tenus par l'Etat islamique ou les forces irakiennes car Mahmoud soudoyait les gardes pour nous laisser passer." 

Avec d'autres cartes d'identité, Narin prend ensuite l'avion pour Erbil. Libre, elle y retrouve son père ("le serrer à nouveau dans mes bras a été le plus beau jour de ma vie"). "Il m'a dit qu'il avait pleuré tous les jours depuis mon enlèvement (…) Mais mon calvaire était terminé, je me suis sentie renaître". 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires