En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Reuters
Aie Aie Aie
Fukushima : la catastrophe coûtera bien plus cher que prévu
Publié le 27 août 2014
Alors que le gouvernement avait évalué à 5 800 milliards de yens l'argent nécessaire pour couvrir les conséquences du drame, une étude vient de relever la somme à 11 082 milliards.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le gouvernement avait évalué à 5 800 milliards de yens l'argent nécessaire pour couvrir les conséquences du drame, une étude vient de relever la somme à 11 082 milliards.

Trois ans et demi plus tard, la catastrophe de Fukishima pèse encore sur le Japon. Selon une étude universitaire consultée ce mercredi 27 août par l'AFP, l'accident atomique coûtera à près le double de ce que le gouvernement nippon avait estimé au préalable. Kenichi Oshima, professeur d'économie environnementale à l'Université Ritsumeikan, a chiffré "au minimum à 11 082 milliards de yens" (80 milliards d'euros) les sommes à débourser pour payer les dégâts de cette catastrophe survenue en mars 2011. Pour sa part, le gouvernement japonais avait évalué à 5 800 milliards l'argent nécessaire pour couvrir les conséquences de ce drame.

Les sommes prises en compte par Kenichi Oshima comprennent l'indemnisation des personnes évacuées et/ou ayant perdu leur travail à cause de l'accident. A l'heure actuelle, quelques 4 980 milliards de yens ont été fournis à la compagnie gérante Tokyo Electric Power (Tepco) par un fonds spécialement créé alimenté par l'Etat et les compagnies d'électricité. Mais ces dommages et intérêts pourraient encore doubler. Le fonds a d'ailleurs déjà relevé son plafond à 9 000 milliards de yens au lieu de 5 000 milliards. Sont également pris en compte les frais de décontamination des alentours de la centrale et le stockage des déchets résultats (3 540 milliards). Ce à quoi s'ajoutent 2 168 milliards de coûts directement liés à la gestion de la situation au sein de la centrale et les fonds requis pour le démantèlement des réacteurs saccagés. Le reste relève d'autres dépenses administratives liées à cet accident.

Ces coûts astronomiques vont être de la responsabilité des citoyens. Soit en tant que contribuables si l'Etat paye, soit en tant qu'utilisateurs de courant via la facture émise par la compagnie si elle rembourse finalement les sommes avancées. Car Tepco, qui a été sauvée de la faillite par l'Etat, est censée rendre l'argent qu'on lui a prêté.  

 

Vu sur : Lu sur Yahoo!
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
02.
Et si le Rassemblement National était en train de faire un bien mauvais coup à l’euro en renonçant à exiger que nous en sortions ?
03.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Brexit : rien n’est joué pour le royaume-Uni même en cas de sortie sans accord
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
07.
“Le pacifisme, ça suffit” : pourquoi la stratégie de répression judiciaire et policière risque de produire une génération de militants politiques aguerris
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
04.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
05.
Vivons-nous dans un univers-bulle en expansion dans une autre dimension ? ; Hubble nous offre un magnifique portrait très détaillé de la galaxie du Triangle
06.
Et la raison pour laquelle les Allemands commencent sérieusement à s’inquiéter d’un Brexit sans deal est…
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires