En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

05.

Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018

06.

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

07.

L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

ça vient d'être publié
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 31 min 23 sec
pépite vidéo > Environnement
Filière menacée
Pesticides : une dérogation accordée par le gouvernement pour sauver la culture de la betterave
il y a 2 heures 3 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le singe prend un bain et quand Mademoiselle souffle vingt bougies : c’est l’actualité aoûtienne des montres
il y a 3 heures 19 min
light > Culture
Disparition
Mort du philosophe Bernard Stiegler à l’âge de 68 ans
il y a 5 heures 55 min
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 6 heures 59 min
décryptage > France
Fines lames

La France orange mécanique (complément d’information) : merci de ne pas oublier les couteaux

il y a 9 heures 47 min
décryptage > Consommation
Origines des produits

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

il y a 10 heures 31 min
décryptage > Loisirs
"Voyage, voyage"

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

il y a 11 heures 15 min
décryptage > Economie
Relance européenne

L’Euro fort, bonne ou (très) mauvaise nouvelle pour la reprise ? Le match des arguments

il y a 12 heures 8 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 23 heures 17 min
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 1 heure 9 min
Liban
Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions
il y a 2 heures 47 min
pépites > France
Enquête
Incendie à Anglet : un mineur de 16 ans mis en examen pour "destruction volontaire"
il y a 5 heures 13 min
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 6 heures 35 min
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 9 heures 26 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : Cognac Tonic, mieux que le Gin, optez pour un cocktail d’été "trendy"

il y a 10 heures 4 min
décryptage > High-tech
Mort de la concurrence ?

Pourquoi nous surfons de moins en moins en dehors de Google

il y a 10 heures 58 min
décryptage > International
"Le Liban n'est pas seul"

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

il y a 11 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 22 heures 52 min
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 23 heures 36 min
© Reuters
© Reuters
Après-remaniement

Université d'été du Medef : "J'aime l'entreprise" promet Valls devant les patrons

Publié le 27 août 2014
Au lendemain de l'annonce du gouvernement Valls 2 et de l'arrivée d'Emmanuel Macron à Bercy, le Premier ministre est l'invité de l'université d'été du Medef qui se tient ce mercredi à Jouy-en-Josas.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au lendemain de l'annonce du gouvernement Valls 2 et de l'arrivée d'Emmanuel Macron à Bercy, le Premier ministre est l'invité de l'université d'été du Medef qui se tient ce mercredi à Jouy-en-Josas.

"Osez les réformes." C'est sous un tonnerre d'applaudissements que Pierre Gattaz a accueilli Manuel Valls, principal invité de l'université d'été du Medef à Jouy-en-Josas. Le Premier ministre, lui même salué par une standing ovation d'une assemblée qui aura rarement été aussi comble, a rappelé que l'invitation datait d'il y a déjà plusieurs semaines, avant donc le remaniement de son gouvernement.

"La venue du Premier ministre à #uemedef14 est un signal important envoyé à tous les entrepreneurs. Je veux y voir une reconnaissance de leur rôle" a noté le président du Medef, qui avait accueilli favorablement le changement de cap économique du gouvernement Valls 2.

"La croissance n'est pas qu'affaire de chiffres, elle dépend aussi d'un environnement de confiance qu'il faut mettre en oeuvre" #uemedef14

— MEDEF (@medef) August 27, 2014

>> A lire aussi sur le même sujet : Université d’été du Medef : 5 idées faciles à mettre en place que les entreprises auraient tout intérêt à réclamer (et beaucoup moins chères que le Pacte de responsabilité)

"Cessons d'opposer systématiquement Etat et entreprise, chef d'entreprise et salarié" a d'abord expliqué le Premier ministre, intervenu à partir de 15 heures. Il a d'ailleurs à cette occasion rappelé que le premier déplacement qu'il avait réalisé en tant que Premier ministre s'était déroulé dans une entreprise à Gennevilliers (92) : "Moi, j'aime l'entreprise".

"Le gouvernement est au travail pour accélérer le rythme des réformes" a-t-il insisté : "Le retour de la croissance passera d'abord par le soutien des entreprises, ce sont les entreprises qui créent les emplois", allant même plus loin en assénant qu'"il est absurde de parler de cadeaux faits aux patrons : ce langage n'a aucun sens" - sous les applaudissements de l'assistance.

"Il faut baisser le coût du travail dans notre pays, il y a un problème avec le coût du travail !" s'est-il enflammé, insistant sur le besoin de redonner de la compétitivité aux entreprises françaises - notamment avec le pacte de responsabilité : "A l'extérieur, notre droit du travail est perçu comme contraignant". Il n'hésite pas à signaler d'ailleurs que certaines règles pourraient être revues ou allégées, "dont celles relatives au travail du dimanche".

"La France ne peut plus agir seule comme elle le fait depuis 30 ans", rappelant que la zone euro est la zone à la croissance la plus faible au monde actuellement : "La Commission européenne doit s'engager en faveur de l'investissement public et privé". Et d'asséner : "Nous vivons dans notre pays au-dessus de nos moyens depuis 40 ans. Depuis 2008 notre déficit est au-dessus de 4%", rappelant ici son objectif de réduction des dépenses publiques.

Waouh, ce discours de @manuelvalls aux entrepreneurs à l' #uemedef14 ! Quelque chose est peut-être en train de changer ! @medef

— Bertrand Bigay (@BBigay) August 27, 2014

Est-ce Pierre Gattaz qui a écrit le discours de Manuel Valls ? #uemedef14

— Thomas Wieder (@ThomasWieder) August 27, 2014

Il a par ailleurs réaffirmé son soutien à la filière nucléaire, "une filière d'avenir", et déclaré ne pas douter "du soutien de la majorité qui sera au rendez-vous des textes budgétaires", rappelant ses propos offensifs lors de son passage au JT de France 2 ce mardi soir. Il a également annoncé un "grand plan de mobilisation" pour la construction, dévoilé ce vendredi.

"Vous êtes attendus sur l'utilisation que vous ferez des 40 milliards du CICE et du Pacte de responsabilité" a-t-il conclu. "Ce gouvernement agit pour les entreprises", mais rappelle sa vigilance : "Les Français n'admettraient pas que les dividendes versés pour les plus hautes rémunérations explosent". De même, s'adressant à Pierre Gattaz, il a déclaré attendre des différentes branches patronales d'accélérer ses négociations avec les organisations salariales dans le cadre du Pacte, au point mort depuis plusieurs mois.

Vous me confirmez bien que Valls est socialiste ? Parce que là je le sens bien pour la présidence du MEDEF #uemedef14

— Bertrand Duperrin (@bduperrin) August 27, 2014

A noter enfin qu'à cette occasion, après près de deux ans et demi de silence complet, le compte Twitter de Manuel Valls a été relancé (et délesté de l'ensemble de ses tweets durant la campagne présidentielle) :

La France a besoin de toutes ses entreprises. Elles produisent, innovent, génèrent des richesses qui doivent profiter à tous. #uemedef14

— Manuel Valls (@manuelvalls) August 27, 2014

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
winnie
- 28/08/2014 - 07:53
AH puis j' oubliais !
en 1981 : 1 million de chômeurs , Mitterrand devait lui aussi réduire le chômage et tout les autres après; Résultat des courses 35 ans plus tard 5 millions de chômeurs ,8 M de pauvres ,10 M d'immigrés et pas assez de places dans les prisons !
Comme disait la mère de NAPOLEON "pourvou qué sa doure!
winnie
- 28/08/2014 - 07:46
il aime l'entreprise !
Au fait ,y a il travailler lui dans une entreprise ce monsieur ?
le Gône
- 27/08/2014 - 17:44
Ah Nom de Dieu....
alors donc le CAC 40 est heureux!! ..quand aux autres entreprises les 85% a qui on a pompé 40 milliard dans les deux dernières années..elles sont sans doutes heureuses de n'en retrouver aucun ..car franchement ou donc le "mata-mort de rire" vas t il trouver le fric dont il parle !! j'en ris d'avance!!.;et l'autre gugus Gattaz qui applaudit quel cirque.